Chargement en cours

    Le fumier, ça vaut des sous !

     Télécharger le document original
    Les déjections animales des ruminants sont des engrais riches en matière organique (débris microbiens non digérés) et en matière minérale (azote, phosphore P2O, et potassium K20). Cette retombée animale n'est pas négligeable. Pour des entreprises moyennes engagées en production laitière et bovine, près de la moitié de la fertilisation azotée peut être comblée avec la forme organique.

    Organisation : MAPAQ
    Auteur(s) : Régent Leduc
    Date de publication : 24 mai 2001

    Annonces