Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Utilisation de nématodes entomopathogènes contre les charançons en verger de pommiers (Rapport)

Le charançon de la prune (Conotrachelus nenuphar) est un coléoptère ravageur considéré par plusieurs experts comme le principal ravageur d’arbres fruitiers dans l’est de l’Amérique du Nord. Le charançon de la pomme (Anthonomus quadrigibbus) quant à lui est moins répandu, mais de plus en plus fréquent dans les vergers biologiques ou ceux qui font peu de traitements insecticides en début de saison. Les adultes charançons se nourrissent et pondent dans les fruits au printemps où les larves se développent. Les fruits tombent au sol où les jeunes charançons complètent leur nymphose et les adultes émergent du sol à la fin de l’été. En production de pommes conventionnelles, on fait jusqu’à trois applications insecticides contre l’insecte, alors qu’en production biologique, seul le kaolin est utilisé avec une efficacité limitée. Pourtant, plusieurs études principalement réalisées aux États-Unis démontrent l’efficacité en laboratoire comme sur le terrain de certains nématodes entomopathogènes contre le charançon. Deux espèces semblent avoir le potentiel de tuer le charançon dans nos conditions climatiques plus fraiches : Steinernema feltiae et Steinernema carpocapsae. Peu d’essais ont néanmoins été réalisés dans les vergers du Québec où les conditions de production diffèrent de nos voisins américains. Ce projet d’une durée de 2 ans avait donc pour but d’évaluer le potentiel des nématodes entomopathogènes pour lutter contre le charançon de la prune en verger de pommiers. L’efficacité de deux espèces de nématodes connues pour leur capacité à infecter le charançon en laboratoire a été testée sur le terrain : Steinernema feltiae et S. carpocapsae. Nous avons validé à la fois l’efficacité d’applications à la base du tronc au printemps contre les charançons adultes et l’efficacité d’applications au sol contre les larves et les pupes. Quatre stratégies de lutte ont ainsi été comparées : 1) S. carpocapsae seul; 2) S. feltiae seul; 3) S. feltiae et S. carpocapsae ensemble, 4) S. carpocapsae au printemps et S. feltiae après la chute de juin; 5) Témoin sans introduction de nématodes. Nos résultats indiquent une efficacité de S. feltiae et S.carpocapsae en combinaison contre les adultes charançons de la pomme et de la prune.
Ouvrir le document

Organisation : Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité (CETAB+)
Auteur(s) : Noémie Gagnon-Lupien, Caroline Beaulieu
Date de publication : 10 juin 2021

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.