Chargement en cours

    Portrait d’une industrie

     Télécharger le document original
    La production de veaux de boucherie dans l’Union Européenne (UE) à 25 pays s’est stabilisée au cours des 5 dernières années, atteignant 5,5 millions de têtes en 2005. C’est 300 000 veaux de moins qu’il y a 10 ans. En France seulement, c’est 1,7 million de veaux produits par environ 4 300 éleveurs. À titre de comparaison, la production de veaux lourds à l’échelle nord-américaine représente un peu plus de 800 000 têtes dont environ 250 000 proviennent du Québec. La production de viande de veau en Europe se chiffrait à 790 000 téc (tonnes équivalent carcasse) en 2005, soit environ 10 % du tonnage de toutes les catégories de viandes bovines produites dans l’UE. Au cours des dix dernières années, l’augmentation du poids des carcasses a presque compensé la réduction du nombre de têtes.
      En novembre dernier, la Fédération des producteurs de bovins du Québec (FPBQ) a organisé une mission en France sur le veau. Le groupe était composé de producteurs et de professionnels représentant la FPBQ, l’agence veaux de grain et l’agence veaux de lait. Cette mission a été réalisée en partie grâce au programme du MAPAQ d’appui financier aux associations de producteurs désignées. Dans un premier temps, les membres de la mission ont participé au 4e Symposium international de la filière veau européenne. En marge du symposium, ils ont effectué une tournée à caractère industriel : visites de plusieurs fermes d’élevage de veaux, d’une usine d’abattage et de transformation spécialisée dans le veau, d’un centre de recherche sur le veau et de plusieurs marchés d’alimentation, histoire d’explorer la filière jusqu’au consommateur.

    Organisation : Bovins du Québec, Mai 2007
    Auteur(s) : Jean-Philippe Blouin
    Date de publication : 19 octobre 2008

    Annonces