Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Évaluation des mini-tunnels comme méthode de lutte contre l'anthracnose et la drosophile à ailes tachetées dans la culture de la fraise

 Télécharger le document original
La drosophile à ailes tachetées (DAT) et l’anthracnose (Colletotrichum spp.) sont deux ravageurs importants dans la culture de fraises au Québec et qui provoquent d’importantes pertes de rendement. En agriculture conventionnelle, la lutte se fait par le biais d’applications pesticides tandis que les producteurs en régie biologique manquent de ressources pour pallier ces deux problématiques. Ces dernières années, un nouvel équipement a fait son apparition sur le marché : les mini-tunnels rétractables. Les mini-tunnels utilisent le même principe que les grands tunnels, mais ils sont moins dispendieux, plus versatiles en plus de présenter quelques-uns des mêmes avantages. Il s’agit de tunnels bas (environ 28 po) qui recouvrent une butte à la fois et sont présents tout le long de la saison de culture. Un système d’arceaux recouverts d’un film transparent retenus par des élastiques permet de remonter ou descendre les côtés selon le climat. Le film transparent, qui permet de protéger les plants de la pluie et des éclaboussures de sol, principal vecteur de l’anthracnose, peut être remplacé par un filet anti-insecte, permettant l’exclusion de la DAT. Ainsi, nous avons testé les mini-tunnels (plastique seul, filet seul et une combinaison plastique-filet) contre l’anthracnose et la DAT dans une parcelle de fraise à jours neutres de la variété Seascape. Leur efficacité a été comparée à un témoin non traité et à un témoin commercial avec des traitements pesticides conventionnels contre la DAT et l’anthracnose. En 2019, malgré la faible pression de maladie, nous n’avons observé aucun fruit atteint d’anthracnose dans le traitement en combinaison filet 70g et plastique. Nous n’avons, toutefois, eu aucun effet des traitements sur le contrôle de la DAT. En 2020 et 2021, nous avons eu des résultats encourageants sur l’effet des différents traitements sur le contrôle de l’anthracnose notamment, avec le traitement en combinaison filet 70g et plastique. Nous avons cependant eu des résultats variables sur leur effet contre la DAT. 

Organisation : Carrefour industriel et expérimental de Lanaudière (CIEL)
Auteur(s) : Mélanie Normandeau-Bonneau, biol. M.Sc., Roxane Pusnel, biol. M.Sc., Roger Reixach-Vilà, biol. M.Sc. et Pierre Lafontaine, agr. Ph.D
Date de publication : 21 juin 2022
Infolettre Petits fruits

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.