Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions
2120 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)

Fiers de diffuser leur expertise

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Pomme de terre, Avertissement No 7, 21 juin 2024

Nouveau

21 juin 2024
Météo : temps très chaud, avec peu ou pas de précipitations. Développement de la culture : conditions plutôt favorables malgré la chaleur; apparition de divers désordres. Insectes : hausse de l’activité de certains ravageurs, dont le doryphore et la cicadelle de la pomme de terre. Maladies : aucun cas de mildiou et météo moins favorable à la maladie; début de symptômes de la brûlure hâtive; faible présence d’autres maladies. Mauvaises herbes : poursuite d’interventions de postlevée; phytotoxicité. Journée pomme de terre : inscription.   CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES Pour la période du 14 au 20 juin, la météo s’est déroulée en deux temps. Il y a eu une première partie, soit du 14 au 16 juin, avec du temps plus frais et parfois de basses températures la nuit les 15 et/ou 16 juin selon le secteur (ex. : 0 °C au Témiscamingue, 4-5 °C dans des secteurs du centre de la province). Par la suite, une masse d’air très chaud a subitement envahi toute la province à partir du 17 juin, avec plusieurs records battus, le mercure atteignant par moments 34-35 °C le jour dans plusieurs régions, avec également des nuits parfois tropicales (voir le sommaire agrométéorologique). Du côté des précipitations, des bandes d’averses orageuses sont passées par endroits du 18 au 20 juin, mais de manière hétérogène, laissant plus de 20 mm localement (voir la carte des précipitations cumulées au cours des sept derniers jours). Pour la période qui débute (21 au 27 juin), Environnement Canada prévoit des températures variables, mais à priori autour de la moyenne. Des précipitations significatives (avec plus de 40 mm par endroits) sont annoncées pour dimanche et lundi.   DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE La chaleur intense (et subite) a affecté la culture surtout dans les parcelles à un stade plus avancé. Malgré cela, le développement demeure généralement bon, car il y a encore une bonne humidité dans le sol en plusieurs endroits. Cependant, des collaborateurs rapportent une apparition récente Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 8, 21 juin 2024

Nouveau

21 juin 2024
Premières observations du puceron du soya. Légionnaire uniponctuée : faibles captures de papillons et dépistage de larves à prévoir. Charançon de la silique en Chaudière-Appalaches. Cécidomyie du chou-fleur : suivi recommandé en Abitibi-Témiscamingue et au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Charançon postiche de la luzerne. Risque de fusariose de l'épi et de la rouille jaune dans le blé. Mouchetures physiologiques dans le blé. Causes possibles du soya pâle ou jaune. Désherbage : plusieurs cas de phytotoxicité. Dépistage de l'amarante tuberculée et contrôle postlevée. Contrôle du chénopode blanc en canicule. Causes possibles du problème de contrôle du chénopode avec glyphoste. PREMIÈRES OBSERVATIONS DE PUCERONS DU SOYA EN MONTÉRÉGIE S. Mathieu1, B. Duval1, J. Breault1 et V. Samson1 1. Agronome (MAPAQ) Des populations de pucerons du soya ont été observées dans certains champs de soya en Montérégie. Dès la mi-juin, il est courant de voir un nombre élevé de pucerons sur quelques plants de soya dans des foyers localisés. D’ici les prochaines semaines, ces pucerons pourraient produire une génération de pucerons ailés, leur permettant de se répartir dans le champ ou de migrer.   Dépister les champs est la première étape pour bien évaluer la situation Examinez au moins 30 plants bien distribués dans le champ afin de déterminer l’abondance moyenne de pucerons par plant et la présence d’ennemis naturels. La présence de fourmis peut vous aider à localiser les pucerons puisqu’elles s’alimentent du miellat qu'ils produisent.   Les fourmis et les coccinelles sont des indicateurs utiles pour localiser les colonies de pucerons Photos : S. Mathieu, agr. (MAPAQ)   Au stade végétatif du soya, l’application d’un insecticide foliaire n’est habituellement pas recommandée, puisqu’il détruit les prédateurs naturels du puceron qui sont très efficaces pour contrôler les populations. De plus, un traitement n’étant jamais efficace à 100 %, les pucerons qui survivraient pourraient Lire la suite
Cultures ornementales en serre, Avertissement No 11, 20 juin 2024

Nouveau

20 juin 2024
Suivi du chrysanthème d’automne. Casside dorée.   SUIVI DU CHRYSANTHÈME D'AUTOMNE   Dommages de thrips sur les feuilles de chrysanthème Photo : IQDHO De façon générale, la qualité des boutures de chrysanthèmes reçues ces dernières semaines semble satisfaisante. Des thrips ont été observés dans certains lots de chrysanthèmes en culture. Une attention particulière doit être portée pour garder le contrôle. Certains producteurs voient apparaître des boutons floraux hâtifs. Dans les cas rapportés par nos collaborateurs, l’initiation florale, qui n’est pas souhaitable à ce stade de la production, pourrait avoir été stimulée par un stress relié à une faible fertilisation ou par un stress hydrique. De plus, des températures de près de 10 °C la nuit dans certaines régions en juin pourraient aussi avoir eu un impact. En effet, l’induction florale peut être provoquée par des température froides. Fiche technique : Contrôle des ennemis du chrysanthème d’automne     CASSIDE DORÉE   La casside dorée (Charidotella sexpunctata bicolor) et ses dommages ont été observés sur des ipomées (Ipomoea batatas) dans les serres et à l’extérieur. Les adultes et les larves percent des trous de forme irrégulière uniquement dans le feuillage des Convolvulacées, particulièrement du genre Ipomoea. L’insecte est remarquable avec sa couleur dorée qui tourne au rouge lorsqu’il est dérangé. Les dommages ne sont qu’esthétiques et n’empêchent pas la croissance du plant. Aucun insecticide n’est homologué contre cet insecte. Arracher les mauvaises herbes, particulièrement le liseron des haies (Calystegia sepium) et le liseron des champs (Convolvulus arvensis) pour éviter son établissement. Se débarrasser des résidus de ces mauvaises herbes de manière à ce que l’insecte ne s’échappe pas vers les ipomées cultivées.   Casside dorée adulte Photo : IQDHO Dommages de casside dorée sur un plant d'Ipomoea batatas Photo : IQDHO Fiche IRIIS phytoprotection : Casside Lire la suite
Carotte et céleri, Avertissement No 7, 20 juin 2024

Nouveau

20 juin 2024
Températures de jour près des normales puis plus chaudes. Nuit froide le 16 juin. Début récolte carotte nantaise, céleri jusqu’à 36 cm, début rave. Captures faibles de charançons, traitements effectués. Augmentation dommages punaises, quelques interventions. Début anthracnose (céleri) et cercospora (carotte).     RÉSUMÉ MÉTÉOROLOGIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS 13 au 19 juin Les températures de jour ont d’abord été près des normales (parfois légèrement sous les normales pour certaines régions) pour augmenter à compter du 17 juin et atteindre des températures caniculaires à compter du 18 juin. La majorité des régions ont connu une ou des nuits froides autour du 16 juin, des températures sous les 4 °C ont été enregistrées. Les précipitations ont été généralement faibles pendant la période, mais variables selon les régions, voir la carte des précipitations. L’irrigation a été utilisée par endroit pour diminuer la température du couvert végétal.   AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Carotte En Montérégie-Ouest, le stade des carottes varie de 1 feuille à « rangs demi-fermés ». La récolte de la variété Nantaise a débuté. Dans Lanaudière, les plus avancées sont au stade début de tubérisation. Dans le Bas-St-Laurent, la Capitale-Nationale, en Chaudière-Appalaches et au Saguenay–Lac-Saint-Jean, le stade des carottes varie de 1 à 6 feuilles. Céleri En Montérégie-Ouest, les plants les plus avancés dans le céleri-branche mesurent 36 cm, alors que le céleri-rave est au stade de 10 feuilles et il atteint 2 cm par endroit. INSECTES Charançons En Montérégie-Ouest, les captures de charançons sont variables, de nulle à faibles, et des traitements ont été effectués dans les champs à risque. Les charançons semblent peu actifs dans les autres régions, mais des traitements systématiques au stade « 3 feuilles » ont été effectués pour les champs sans piège dans Lanaudière. Pour plus de détails sur le dépistage et la lutte contre cet insecte, Lire la suite
Laitue et chicorée, Avertissement No 7, 20 juin 2024

Nouveau

20 juin 2024
Poursuite des plantations et des récoltes. Hausse de l’activité des punaises. Pucerons actifs, quelques traitements contre Nasonovia. Vers gris actifs et traitements par endroit. Pythium et rhizoctonie stables. Moisissure grise en augmentation. Mildiou présent sans traitement nécessaire.  RÉSUMÉ CLIMATIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS 13 au 19 juin Les températures de jour ont d’abord été près des normales (parfois légèrement sous les normales pour certaines régions) pour augmenter à compter du 17 juin et atteindre des températures caniculaires à compter du 18 juin. La majorité des régions ont connu une ou des nuits froides autour du 16 juin, des températures sous les 4 °C ont été enregistrées. Les précipitations ont été généralement faibles pendant la période, mais variables selon les régions. Voir la carte des précipitations. AVANCEMENT DES TRAVAUX Les plantations et la récolte des laitues primeurs se poursuivent. On retrouve donc des laitues de tous les stades dans toutes les régions concernées. La croissance rapide est favorisée par les conditions météorologiques favorables. INSECTES Punaises En Montérégie-Ouest, les populations de punaises ternes et de punaises brunes (adultes et larves) sont en hausse. Des traitements ont été nécessaires pour contrôler la pression de ces ravageurs. Dans la Capitale-Nationale, on note une activité des punaises moins importante, aucun traitement n’est prévu. Les seuils d’intervention recommandés sont présentés dans la fiche technique en lien (sur le titre). Pucerons Actuellement, les pucerons sont actifs en Montérégie-Ouest, sur l’île-d’Orléans et en Chaudière-Appalaches. Les populations demeurent généralement variables (faible ou élevée). Cependant, on commence à observer quelques colonies d’aptères. Des traitements ont été effectués en Montérégie-Ouest et à Montréal-Laval-Lanaudière (où l'on retrouve du Nasonovia ribisnigri). Ver gris Les populations de ver gris sont actives en Montérégie-Ouest, à Montréal-Laval-Lanaudière Lire la suite
Solanacées, Avertissement No 5, 20 juin 2024

Nouveau

20 juin 2024
Avancement des cultures. Dépistage des punaises; fortes chaleurs et pollinisation. Nouvelles observations : alternariose dans la tomate et Phytophthora capsici dans le poivron.   AVANCEMENT DES CULTURES Les plantations sont terminées pour la plupart, et les fruits se développent bien dans les plantations les plus avancées.  Les insectes et acariens sont plus présents avec la chaleur, mais restent en général sous contrôle à part quelques populations de doryphores que les collaborateurs qualifient d’agressifs. Des températures supérieures à 30 ºC avec des ressentis parfois dépassant les 40 ºC peuvent affecter le développement des plants. Les collaborateurs signalent entre autres des plants brûlés au collet par la chaleur du paillis plastique et des problèmes de pollinisation. Heureusement une baisse des températures et des précipitations s’annoncent pour la fin de semaine. Le sommaire agrométéorologique Solanacées vous informe des précipitations et du cumul des degrés-jours entre le 12 et le 18 juin 2024 : Précipitations des sept derniers jours Sommaire des degrés-jours base 15    DÉPISTAGE DES PUNAISES     Les punaises ternes sont actives depuis plusieurs semaines dans les fraises, et ont été signalées cette semaine dans les poivrons et les aubergines.   Les poivrons et aubergines peuvent être dépistés dès le stade bouton floraux, alors que les tomates peuvent être dépistées une fois les fruits formés. Lors du dépistage, il faut additionner les punaises ternes et les punaises pentatomides pour déterminer si le seuil est atteint. La punaise adulte est difficile à observer, car elle s’envole rapidement lorsqu’elle est dérangée. En vous approchant des plants, évitez de faire de l’ombre afin de ne pas effrayer l’insecte. Observez sans bouger les plants. Dans la tomate, séparez délicatement les fruits d'une même grappe pour voir les nymphes qui pourraient s’y cacher;  Ensuite, secouez le tuteur ou bougez les Lire la suite
Oignon, ail et poireau, Avertissement No 7, 20 juin 2024

Nouveau

20 juin 2024
Stades maximaux : oignons semés : 6 feuilles, plantés : 8 feuilles, poireaux : 7 feuilles, ail : floraison. Teigne : deuxième génération présente, voir dates de traitements. Faible présence de mouche des semis. Vers gris en diminution. Activité des thrips stable ou en hausse. Présence de brûlure de la feuille dans l’oignon.   RÉSUMÉ CLIMATIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS Pour la période du 13 au 19 juin, les températures de jour ont d’abord été près des normales (parfois légèrement sous les normales pour certaines régions) pour augmenter à compter du 17 juin et atteindre des températures caniculaires à compter du 18. La majorité des régions ont connu une ou des nuits froides autour du 16 juin, des températures sous les 4 °C ont été enregistrées. Les précipitations ont été généralement faibles pendant la période, mais variables selon les régions. Voir la carte des précipitations. L’irrigation a été utilisée par endroits pour diminuer la température du couvert végétal.   AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Oignon  En Chaudière-Appalaches et dans la Capitale-Nationale, les oignons semés sont à 4 feuilles et les oignons plantés ont de 2 à 7 feuilles. En Montérégie-Ouest, les semés vont du stade étendard/drapeau à 6 feuilles et les plantés de 3 à 7 feuilles.  Dans Lanaudière et dans les Laurentides, les oignons secs ont entre 3 et 5 feuilles, les oignons verts entre 3 et 4 feuilles et les oignons espagnols entre 6 et 8 feuilles.  Poireau  Les poireaux ont entre 3 à 7 feuilles en Chaudière-Appalaches et dans la Capitale-Nationale, 5 à 6 feuilles en Montérégie et 6 à 7 feuilles dans le Centre-du-Québec. Le premier renchaussage a eu lieu par endroits dans Chaudière-Appalaches et dans le Centre-du-Québec. Ail  La récolte des fleurs d’ail est en cours dans presque toutes les régions ou le sera sous peu. En Montérégie, l’ail de printemps a entre 2 et 6 feuilles.   INSECTES   Teigne du poireau Les captures d’adultes de Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 4, 20 juin 2024

Nouveau

20 juin 2024
Ver de l’épi : premières captures de papillons. Pyrale du maïs (race bivoltine, 1re génération) : faible poursuite des captures de papillons. Autres ravageurs et particularités météorologiques : observations de dommages légers dans certains champs.   VER DE L’ÉPI Alors que des soies fraîches sont déjà bien présentes dans les semis extrahâtifs, au cours de la dernière semaine, des papillons du ver de l’épi ont été capturés sur deux sites dans les régions des Basses-Laurentides et du Bas-Saint-Laurent. Le piégeage de papillons avec un piège à phéromone, sur chaque ferme, est fortement recommandé puisque c’est la seule façon de surveiller l’arrivée du ravageur sur l’entreprise. À titre indicatif, des risques de migrations du ravageur sont rapportés aux États-Unis depuis deux semaines et quelques captures ont été réalisées durant ces mêmes dates dans les États de New York et de l’Ohio. Vous pouvez aussi consulter la carte du Great Lakes and Maritimes Pest Monitoring Network. Lorsqu’il est question du ver de l’épi, c’est du cas par cas pour chaque ferme. Les papillons femelles sont attirés par les soies fraîches, où elles pondent leurs œufs. Rappelons donc que les champs les plus à risque sont 1) les champs qui ont des soies fraîches au moment des captures de papillons du ver de l’épi et 2) les champs qui porteront des soies fraîches durant les 10 jours qui suivent les captures de papillons à la ferme. Pour de l’information détaillée sur le ver de l’épi (identification, biologie, piégeage, stratégies d’intervention, etc.), consultez la fiche technique Le ver de l’épi du maïs.   Papillon du ver de l’épi Photo : Y. Auger, agr. (MAPAQ)   PYRALE DU MAÏS (BIVOLTINE, 1re GÉNÉRATION) Au cours de la dernière semaine, une seule capture de papillon de la 1re génération de la pyrale bivoltine a été effectuée dans le réseau de piégeage du RAP Maïs sucré, sur un site dans la région de la Capitale-Nationale. La présence de très faibles dommages Lire la suite
Vigne, Avertissement No 9, 20 juin 2024

Nouveau

20 juin 2024
Stades des cépages hâtifs : fin floraison à « baies de la taille d'un plomb ».  Prudence pour les traitements phytosanitaires par temps de canicule. Insectes : premiers scarabées japonais en Montérégie; cicadelle de la pomme de terre et 2e génération de phylloxera sur plusieurs sites; tordeuse de la vigne à surveiller. Maladies : conditions favorables au blanc, pourriture noire présente sur de nombreux sites; mildiou A et B détectés. Virus : ouvrez l'oeil. Traitement au cuivre : éviter les accumulations. Opérations culturales : effeuillage en cours. Coulure à surveiller.   DÉVELOPPEMENT PHÉNOLOGIQUE   Les températures chaudes et humides de la dernière semaine ont accéléré la croissance des vignes. Les cépages hâtifs sur les sites les plus chauds de la Montérégie ont atteint le stade « baies de la taille d'un plomb, 4-6 mm » (EL29), tout comme les raisins de table. La saison 2024 est encore la plus chaude des dernières années pour la majorité des stations météo consultées. Pour quelques stations, l'année 2021 est légèrement supérieure.   Comparatif 2015-2024         Consultez Agrométéo Québec pour un visuel provincial de l'état d'avancement du développement des cépages à débourrement hâtif et semi-tardif ainsi que d'autres modèles bioclimatiques sur la vigne.   Phénologie des cépages à débourrement hâtif au 18 juin 2024 Source : Agrométéo Québec Phénologie des cépages à débourrement semi-tardif au 18 juin 2024 Source : Agrométéo Québec MÉTÉO   Canicule La prudence est de mise lorsqu’on fait des traitements phytosanitaires en temps de canicule. Nous recommandons fortement de consulter les étiquettes des produits à utiliser, afin de détecter si des incompatibilités y sont mentionnées : température et humidité élevées, mélanges en cuve de plusieurs produits (cocktail), utilisation d'organismes vivants (levures, bactéries), etc. Dans Lire la suite

Nouveau

19 juin 2024
Bio-insecticides, insecticides et fongicides foliaires homologués dans la culture du maïs sucré en 2024
1 à 10 sur 2120
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.