Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Intégration des marchés des bovins du Canada et des États-Unis

 Télécharger le document original
La nature du commerce international évolue rapidement, surtout en raison de la mondialisation, qui est un des catalyseurs clés du changement. On peut considérer que la libéralisation du commerce débouche sur une meilleure répartition des ressources et sur le développement de forces concurrentielles, contribuant ainsi à réduire les coûts de production et, en dernière analyse, les prix au consommateur. La libéralisation permet de multiplier les occasions de croissance et de prospérité dont peuvent bénéficier les économies de petites tailles comme celles du Canada. Le secteur de l’élevage bovin a été l’un des premiers à profiter de la libéralisation, dès l’entrée en vigueur de l’Accord commercial Canada-États-Unis (ACCEU) en 1989 et de l’Accord de libre-échange nordaméricain (ALENA) en 1992. L’ACCEU a éliminé les tarifs à la fois pour les bovins sur pied et pour le boeuf, et ce, à peine quelques années après sa mise en oeuvre. L’ALENA a peaufiné les politiques établies dans l’ACCEU et en a étendu la portée au Mexique.

Organisation : Statistique Canada, Division de l’agriculture
Auteur(s) : Rita Athwal
Date de publication : 16 juin 2009