Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Comparer les systèmes d'entreposage




Un producteur qui désire se réorienter vers la production de fourrages doit faire des investissements importants. L'équipe des Références économiques du CRAAQ travaille actuellement sur la mise à jour de la collection de feuillets dans lesquels l'on retrouve les frais de récolte, de conservation et de reprise associés à chaque système d’entreposage de foin.

En résumé, ces feuillets présentent les coûts liés à la main-d’œuvre, aux opérations culturales, à l’entreposage ainsi qu’aux coûts fixes observés selon la quantité de matière sèche produite. De plus, des coûts de retard d’exécution, dus à la diminution de la valeur alimentaire des fourrages à la suite d’une récolte tardive, sont pris en compte dans ces feuillets. Ces feuillets peuvent donc servir de guide aux producteurs lors de l’adoption de changements majeurs. Outre les frais de récolte, de conservation et de reprise, le producteur tiendra compte des pertes qualitatives du foin selon le système d’entreposage choisi.

Le  tableau ci-dessous est un résumé des résultats observés en 2009 lors de la dernière mise à jour des feuillets sur l'entreposage. Il permet de faire la comparaison entre les divers systèmes d’entreposage de foin.





Ainsi de manière générale, ce tableau illustre que pour un même système, le coût total par tonne de matière sèche (MS) varie selon la quantité de foin produite. Cela est dû en partie par la distribution du coût total d’exploitation sur une plus grande quantité de foin produite, donc par des gains d’efficacité technique.

Après avoir tenu compte des pertes à l’entreposage et à la reprise qui sont plus élevées dans ce cas, l’entreposage du foin en balles rondes en pyramides 3 :2 :1 se révèle être la méthode d’entreposage de foin la moins dispendieuse.  Cela s’explique par l’absence d’investissements en bâtiment, ce qui réduit les coûts fixes et les dépenses en amortissements. Ces derniers ont un impact direct sur le coût total observé par tonne de MS.

Pour plus de détails concernant chaque système, veuillez consulter les feuillets publiés par les Références économiques du CRAAQ (www.craaq.qc.ca)



 
Commentaires (0)
Me connecter

Organisation : Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ)
Date de publication : 21 juin 2019

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.