Chargement en cours

    Le marché mondial de la viande bovine en 2007

     Télécharger le document original
    L’envolée du prix des céréales, l’évolution des différentes crises sanitaires et l’impact de sécheresses successives auront été les principaux faits marquants de cette année. Ils influent sur un marché en pleine expansion toujours basé sur 2 grands pôles exportateurs : l’Amérique du Sud et son géant brésilien d’un coté, l’Océanie de l’autre. / Dans ce schéma global, si un seul élément devait être retenu pour 2007, ce serait sans aucun doute l’envolée du cours des céréales. Sur le marché de Chicago, le maïs a gagné 18% sur l’année et 73% depuis le début de 2006, tandis que le blé flirtait fin 2007 avec les 350 $/tonne soit le double de son prix début janvier. / Le second fait marquant réside dans l’évolution des différentes crises sanitaires qui ont frappé le continent américain. Au Nord, l’impact de la crise ESB qui avait touché les Etats-unis et le Canada s’atténue. Ces pays retrouvent des fondamentaux plus normaux en terme de cheptel et d’exportations. Au Sud, lesconséquences de l’apparition de cas de fièvre aphteuse au Brésil tiennent en haleine les entreprises d’exportation. Les négociations se succèdent avec la Russie et l’Union européenne pour s’assurer de la traçabilité de la viande et éviter que les mesures mises en place ne soient détournées par les exportateurs. Fin 2007, ces discussions semblaient reprendre vigueur, avec de nouvelles menaces de restrictions de la part de l’Union européenne. / Dernier point fondamental, la chute du dollar qui modifie les rapports de compétitivité entre les différents exportateurs. Document  PDF de 1.8 Mo

    Auteur(s) : IE - Groupe Economie du Bétail (GEB)
    Date de publication : 21 janvier 2008

    Annonces