Chargement en cours

    Mettre en marché un bon veau

     Télécharger le document original
    Une visite dans les encans du Québec montre qu'encore trop de jeunes veaux laitiers y sont amenés alors qu'ils n'ont que quelques jours et que certains de ces veaux sont sous-alimentés et en mauvaise condition physique. Ces jeunes animaux sont fragiles et font bien mauvaise figure auprès des acheteurs qui recherchent un veau solide et en santé. De plus, en étant commercialisés si jeunes, les veaux risquent de ne pas avoir les réserves suffisantes pour affronter les éléments auxquels ils sont confrontés lors de leur séjour à l’encan et dans leur nouvel environnement en atelier d'engraissement. Pourtant, il ne suffit que de quelques minutes par jour pour leur assurer un bon démarrage et une bonne santé.
    Organisation : Bovins du Québec / Aôut 2004
    Auteur(s) : Anne-Marie Christen
    Date de publication : 31 août 2006
    Annonces