Ajouté à Mes favoris.

    Chargement en cours

    UNE santé, UN bien-être : vérité et conséquences

    La 8e Assemblée annuelle des partenaires de la Stratégie québécoise de santé et de bien-être des animaux a eu lieu le mercredi 17 octobre 2018, à l’Hôtel Classique de Québec, en présence de plus de 80 intervenants du secteur.
    Cet évènement, organisé par le groupe de pilotage et le secrétariat de la Stratégie en collaboration avec le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ), a permis aux différents intervenants de discuter de certains enjeux en lien avec la santé et le bien-être des animaux.

     

     
    Image Salle Assemblée annuelle des partenaires de la Stratégie québécoise de santé et de bien-être des animaux 2018

    Assemblée annuelle des partenaires de la Stratégie québécoise de santé et de bien-être des animaux, le mercredi 17 octobre 2018

    Crédit photo : Stefan Edberg Finisse, CRAAQ

     
    Un bilan qui promet
     
    Pour les circonstances, Dr Joël Bergeron, membre du groupe de pilotage, a dressé le bilan des activités 2017-2018 de la Stratégie et a fait le point sur l’avancement des travaux des différents groupes de travail. Dr Bergeron a profité de cette occasion pour souligner certains bons coups des partenaires notamment, le rayonnement de la Stratégie sur le blogue d’Agri-Réseau, les portes ouvertes de l’Union des producteurs agricoles, l’inauguration du Centre d’expertise en santé et bien-être animal (CESA) de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal et la participation du Québec à l’évaluation des services vétérinaires au Canada par l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Un aperçu des activités à venir a été présenté et une activité interactive sur le thème : «Comment concilier le bien-être des animaux et le bien-être des humains qui les côtoient» a été aussi réalisée en fin de journée.

    Cette année, le prix «Coup de chapeau», qui couronne une initiative québécoise inspirante qui présente des pratiques exemplaires en faveur de la santé et du bien-être des animaux, a été remis à l’Association des éleveurs de canards et d’oies du Québec pour la réalisation d’une première édition du guide pour l’élevage des canards.

     
    Image prix coup de chapeau 2018 - Christine Barthe et Sebastien Lesage

    Mme Christine Barthe, sous-ministre adjointe au sous-ministériat à la santé animale et à l’inspection des aliments du MAPAQ, remet le prix Coup de chapeau de la Stratégie au président de l’Association des éleveurs de canards et d’oies du Québec, M. Sébastien Lesage

    Source : MAPAQ, crédit photo : Isabelle Picard



    Des conférenciers qui jasent de vraies affaires!

    À l’invitation du secrétariat de la Stratégie et du comité organisateur de l’assemblée, Dr David Fraser, professeur à l’Université de la Colombie-Britannique (programme de bien-être des animaux) , a donné une conférence ainsi intitulée : « Qu’est-ce que nous entendons par “Un seul bien-être”? ». Devant une salle comble et attentive, Dr Fraser a su analyser la situation du bien-être animal avec brio. Dans sa présentation, il a insisté sur trois aspects centraux :
    • le rôle de la santé mentale humaine au regard du bien-être animal;
    •  la réhabilitation du comportement des animaux et des personnes;
    • la nécessité d’une action coordonnée entre les mouvements de protection des animaux et ceux de leur conservation.
     

    La santé humaine et la santé animale sont interdépendantes et liées à la santé des écosystèmes dans lesquels elles coexistent. [Organisation mondiale de la Santé animale]

     
    Soucieux d’amener le public à bien comprendre le concept «?UNE seule santé?», Dr Fraser s’est référé à des cas concrets qui illustrent très bien l’interdépendance entre la santé animale et la santé humaine. Le cas du virus Nipah en Malaisie, au Bangladesh et en Inde a été un exemple très pertinent.
     
    Figure - présentation de Dr David Fraser interdépendance santé animale et santé humaine

    Figure tirée de la présentation de Dr David Fraser


    De plus, en se référant à des histoires à succès, par exemple les animaux et le transport en Inde et la réhabilitation des animaux et des humains dans une prison aux États-Unis, il a démontré de façon objective qu’améliorer le bien-être animal améliore souvent le bien-être des humains (et vice versa).
     
    Au nom de la cause du bien-être animal, peut-on causer le mal-être de l’humain?

    Par sa conférence « Bien-être animal et bien-être du gardien : quel est le lien? »,Mme Pierrette Desrosiers a conquis son auditoire. Mme Desrosiers est psychologue du travail, conférencière et psycoach.
    Nombreux étaient ceux qui étaient reconnaissants à l’égard de la conférencière d’avoir ouvert de stimulantes pistes de réflexion.
    Dans la première partie de sa présentation, en se référant à plusieurs études, elle a démontré les liens qui existent entre les différentes formes de maltraitance notamment, la tuerie de masse et la cruauté animale, l’homicide et la cruauté animale, pour ne citer que cela. Ensuite, elle a présenté les différents profils psychologiques et quelques pistes de solutions pour prévenir ces actes de violence.
    Si un animal souffre, un humain souffre. La cruauté animale n’arrive pas de façon isolée.
    Lien entre la cruauté animale et la violence domestique

    Adapté du graphique de la National Link Coalition — version originale utilisée dans la présentation de Pierrette Desrosiers

     
    Dans la dernière partie de sa conférence, Mme Desrosiers a expliqué comment au nom de la cause du bien-être animal, on cause le mal-être de l’humain.
     

    Une insistance trop exclusive sur le bien-être animal risque de compromettre le bien-être de l’éleveur (Robert Dantzer, 2018)

     
    En ciblant en exemple certains activistes animaliers, Mme Desrosiers a aidé les participants à mieux comprendre qui ils sont, ce qu’ils veulent, pourquoi s’en préoccuper et la réaction qu’il faudrait avoir face à leur mouvement. Ses exemples ont permis de bien saisir l’importance de la problématique : «?Depuis quelques jours, c’est l’enfer, confie le boucher Marc Bourg. Ils m’ont pris pour cible en publiant des menaces sur les médias sociaux. Leur but est de ternir l’image de mon entreprise de façon gratuite?». (14 mars 2017, TVA)
     
    En somme, la 8e Assemblée annuelle des partenaires de la Stratégie québécoise de santé et de bien-être des animaux a permis aux intervenants de renouveler leur engagement par la concertation et la collaboration, d’avoir des informations justes et des éléments de réflexion grâce à des conférences abordant des enjeux importants et de consolider les travaux des différents comités de la Stratégie.
     
    Selon moi, aborder le sujet relatif à la santé et le bien-être dans une approche écosystémique, en tenant compte de l’animal et de l’humain, trace la voie vers un avenir prometteur.
     
    UNE santé, UN bien-être est une cause collective, chacun doit faire sa part. Et vous, qu’allez-vous faire?
     
     
    À propos de la Stratégie québécoise de santé et de bien-être des animaux

    La Stratégie québécoise de santé et de bien-être des animaux est le fruit des efforts d’un groupe de travail réunissant divers partenaires de l’industrie et des gouvernements. Ses objectifs sont de mieux comprendre l’importance de la santé et du bien-être des animaux, d’optimiser la prise de décision à la suite de la détection des maladies, d’améliorer la santé et le bien-être du cheptel par la prévention et la gestion des maladies et d’adopter des modes d’élevage qui améliorent de façon durable la santé et le bien-être des animaux.
    Pour plus d’information sur la Stratégie et ses partenaires, visitez le site internet : www.mapaq.gouv.qc.ca/unesantebienpensee
     
    Source : Stratégie québécoise de santé et de bien-être des animaux
    Commentaires (0)
    Me connecter

    Organisation : Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ)
    Date de publication : 18 décembre 2018

    Annonces