Chargement en cours

    La membrane d'osmose inversée: son efficacité et son entretien

    Souvent, les acériculteurs et acéricultrices qui utilisent l'osmose inversée le font avec un pourcentage de séparation fixe (exemple : 50% ou 75%). Cette façon de faire peut engendrer divers problèmes lors de l'évaporation. Pour les éviter, il est préférable, selon monsieur Gaston B. Allard, ing. agr. du Centre de recherche acéricole du MAPAQ, de travailler avec une sève où la concentration en sucre est la plus constante possible; cette dernière doit être de 6 à 8 degrés brix.
    Ouvrir le document

    Organisation : MAPAQ Direction régionale Chaudière-Appalaches
    Auteur(s) : Alain Boily, agronome
    Date de publication : 27 avril 2001

    Annonces