Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
65 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)

Fiers de diffuser leur expertise

Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA)
15 décembre 2020
Fiche synthèse : La présence d’aménagements composés d’arbustes, de plantes annuelles et vivaces à proximité des cultures ajoute à la biodiversité fonctionnelle d’un agroécosystème. Cette biodiversité contribue à certains services écologiques, dont la régulation naturelle des ravageurs et la pollinisation des cultures. En effet, les fleurs qu’arborent ces aménagements peuvent favoriser la longévité et la fécondité des prédateurs, parasitoïdes et pollinisateurs. Des efforts importants ont été déployés à la Ferme des Quatre-Temps, une ferme de polyculture biologique située dans le sud-ouest du Québec, afin de mettre en place des aménagements favorisant la biodiversité. Implantés en 2015, ces aménagements comprennent entre autres des haies diversifiées composées d’arbustes et de plantes vivaces qui bordent à intervalle régulier les planches de cultures maraîchères (figure 1). L’effet de ces aménagements sur la biodiversité de la faune entomologique a été étudié dans le cadre de ce projet. Lire la suite
15 décembre 2020
RAPPORT - Résumé du projet : Des haies diversifiées favorisant la biodiversité fonctionnelle pour l’agroécosystème ont été implantées sur une ferme de polyculture écologique située dans le sud-ouest du Québec (Ferme des Quatre-Temps). Mises en place en 2015, ces haies sont composées d’arbustes et de vivaces. Elles ont toutes exactement la même composition spécifique et bordent, à intervalle régulier, des planches de cultures maraîchères. Ce projet visait à vérifier le potentiel des espèces végétales de ces haies à favoriser les ennemis naturels des principaux ravageurs des cultures de crucifères et les pollinisateurs de cucurbitacées. Des observations mensuelles lors de l’été 2017 ont permis de décrire le système de polyculture incluant les haies et les pratiques associées à la mise en place et l’entretien de celles-ci. Des travaux entrepris par la suite en 2018 et 2019 ont mesuré l’abondance et la richesse des pollinisateurs et des ennemis naturels sur dix espèces arbustives et/ou vivaces d’intérêt. L’abondance ainsi que le taux de parasitisme des œufs/larves/nymphes des principaux lépidoptères ravageurs ont été évalués dans les parcelles de crucifères adjacentes aux haies tout comme l’abondance et la richesse des pollinisateurs dans les parcelles de cucurbitacées. L’achillée millefeuille, la consoude de Russie et le caraganier de Sibérie sont les trois espèces végétales ayant attirés le plus les familles d’hyménoptère parasitoïdes des chenilles défoliatrices des crucifères. L’achillée millefeuille s’est avérée être l’espèce la plus attirante pour les insectes parasitoïdes et les prédateurs, tous groupes taxonomiques confondus. Les taux de parasitisme des larves de piéride du chou et de fausse-teigne des crucifères étaient de 32,4% à 65,4 % selon l’espèce et l’année. Les haies ont été associées avec la présence plus marquée de deux abeilles Lasioglossum sp. et Peponapis pruinosa, pouvant polliniser les cucurbitacées. Le complément d’information économique dans cette Lire la suite
15 décembre 2020
Article scientifique - Journal of Applied Entomologie
17 juillet 2020
Fiche synthèse du projet. Le but de ce projet était d'évaluer l'impact d’aménagements fleuris (e.g., haies brise-vent, bandes fleuries), déjà existants et bien établis dans les vergers, sur la diversité, l'abondance et la survie des reines bourdons, de même que sur les rendements en pommes. Les reines bourdons de 12 vergers du sud de la province ont été marquées, relâchées et parfois recapturées au printemps et à l’automne 2017, 2018 et 2019. Parmi ces 12 fermes, six possédaient des aménagements alors que les six autres n’en possédaient pas. De plus, des pommes ont été récoltées en 2018 et 2019 pour comparer leur qualité en fonction de la présence des aménagements. Les résultats obtenus indiquent que le nombre total de reines capturées différait en fonction des saisons et des aménagements. Les captures de reines étaient significativement plus élevées sur les fermes avec aménagement. De plus, nos résultats suggèrent que la probabilité d’occurrence de l’espèce Bombus ternarius diminue avec l’augmentation de l’intensité de l’usage d’intrants (pesticides) sur la ferme. Pour la qualité des pommes, les aménagements ont semblé avoir un effet négatif sur certains paramètres. Pour plus de détails, consultez le Rapport final Lire la suite
17 juillet 2020
Rapport final du projet. Le but de ce projet était d'évaluer l'impact d’aménagements fleuris (e.g., haies brise-vent, bandes fleuries), déjà existants et bien établis dans les vergers, sur la diversité, l'abondance et la survie des reines bourdons, de même que sur les rendements en pommes. Les reines bourdons de 12 vergers du sud de la province ont été marquées, relâchées et parfois recapturées au printemps et à l’automne 2017, 2018 et 2019. Parmi ces 12 fermes, six possédaient des aménagements alors que les six autres n’en possédaient pas. De plus, des pommes ont été récoltées en 2018 et 2019 pour comparer leur qualité en fonction de la présence des aménagements. Les résultats obtenus indiquent que le nombre total de reines capturées différait en fonction des saisons et des aménagements. Les captures de reines étaient significativement plus élevées sur les fermes avec aménagement. De plus, nos résultats suggèrent que la probabilité d’occurrence de l’espèce Bombus ternarius diminue avec l’augmentation de l’intensité de l’usage d’intrants (pesticides) sur la ferme. Pour la qualité des pommes, les aménagements ont semblé avoir un effet négatif sur certains paramètres. Lire la suite
Potentiel de rentabilité des cultures de couverture (fiche 2 de 4) : Agriculture biologique VS agriculture conventionnelle
20 août 2018
Les cultures de couverture (CC) font l’objet d’un engouement important. Un projet mené par l’équipe de recherche en économie de l’agroenvironnement de l’IRDA a permis de mieux documenter le potentiel de rentabilité de différentes CC. Les données agronomiques utilisées provenaient d’une méta-analyse réalisée à l’Université Laval (Vanasse et al., 2017) et plus de 20 espèces de CC ont été comparées dans 3 grandes cultures principales, soit le blé, le maïs-grain et le soya. La mesure de rentabilité est la marge brute de production (MBP) et cette mesure a été analysée sous différents angles (ex. : système de production biologique vs conventionnel). À ce jour, c’est à notre connaissance l’étude de rentabilité des cultures de couverture la plus approfondie au Québec. Cette deuxième de quatre fiches compare les MBP par système de production, soit le biologique vs le conventionnel, et les résultats sont présentés aux tableaux 1 et 2. Le résultat des valeurs de MBP présenté ci-dessous est partiel, car certaines données d’intrants n’étaient pas disponibles dans les résultats agronomiques émanant de la méta-analyse. Dans ce contexte, les résultats ne doivent pas être appréciés pour leur valeur absolue, mais plutôt pour comparer le potentiel des différentes CC. Consultez les autres fiches "Potentiel de rentabilité des cultures de couverture" : Fiche 1 - Potentiel de rentabilité des cultures de couverture Fiche 3 - Implantation à la dérobée VS intercalaire Fiche 4 - Coût de fertilisation Lire la suite
Connaître le chardon et le laiteron pour mieux les réprimer
15 août 2018
Le chardon des champs (Cirsium arvense (L.) Scop.) et le laiteron des champs (Sonchus arvensis L.) sont les deux principales mauvaises herbes vivaces problématiques dans les grandes cultures biologiques au Québec. Un projet de recherche a été réalisé durant trois ans à la Plateforme d’innovation en agriculture biologique à Saint-Bruno-de-Montarville pour étudier leur propagation végétative et leur capacité régénérative afin de développer des stratégies efficaces de désherbage et améliorer la production des grandes cultures biologiques. Lire la suite
Impact de différents outils de travail du sol sur le système racinaire du chardon et du laiteron
15 août 2018
Le chardon des champs (Cirsium arvense (L.) Scop.) et le laiteron des champs (Sonchus arvensis L.) sont les deux principales mauvaises herbes vivaces problématiques dans les grandes cultures biologiques au Québec. Un projet de recherche a été mis en place à la Plateforme d’innovation en agriculture biologique, à Saint-Bruno-de-Montarville, pour évaluer l’impact du passage printanier de différents outils de travail du sol sur le système racinaire du chardon et du laiteron. Lire la suite
Confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme - Calcul du patron d’installation des diffuseurs
16 mai 2018
Calcul du patron d’installation des diffuseurs de phéromones afin de mettre en place la confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme.   Une série de quatre fiches a été produite par l'Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) sur l'utilisation de la confusion sexuelle : Confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme - Principes de base et aide financière disponible Confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme - Calcul du patron d’installation des diffuseurs Confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme - Installation des diffuseurs (ISOMATE®-CM/OFM TT) Confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme - Observation hebdomadaire et traitement insecticide Regardez la vidéo sur l'utilisation de cette méthode de lutte (produite par le CRAAQ en collaboration avec l'IRDA) :   Vidéo - Utilisation de la confusion sexuelle pour lutter contre le carpocapse de la pomme dans les vergers québécois Lire la suite
Confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme - Installation des diffuseurs (ISOMATE®-CM/OFM TT)
16 mai 2018
Installation des diffuseurs de phéromones afin de mettre la place la confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme. Une série de quatre fiches a été produite par l'Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) sur l'utilisation de la confusion sexuelle : Confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme - Principes de base et aide financière disponible Confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme - Calcul du patron d’installation des diffuseurs Confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme - Installation des diffuseurs (ISOMATE®-CM/OFM TT) Confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme - Observation hebdomadaire et traitement insecticide Regardez la vidéo sur l'utilisation de cette méthode de lutte (produite par le CRAAQ en collaboration avec l'IRDA) :   Vidéo - Utilisation de la confusion sexuelle pour lutter contre le carpocapse de la pomme dans les vergers québécois   Lire la suite
1 à 10 sur 65
Infolettre Agriculture biologique

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.