Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Ai-je le temps pour du bio?

Vous pensez que la transition vers l’agriculture biologique viendra bousculer votre horaire?
Il se pourrait que vous ayez raison :
« […] l’utilisation de la main-d'œuvre, qu’elle soit mesurée en heures ou en nombre d’emplois par hectare, est généralement plus élevée chez les entreprises agricoles biologiques. »
Ministère du Développement durable, environnement et parcs du Québec. 2011. Contribution des systèmes de production biologique à l’agriculture durable, Rapport d’étude.
 
Deux études qui encouragent cette affirmation suggèrent quelques pistes d’explication :
  1. Interdiction d’utiliser des pesticides
  2. Recours à des rotations complexes
  3. Transformation ou ventes directes
 
Ces trois éléments impliqueraient plus de travail manuel pour le désherbage et les récoltes dans le secteur maraîcher.
Mais qu’en est-il des grandes cultures?

Selon quelques observations effectuées, le temps de travail en grandes cultures biologiques serait de 30% à 40% plus important qu’en grandes cultures conventionnelles (voir figure 1).  Qu’est-ce que ça veut dire? Cultiver un hectare de maïs bio prendrait environ 17 heures vs 12,7 h pour du maïs conventionnel.
 

Figure 1 : Temps de travail pour différentes cultures selon le type de régie,h/ha
Source : adaptée de l'étude sur les coûts de production des céréales, maïs-grain et oléagineux 2014, CECPA


Évidemment, les façons de cultiver influencent le temps mis à l’ouvrage. De plus, la météo peut donner plus de fil à retordre pour l’un ou l’autre des modes de cultures. On peut également penser au temps de gestion de la certification biologique. Une autre piste pour comprendre la plus grande utilisation de la main d’œuvre serait le temps passé dans les champs. Toujours selon quelques observations effectuées auprès de producteurs, et tel qu’illustré dans le Tableau 1, il y aurait plus de passages de machinerie en grandes cultures biologiques en comparaison avec la régie conventionnelle.


Tableau 1 : Nombre de passage de machinerie selon le type de régie et de cultures, 2014, Québec
Passages avant récolte (nombres/ha)
  Conventionnel Biologique
Maïs 6,2 +4 à 5 passages
Soya 4,6 + 3 à 4 passages
Blés/Épautre 5,2 + 1 à 2 passages
Avoine/Orge 4,4 + 1 à 2 passages
Sources. Adaptée de l’Étude sur les coûts de production des céréales, maïs-grain et oléagineux 2014, CECPA


On peut penser au temps accordé au désherbage mécanique et à la gestion des engrais verts par exemple. Encore une fois, des nuances doivent être apportées ici : la saison, le type d’équipement utilisé, etc. peuvent impacter cette situation.

Est-ce que ces heures sont réalistes dans votre situation et peuvent être justifiées sur le plan financier? À vous de voir et de bien budgéter. Les collections « Grandes cultures » et « Grandes cultures biologiques », le budget d’entreprise «Grandes cultures biologiques » des Références économiques du CRAAQ et l’outil en ligne « Rotation$+ » peuvent devenir vos alliés pour préparer votre portefeuille et votre horaire!

Vous pouvez également lire le blogue de ma collègue Hélène Grondines au sujet de l’évolution des prix et des rendements du bio en 10 ans. 

Références économiques
Collection Grandes cultures et Grandes cultures biologiques

Rotation$+ :
https://www.craaq.qc.ca/Publications-du-CRAAQ/rotation-abonnement-annuel/p/OWROTABO

Sources :
Ministère du Développement durable, environnement et parcs du Québec. 2011. Contribution des systèmes de production biologique à l’agriculture durable, Rapport d’étude.

Étude sur les coûts de production Céréales, maïs-grain et oléagineux 2014. Centre d’étude sur les coûts de production en agriculture (CECPA). Rapport d’étude.

Collaboration
Centre d’études sur les coûts de production en agriculture (CECPA)
Commentaires (3)
Me connecter
Sophie Martel Sophie Martel 08 mars 2017 10:55

Sur twitter, j'ai eu cette question: ''Cela vaut-il pour les exploitations bio maraîchères et acéricoles?'' Qu'en pensez-vous?

Répondre

Christine Rieux Christine Rieux 02 mars 2017 09:02

Merci Sophie pour ce billet succinct et évocateur. Cela me permet de donner une fourchette de temps supplémentaire à "budgéter" pour les clients qui veulent passer à la transition. Très pertinent.

Répondre
Sophie Martel Sophie Martel 03 mars 2017 20:26

Merci Christine!



Organisation : Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ)
Date de publication : 27 février 2017

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.