Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Mettre de la flaveur dans son assiette!

Lorsqu’un consommateur déguste un fruit ou un légume frais, quels sont les facteurs qui influencent sa flaveur?

La flaveur est la résultante de plusieurs composantes sensorielles dont les deux principales sont les saveurs (papilles gustatives) et les arômes (récepteurs olfactifs). Une bouchée de bruschetta? On dénote une balance entre les sucres et l’acidité de la tomate en bouche [saveur]. Une inspiration par le nez! Une centaine de composés volatils éveillent nos facultés olfactives pour percevoir un arôme fruité ou une odeur d’herbe [arôme]. Bien que nos sens soient plus familiers aux variations de saveurs (sucré, salé, amer, acide et umami), il est démontré que l’arôme est la composante dominante de la flaveur des aliments. Heureusement, les consommateurs sont de plus en plus sensibles aux caractéristiques gustatives des aliments et peu à peu apparaissent des étiquettes en épicerie décrivant les profils aromatiques afin de créer des accords harmonieux en cuisine. Derrière cette étiquette se cache un travail à chaque maillon de la chaîne agroalimentaire; du choix du cultivar jusqu’aux conditions de transport, ce qui favorise et préserve le goût unique de chaque aliment.

Les besoins en amélioration génétique sont présents, car les efforts passés ont été consacrés à améliorer les qualités agronomiques des cultures, le goût étant un critère souvent délaissé. Des généticiens se penchent davantage sur le développement de cultivars ayant une meilleure saveur, généralement associée à une teneur élevée en sucre, à une acidité modérée, à une faible concentration en composés phénoliques et à un niveau d’expression élevé de composés volatils. De plus, l’arôme d’un fruit est un caractère multigénique complexe requérant des connaissances biochimiques de la part du généticien. Si la génétique d’une culture est le point de départ pour un fruit savoureux, les pratiques culturales ont aussi une influence non négligeable.  

Le tableau suivant énumère quelques études qui ont évalué l’impact des pratiques culturales sur la qualité gustative de certains fruits et légumes. Les conditions climatiques, la fertilisation et les traitements phytosanitaires engendrent des impacts plus ou moins positifs sur la flaveur. 

 
Culture Pratiques culturales Impact sur la flaveur Référence
Carotte Conditions climatiques (température, humidité, intensité lumineuse) Quantité des sucres   Simon et coll. 1982

Oignon
 
Saison de culture Goût piquant de l’oignon Hamilton et coll. 1996

Pomme
 
Fertilisation en azote Niveau de composés volatils Smogyi et coll.1964

Navet
 
Couleur du paillis de plastique Amertume Antonious et coll. 1996

Fraise
 
Traitement insecticide Goût sucré et intensité de la flaveur Podoski et coll. 1998


Dans un monde idéal, les fruits et légumes seraient récoltés au stade de maturité optimal pour la qualité gustative, mais des considérations pratiques obligent souvent une récolte à un stade précoce. Cette pratique courante minimise les dommages physiques dus à la manutention, et favorise une durée de vie en tablette plus longue. Les pommes, à titre d’exemple, cueillies deux semaines prématurément, ont un niveau d’esters (composés volatils intéressants) plus bas, alors qu’une récolte retardée de deux semaines produit des fruits moins acides, plus fruités et davantage sucrés.  

La science des flaveurs est sans contredit complexe et chacun des acteurs de la chaîne agroalimentaire peut contribuer positivement à l’obtention d’un aliment savoureux! Bon appétit!

Ce texte a été publié initialement dans Primeurs Marachères édition mars 2016 

Références :

Kader et coll. 2008 DOI : 10.1002/jsfa.3293
Mattheis et coll. 1999 DOI : 10.1016/S0925-5214(98)00087-8  

  Lire le billet précédent                                                                                                Lire le billet suivant
Commentaires (0)
Me connecter

Organisation : Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ)
Date de publication : 07 avril 2017
Infolettre Légumes de champ

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.