Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Grandes cultures, Avertissement No 21, 19 novembre 2021

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Grandes cultures
Chrysomèle des racines du maïs : comment atténuer le développement de la résistance au Bt?
 
 
COMMENT ATTÉNUER LE DÉVELOPPEMENT DE LA RÉSISTANCE
DES CHRYSOMÈLES DU MAÏS AU BT?

Groupe de travail du RAP Grandes cultures sur les ravageurs du semis
 
Les chrysomèles des racines du maïs (CRM) sont des insectes dont les larves s’attaquent aux racines du maïs, pouvant causer la formation de cols d’oie et des pertes de rendement. La rotation de cultures est la meilleure façon de lutter contre les CRM. L'utilisation d'hybrides de maïs Bt est également une des méthodes de lutte disponible. Toutefois, au cours des dernières années, de nombreux cas de résistance aux protéines Bt-chrysomèle ont été rapportés aux États-Unis et en Ontario. La vigilance est donc de mise au Québec pour éviter, retarder et atténuer le développement de la résistance à cette technologie.
 
Depuis 2018, dans le cadre du RAP Grandes cultures, sept populations de chrysomèle des racines du maïs adultes ont été collectées par le Centre de recherche sur les grains (CÉROM) en Montérégie dans des champs (Bt-chrysomèle ou non) où l’insecte était abondant et où des cols d’oie étaient observés. Une collaboration avec des chercheurs ontariens a permis de faire l'élevage de ces chrysomèles et de tester l’effet létal de protéines Bt sur leur descendance (larves) afin de déterminer si les populations de CRM du Québec sont résistantes. Les résultats de ces tests montrent que dans la plupart des cas, les CRM ne sont pas résistantes. Par contre, dans deux cas, les données indiquent qu’une résistance est en cours de développement. Il est donc important d’être vigilant lorsqu’on observe des populations importantes de chrysomèles ou des dommages sur les plants, même si le champ n’est pas en hybride Bt.
 
Afin de retarder le développement de la résistance, évitez de semer du maïs en continu. En effet, l’alternance avec une culture autre que le maïs prive les larves de nourriture au printemps et ces dernières sont alors incapables de compléter leur cycle de développement et meurent. Toujours dans le but de retarder la résistance, les hybrides Bt-chrysomèle devraient seulement être utilisés au besoin. Si leur emploi est justifié, évitez l’utilisation répétée de protéines Bt-chrysomèle ayant le même mode d’action. De plus, utilisez des hybrides exprimant plus d’une protéine Bt-chrysomèle ayant des modes d’action différents à la fois (voir ce tableau).

En cette période d'achat des semences, consultez votre agronome afin de mettre en place une stratégie de gestion intégrée de la chrysomèle des racines du maïs et, par le fait même, faire le choix de semences approprié afin de limiter le développement de la résistance.
 
 
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.
 

 
Cet avertissement a été révisé par Marianne St-Laurent, agronome, M. Sc. (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l’avertisseur du réseau Grandes cultures ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Grandes cultures
Date de publication : 19 novembre 2021
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.