Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions

Pépinières ornementales, Avertissement No 9, 18 juin 2024


Scarabée du rosier. Suivi du tétranyque de l’épinette. Symptômes de la brûlure bactérienne des rosacées.

 
SCARABÉE DU ROSIER
 
Scarabée du rosier

Scarabée du rosier sur une rose

Photo : IQDHO

Des scarabées du rosier (Macrodactylus subspinosus) adultes ont été dépistés dans différentes régions du Québec. En plus du rosier, ils se nourrissent de plusieurs plantes hôtes comme l’hydrangée, le lilas, le chêne ainsi que d’autres vivaces, arbustes et arbres.
 
Ils percent les boutons floraux et mangent les fleurs et les feuilles. Les feuilles peuvent être complètement squelettisées.

Le biopesticide BEETLETERMINATOR (Bacillus thuringiensis subsp.galleriae (souche SDS-502)) est homologué en application foliaire contre les scarabées du rosier adultes en pépinière.


Fiche technique Scarabée du rosier



SUIVI DU TÉTRANYQUE DE L'ÉPINETTE
 
Dommages de tétranyque de l'épinette

Dommages de tétranyques de l'épinette sur un thuya

Photo : IQDHO

On nous a rapporté des cas isolés d’augmentation des populations de tétranyque de l’épinette (Oligonychus ununguis) dans certaines cédrières.

Un suivi serré est recommandé dans les cultures de thuyas; le battage permet de détecter le ravageur et les prédateurs qui effectuent un contrôle naturel des populations de tétranyques. Pour ce faire, on donne 5 petits coups francs avec la main sur un groupe de 3 à 4 rameaux de thuyas situé dans le tiers central ou inférieur du plant. Les acariens sont recueillis sur une surface blanche (une feuille de papier, par exemple) de 8,5 po X 11 po préalablement installée sous les rameaux.

Un projet de recherche mené par l’équipe du RAP Pépinières ornementales a permis d’observer qu’il n’y avait aucun dommage lorsque moins de 50 à 75 tétranyques de l’épinette étaient comptés par battage. Il faut toutefois prendre en compte la présence et la quantité de prédateurs avant d’intervenir, si nécessaire. Lorsque présents, ces alliés peuvent réduire rapidement le nombre de tétranyques.

Les dommages débutent sur le vieux feuillage. Les aiguilles et les rameaux deviennent grisâtres et prennent une apparence poussiéreuse. Si des dommages sont visibles, des traitements pourraient être requis. La plupart des acaricides sont toutefois nuisibles aux prédateurs du tétranyque.

D’ailleurs, le nombre de tétranyques de l’épinette pourrait diminuer prochainement, en raison de la période de grande chaleur prévue qui est défavorable à leur développement. En effet, des températures de 29 °C et plus entraîne une réduction considérable de l’éclosion des œufs, du développement des acariens et de la fécondité des femelles.  

OBSERVATION DE SYMPTÔMES DE LA BRÛLURE BACTÉRIENNE DES ROSACÉES
 
Dommages de la brûlure bactérienne des rosacées

Symptômes de la brûlure bactérienne des rosacées

Photo : IQDHO

Des rameaux de pommiers (Malus sp.) noircis et recourbés en crosse ont été observés la semaine dernière.

L’infection par la bactérie Erwinia amylovora a eu lieu lors de la floraison dans la plupart des cas : l'application d’un bactéricide à ce stade-ci n’arrêtera pas la progression de la maladie.

Il faut plutôt tailler les rameaux symptomatiques en retirant 40 cm et plus de tissu sain sous les symptômes. Il est important de désinfecter les outils entre chaque coupe, d'intervenir par temps sec et de brûler les résidus de taille.

Il peut être judicieux de prendre note de traiter préventivement les lots au moment de la floraison des pommiers au printemps prochain.

 

POUR PLUS D’INFORMATION
   
Toute intervention envers un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des pesticides et de leurs risques.



Cet avertissement a été rédigé par Marie-Édith Tousignant et Nicolas Authier, agronomes (IQDHO). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseurs du sous-réseau Pépinières ornementales ou le secrétariat du RAP. Édition : Marianne St-Laurent, agronome, M. Sc. et Lise Bélanger (MAPAQ). La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP – Pépinières ornementales
Date de publication : 18 juin 2024

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.