Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
4 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)

Fiers de diffuser leur expertise

Sollio Groupe Coopératif
17 septembre 2007
En 2003, le Centre de développement du porc du Québec inc. (CDPQ) et l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) en collaboration avec le Michigan State University (MSU) ont testé un système d’isolement des fèces sous les lattes développé au Japon. Lors d’une visite des installations au MSU, des ingénieurs de l’IRDA et du CDPQ constatèrent que ce système offrait un bon potentiel d’isolement des fèces et de l’urine et qu’il fournirait aux producteurs du Québec un traitement partiel alternatif des déjections intéressant pour solutionner totalement ou partiellement leur problématique environnementale. Lire la suite
17 novembre 2004
Au cours des dernières années, les rejets de phosphore sont passés de plus d'un kilo par porc à près de 400 grammes. L'amélioration de la conversion alimentaire, la réduction de la teneur en phosphore des aliments et l'ajout d'un enzyme aux aliments ont permis cette réduction. Ces mêmes moyens sont encore disponibles pour poursuivre la diminution des rejets afin d'amoindrir l'impact des fermes porcines sur l'environnement et de réduire les critiques envers cette industrie. Lire la suite
19 août 2003
Aujourd’hui, si on veut obtenir les porcelets les plus lourds possible au sevrage, le lait de la truie ne suffit plus! Dès le milieu des années 70, des chercheurs ont montré que les porcelets en cages de mise bas étaient capables de gains moyens quotidiens (GMQ) supérieurs à ce qui est normalement obtenu lorsqu’ils sont alimentés par la truie. En effet, avec une alimentation artificielle, des porcelets ont obtenu des gains de plus de 500 grammes par jour pour la période correspondant à celle où ils reçoivent normalement le lait de la truie. C’est deux fois plus que ce qui est obtenu sur une base régulière avec ce lait (GMQ de 250 à 270 g). Lire la suite
02 octobre 2002
La lactation est la phase du cycle qui représente le plus grand défi chez les truies prolifiques. L'augmentation de la prolificité accentue le défi qui existait déjà en période de lactation. Il faut obtenir un équilibre entre les dépenses en nutriments et la prise alimentaire. Si cela est réussi, la poursuite de la carrière de la truie et les bons résultats sont assurés. Lire la suite
1 à 4 sur 4
Infolettre Secteur porcin

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.