Chargement en cours

    L’accès à l’eau contrôlé du bétail

    Ce n’est pas d’hier que les bons éleveurs savent, par expérience, que les animaux au pâturage doivent pouvoir s’abreuver convenablement. Ce que l’on connaît moins, c’est jusqu’à quel point cela peut être important pour les performances du troupeau.

    En tous les cas, c’est une des conclusions que plusieurs vont sans doute avoir à la lecture des deux résumés d’études suivantes : la première, faite en Alberta, nous montre que les veaux d’un troupeau vaches-veaux, qui buvaient à l’abreuvoir de l’eau d’un puits artésien, avaient un taux de gain de 23 % supérieur (+ 0,20 kg) à ceux qui buvaient dans un étang artificiel. La deuxième, américaine, celle-ci qui étudiait l’effet de la distance à parcourir sur les performances d’un troupeau laitier, montre que lorsque les animaux faisaient plus de 120 m (400 pi) pour se rendre à l’abreuvoir, les performances commençaient à diminuer. (À noter, d’après certains experts, que cette distance critique devrait être plus grande pour des animaux produisant moins de lait, comme les vaches de boucherie).

    D’autres arguments plaident aussi en faveur d’une amélioration de l’abreuvement des animaux. En clair, de sortir les animaux des cours d’eau.
    Ouvrir le document

    Organisation : MAPAQ (Abitibi-Témiscamingue – Nord-du-Québec)
    Auteur(s) : Mario Quevillon, ingénieur-agronome
    Date de publication : 22 décembre 2003

    Annonces