Chargement en cours

    La communication à la base d’un bon transfert d’entreprise familiale

     Télécharger le document original
    Après avoir acquis 20 pour cent des parts de l’entreprise familiale porcine en 2001, Julien Santerre,
    38 ans, s’est finalement porté acquéreur de toute l’entreprise de type naisseur-finisseur en janvier
    2014. Près d’un an plus tard, il ne regrette nullement son choix, bien au contraire. Lui et ses parents
    reconnaissent toutefois qu’au-delà du financement, l’établissement de la relève passe surtout par un
    bon dialogue. Secrets d’un transfert de ferme réussi.

    Organisation : Porc Québec, décembre 2014
    Auteur(s) : Martin Archambault
    Date de publication : 15 décembre 2014

    Annonces