Chargement en cours

    Le lait de la truie, c'est insuffisant !

     Télécharger le document original
    Aujourd’hui, si on veut obtenir les porcelets les plus lourds possible au sevrage, le lait de la truie ne suffit plus! Dès le milieu des années 70, des chercheurs ont montré que les porcelets en cages de mise bas étaient capables de gains moyens quotidiens (GMQ) supérieurs à ce qui est normalement obtenu lorsqu’ils sont alimentés par la truie. En effet, avec une alimentation artificielle, des porcelets ont obtenu des gains de plus de 500 grammes par jour pour la période correspondant à celle où ils reçoivent normalement le lait de la truie. C’est deux fois plus que ce qui est obtenu sur une base régulière avec ce lait (GMQ de 250 à 270 g).
    Organisation : Porc Québec Magazine - Avril 2003
    Auteur(s) : Marquis Roy, agronome, spécialiste en nutrition porcine, Coopérative Fédérée de Québec
    Date de publication : 13 août 2003
    Annonces