Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Lutte biologique contre les mouches de l'oignon et du chou

 Télécharger le document original
La mouche de l’oignon, Delia antiqua, et la mouche du chou, Delia radicum, sont des ravageurs importants des cultures d’oignons et de crucifères respectivement.     En Ontario, Dans des essais préliminaires de lâchers d’Aleochara bilineata, un staphylin qui est à la fois prédateur des œufs et des larves et parasitoïde des  pupes des mouches de l’oignon et du chou, les résultats ont été décevants.  Les adultes Aleochara bilineata relâchés ont quitté les parcelles d’essais rapidement et n’ont pas contrôlé efficacement les populations de ravageurs.  Par contre, de nouvelles recherches démontrent que l’odeur d’extraits de plantes et d’insectes (kairomones) pourraient être efficaces pour garder les staphylins dans la parcelle.

Texte tiré des Journées horticoles de St-Rémi.

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : Guy Boivin, Ph.D. CRDH - Agriculture et Agroalimentaire Canada
Date de publication : 19 janvier 2006

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.