Chargement en cours

    Rhizoctonie : beaucoup de pertes dans la laitue en 2010

     Télécharger le document original
      Pour les producteurs de laitue de la région du sud-ouest de Montréal, la saison 2010 a été particulièrement difficile. Un des problèmes en cause était Rhizoctonia solani, un pathogène dont le nom commun est la pourriture basale. Ce champignon de sol, omniprésent dans la plupart des champs, occasionne généralement peu de perte de rendement dans notre région, même si c’est un gros problème dans plusieurs régions du monde. Par contre, cette année, dans les champs des producteurs dépistés par le Prisme, nous avons observé des symptômes sévères à plusieurs reprises, des pertes de rendements importantes et des champs abandonnés à 100%. Dès le 23 juin, nous avons observé beaucoup de dommages sur la majorité des fermes, et ce jusqu’à la mi-juillet. De la fin juillet au début août, elle nuisait encore aux récoltes.

    Organisation : Les journées horticoles
    Auteur(s) : Anik Larochelle, agronome, Prisme
    Date de publication : 22 décembre 2010

    Annonces