Chargement en cours

    Déficit énergétique et fertilité font mauvais ménage

     Télécharger le document original
    Le déficit en énergie que subissent les bonnes laitières en début de lactation est le facteur nutritionnel ayant le d'impact sur leur fertilité. Le taux de conception à la première saillie chez la rache Holstein était d'environ 65% en 1950, selon une étude américaine. Ce taux a baissé au cours des ans. Au Québec, il se situe sous la barre des 40% selon les dernières données de DSA(Dossier santé animale).
    Organisation : Le Bulletin des agriculteurs
    Auteur(s) : Alain Fournier, agronome, M.Sc., MAPAQ
    Date de publication : 12 février 2008
    Annonces