Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
280 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)

Fiers de diffuser leur expertise

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)

Nouveau

30 novembre 2021
RECYC-QUÉBEC a publié son rapport Étude sur les plastiques agricoles générés au Québec [1] en 2019. Un état de situation des PA y est dressé et des enjeux et pistes de réflexion pour la mise en valeur de ces plastiques y sont identifiés. Le Bas-Saint-Laurent figure au 3e rang des régions les plus utilisatrices de ces matières. Des acteurs régionaux, interpellés par cette problématique, se sont regroupés en 2019 à l’initiative de l’organisme Co-éco, du MAPAQ et de l’UPA, puis le MAPAQ a lancé un appel d’offres afin de travailler sur cette problématique. Ce mandat est réalisé par Élyme conseils en partenariat avec JMP Consultants et Synergie BSL et s’échelonne de janvier 2021 à septembre 2023. La première étape de ce travail est de brosser un portrait des gisements au niveau régional et pour chaque MRC pour les plastiques de PEbd (films d’enrubannage et bâches seulement) et pour le plastique de tubulure issu de l’acériculture. Ce rapport vient donc préciser le portrait des gisements des plastiques agricoles (PA) au Bas-Saint-Laurent de « l’entreprise agricole au récupérateur », dans le but de susciter la participation des acteurs locaux dans les réflexions et la mise en place de stratégies de réductions, de réemploi et de recyclage des PA. Un questionnaire sur les gisements de PA à la ferme a été transmis aux producteurs agricoles au printemps 2021. Plusieurs partenaires comme la Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent, le MAPAQ et différents clubs-conseils en agroenvironnement et en acériculture. Avec un taux de réponse de 25 %, les informations compilées nous donnent un portrait représentatif des gisements et de leur localisation par MRC. Ainsi, 992 tonnes de PEbd (films d’enrobage et bâches seulement) sont utilisées chaque année par les entreprises agricoles de la région, soit 27 % de plus que les données estimées par le rapport de RECYC-QUÉBEC (2019). Les plastiques d’enrubannage sont utilisés par 80 % des entreprises sondées et il y a une disparité entre la consommation Lire la suite
30 avril 2021
Cet article du MAPAQ saura intéresser tout propriétaire de biens amortissables, c’est-à-dire tout producteur agricole. Il traite de l’incitatif à l’investissement accéléré, qui permet de profiter d’une déduction pour amortissement (DPA) bonifiée la première année pour certains biens admissibles.
03 novembre 2020
Le budget de trésorerie et de gestion est un outil permettant de simplifier la planification des besoins en financement à court terme.  Il permet  de vérifier l'état de situation après des périodes de 3 mois, 6 mois et 9 mois.  Il offre aussi un outil emprunt permettant d'évaluer les remboursements en capital et intérêts. Lire la suite
08 mai 2020
Le déséquilibre minéral dans le sol des érablières, de même que l’action du chaulage sur la croissance des arbres et la régénération se situent au cœur des préoccupations des acériculteurs depuis plus de 15 ans. Des études réalisées dans l’État du Vermont et au Québec indiquent que le chaulage est la meilleure façon de corriger le déséquilibre des sols et aussi leur acidification, qui est causée entre autres choses par les précipitations acides. D’ailleurs, le système DELFES a été mis au point par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) pour déterminer les bons amendements à recommander en fonction des résultats des analyses de sol et du feuillage des érables à sucre.   Lire la suite
24 février 2020
La deuxième année du projet a comme objectif de suivre l’évolution de la plantation d’érables à sucre et d’espèces compagnes dans les érablières en dépérissement et dans les prairies en friche en Estrie.  En deuxième partie, le projet vise à évaluer différents systèmes de protection contre le broutage des animaux, dont les cervidés et les rongeurs. Ce projet a été financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, dans le cadre du Programme d’appui au développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire en région.   Lire la suite
/documents/Image_64388.jpg
31 janvier 2020
Une cabane à sucre en Chaudière-Appalaches
Haut niveau de vide : bon, mais à quel prix?
14 juin 2019
Plusieurs éléments influencent l’atteinte de résultats significatifs avec un haut niveau de vide : l’âge de la tubulure, le diamètre et le type de chalumeaux, diamètre des composantes du système, la configuration du système et les pentes, l’arrivée des collecteurs, les monte-eau, les piquets, l’entretien général du système, etc.  Ce document a été présenté en collaboration avec le MAPAQ et ses partenaires lors des Journées acéricoles 2019 sous le thème <Comment s'assurer d'une meilleure production?> Lire la suite
Vérifiez-vous vos fuites correctement?
14 juin 2019
Faites-vous vos fuites correctement? La planification du travail à faire : première ronde importante en début de saison : prioriser les fuites majeures, deuxième ronde: correction des micro-fuites, respecter un écart maximum de 1 poHg entre la station et l’entaille. Désentailler au besoin. Rondes suivantes: Lors de conditions changeantes : pluie, neige, vent, gel de plusieurs jours : On repasse! Généralement, il faut compter 1 employé à temps plein par 10 000 entailles lors des jours de dégel. Ce document a été présenté par le MAPAQ et ses partenaires lors des Journées acéricole 2019 sous le thème : <Comment s'assurer d'une meilleure production?> Ce document comporte deux textes complémentaires qui s'intitulent : Faites-vous vos fuites correctement? et Les saveurs du sirop d'érable recherchées par les consommateurs Lire la suite
14 juin 2019
Ce document a été présenté avec la collaboration du  MAPAQ et ses partenares lors des Journées acéricole 2019 sous le thème "Comment s'assurer d'une meilleure production?". Mes deux grands-pères, ainsi que mon père possédaient chacun une érablière. J’ai donc été initié très jeune au métier de sucrier et tout au long de ma vie, j’ai vu évoluer les techniques de cueillette et du traitement de l’eau d’érable. Lorsqu’en 1983, je prends possession de l’érablière de mon père, située à Saints-Anges de Beauce, le dépérissement des érablières au Québec est pratiquement à son paroxysme. En effet, dans mon exploitation, plus de 30 % des sujets sont gravement affectés. À cette époque, je travaille en recherche et développement au ministère de l’Environnement. Dans le cadre de mes fonctions, je collabore directement à l’établissement d’un réseau de collecte des précipitations à la grandeur du Québec et au développement de nouvelles méthodologies pour l’analyse des pluies acides. De plus, je fournis un apport technique important au ministère des Ressources Naturelles pour leurs programmes de recherche sur le dépérissement des érablières. Ce document comporte un texte complémentaire : L'Homme qui plantait des érables : les résultats d'une expérience. Lire la suite
L'érable et son environnement : ce que la science nous apprend
13 juin 2019
Les objectifs de cette présentation sont de vulgariser certaines notions relatives à l’érable, aux érablières et à leur environnement écosystème dans un contexte de plantation d’érables, de présenter quelques résultats d’études réalisées entre 1940 et 2018 en lien avec ce sujet et de présenter quelques éléments à prendre en considération lors de la réalisation de plantation d’érables. En collaboration avec ses partenaires, le MAPAQ a tenu les Journées acéricoles 2019 sous le thème <Comment s'assurer d'une meilleure production?>. Lire la suite
1 à 10 sur 280
Infolettre Érable

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.