Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Les choix du pilote

08 mai 2020
Le déséquilibre minéral dans le sol des érablières, de même que l’action du chaulage sur la croissance des arbres et la régénération se situent au cœur des préoccupations des acériculteurs depuis plus de 15 ans. Des études réalisées dans l’État du Vermont et au Québec indiquent que le chaulage est la meilleure façon de corriger le déséquilibre des sols et aussi leur acidification, qui est causée entre autres choses par les précipitations acides. D’ailleurs, le système DELFES a été mis au point par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) pour déterminer les bons amendements à recommander en fonction des résultats des analyses de sol et du feuillage des érables à sucre.   Lire la suite
14 avril 2020
Dans le contexte de la COVID-19, l’alcool isopropylique (AIP) est en pénurie puisqu’elle est redirigée vers la fabrication de gel germicide permettant de lutter contre le virus. Afin de permettre aux producteurs acéricoles d’assainir leur tubulure en l’absence d’AIP, le Centre ACER a développé un document proposant différentes alternatives. Lire la suite
23 février 2018
Ce projet avait pour but d’étudier des traitements d’inoculation du système de collecte de la sève d’érable par des bactéries isolées de cet écosystème. Les résultats ont permis de démontrer que certaines souches bactériennes se sont implantées suite à leur inoculation et que les principales caractéristiques physico-chimiques et sensorielles de la sève et du sirop ont été préservées, voire même rehaussées. C’est le cas notamment de la souche B1 (Pseudomonas sp. 201-1B) qui semble s’être intégrée de façon privilégiée dans la tubulure servant à la collecte de la sève suite à son inoculation. Suite à son implantation, cette souche n’a pas occasionné de dégradation des paramètres physico-chimiques et sensoriels de la sève et du sirop. Ainsi, la souche B1 n’a eu dans la plupart des cas, aucun effet défavorable sur les propriétés de ces produits (pH, sucres invertis, couleur) et n’a pas eu d’effet néfaste sur le volume de sève récoltée. La saveur des sirops obtenus suite à l’inoculation de cette souche a même parfois été jugée supérieure à celle des sirops des autres traitements et contrôles. La souche B2 (Janthinobacterium lividum 100-P12-9) a aussi montré un potentiel intéressant toutefois dans une moindre mesure que la souche B1. Ces résultats serviront de base à des travaux d’optimisation et de validation à plus grande échelle et dans diverses conditions de récolte avant que ce traitement soit proposé comme moyen de contrôle de la qualité associée à la variabilité du microbiote de la sève d’érable.   Lire la suite
La transition de l’acériculture à la biomasse - Une occasion de développement pour les localités forestières
09 août 2017
Le secteur acéricole pourrait contribuer à l’effort de transition énergétique du Québec dans un délai rapproché en remplaçant les systèmes d’évaporation au mazout, encore largement utilisés, par des systèmes de chauffe utilisant des énergies renouvelables. La présente note d’intervention vise à présenter les principaux paramètres du projet de transition de l’acériculture vers la biomasse forestière, à décrire brièvement les boucles économiques structurantes que pourrait générer cette transition, ainsi qu’à discuter des conditions à réunir pour que cette dernière puisse réussir. Lire la suite
Infolettre Érable

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.