Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Maïs sucré, Avertissement No 15, 12 septembre 2019

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Maïs sucré
Ver de l'épi : suite faible des captures de papillons, soyez vigilant. Ver-gris occidental des haricots : faible poursuite des captures de papillons. Présence de larves dans quelques champs. Légionnaire d'automne : faible baisse des captures de papillons dans la plupart des régions, soyez vigilant. Différenciation des larves pouvant être présentes en fin de saison dans les épis. Autres ennemis (chrysomèle des racines du maïs et puceron) : quelques observations; surveillez les champs à risque. Dernier avertissement de la saison et remerciements.
 

VER DE L’ÉPI
 
Au cours de la dernière semaine, parmi tout le réseau, des captures principalement faibles et parfois modérées ont été réalisées sur un total de 11 sites situés dans les régions suivantes : Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Centre-du-Québec, Laval, Mauricie et Montérégie. Les captures demeurent somme toute faibles pour l’instant. Les sites avec des captures modérées sont répartis en Montérégie. Le piégeage de papillons « ferme par ferme » est fortement recommandé, car c’est la seule façon de surveiller l’arrivée du ver de l’épi dans les champs à risque, puisqu’il nous arrive du sud par les vents. Pour cet insecte, chaque ferme est différente, c’est du cas par cas. Rappelons que les champs les plus à risque sont 1) les champs qui ont des soies fraîches au moment des captures de papillons du ver de l’épi et 2) les champs qui porteront des soies fraîches durant les 10 jours qui suivent les captures de papillons à la ferme. Pour plus d’information (identification, biologie, piégeage, stratégies d’intervention, etc.), consultez la fiche technique Le ver de l’épi du maïs


VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS

Les captures de papillons du ver-gris occidental des haricots (VGOH) ont été faibles dans la dernière semaine sur certains sites des régions suivantes : Bas-Saint-Laurent, Basses et Hautes-Laurentides, Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Centre-du-Québec, Estrie, Laval, Mauricie, Montérégie. Des larves sont observées par endroits. Pour plus d’information sur le ravageur, consultez la fiche technique Le ver-gris occidental des haricots dans le maïs sucré.

 
LÉGIONNAIRE D’AUTOMNE
 
Les captures de papillons de la légionnaire d’automne sont restées stables au cours de la dernière semaine avec des captures faibles à modérées dans toutes les régions. Du dépistage a été effectué dans certaines régions et des larves ont été observées sur des plants de maïs sucré dans certains champs, généralement à des seuils ne nécessitant pas d’intervention. Dépistez les champs de maïs sucré tardif pour rechercher des larves et des dommages. Il est important d’intervenir à ce moment, puisque les jeunes larves sont encore sur le feuillage, et donc vulnérables aux insecticides. Plus tard, les larves se retrouvent dans les épis, où elles se nourrissent des grains en formation et où elles sont difficiles, voire impossibles à contrôler. Pour plus d’information sur la biologie de ce ravageur, la méthode de dépistage, la stratégie d’intervention, etc., consultez la fiche technique sur la légionnaire d’automne.

En fin de saison, différentes larves peuvent être présentes dans les champs tardifs de maïs sucré. Afin de bien les distinguer, voici un montage photo des principales larves causant des dommages aux épis.

 
1.  Larve de la légionnaire d’automne; 2. Larve du ver de l’épi
3. Larve de la pyrale du maïs; 4. Larve du ver-gris occidental des haricots
Photos : 1. Jean Brodeur, IRDA; 2 et 3 Brigitte Duval, MAPAQ; 4. Yves Auger, MAPAQ
 

La larve de la légionnaire d’automne se distingue par une tête foncée avec un « Y » inversé de couleur claire ainsi que 4 tubercules formant un carré sur le dernier segment du corps. La larve du ver de l’épi se distingue par une tête brun clair avec une bande latérale jaune verdâtre de chaque côté du corps. La larve de la pyrale du maïs se distingue par une tête foncée et des segments dorsaux possédant 4 tubercules par segment. Finalement, la larve du ver-gris occidental des haricots se distingue par deux bandes brunes sur le derrière de la tête (pronotum) et des tâches en forme de losange sur le dos.

 
AUTRES ENNEMIS
 
Chrysomèle des racines du maïs
Des adultes de la chrysomèle des racines du maïs sont toujours actifs dans certains champs de maïs sucré tardifs où ils se nourrissent des soies des épis de maïs. Les adultes de la chrysomèle peuvent nuire à la pollinisation de cette façon. Ils peuvent parfois se nourrir de grains et endommager le bout des épis. Lorsque vous dépistez les champs et que des chrysomèles sont présentes, notez si elles s’alimentent des soies.

La saison 2019 est une année où la pression des chrysomèles des racines du maïs est plus importante qu’à l’habitude. Il est important de noter les champs de maïs sucré où la présence des adultes est plus importante afin de prévoir une rotation des cultures appropriée pour la saison prochaine.


Pucerons
Certains collaborateurs ont noté la présence de pucerons à des niveaux variables sur du feuillage (ne nécessitant pas d’intervention). De faibles observations de pucerons sur des épis au champ nous ont été rapportées. Il est à noter que le seuil d’intervention recommandé en Ontario est de 10 % des épis avec plus de 20 pucerons, mais le niveau de tolérance peut être plus élevé selon l’entreprise. Maintenez la surveillance des pucerons lors de vos dépistages au champ. Notez également la présence d’ennemis naturels (ex. : coccinelles) qui aident au contrôle des pucerons. Pour plus d’information sur les pucerons dans le maïs sucré, consultez le bulletin d’information N° 6 du 8 août 2013. Pour connaître les insecticides homologués contre les pucerons dans le maïs sucré, consultez SAgE pesticides.

 
REMERCIEMENTS
 
Cet avertissement est le dernier émis par le réseau Maïs sucré pour la saison 2019. Toutefois, si des situations particulières et problématiques nous sont rapportées dans les prochaines semaines, nous vous aviserons dans les plus brefs délais.

Nous tenons à remercier sincèrement tous les collaborateurs du réseau Maïs sucré essentiels à la prise des données de piégeage des papillons, aux observations au champ, à la validation des données, à la rédaction des communiqués, etc. Ces collaborateurs incluent des producteurs, des conseillers, des chercheurs, des étudiants et stagiaires, l’équipe du Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection ainsi que le secrétariat du RAP. Pour consulter la liste des principaux collaborateurs pour chaque région, référez-vous au bulletin d’information N° 1 du 5 avril 2019.

L’équipe du RAP Maïs sucré vous souhaite une belle fin de saison ainsi que de déguster d’excellents maïs sucrés. N’hésitez pas à communiquer avec nous à l’adresse suivante : rapmaissucre@mapaq.gouv.qc.ca pour nous transmettre vos suggestions d’amélioration afin que nos communiqués vous soient le plus utiles possible.


 
Cet avertissement a été rédigé par Yves Auger et Brigitte Duval, agronomes (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseurs du réseau Maïs sucré ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Maïs sucré
Date de publication : 12 septembre 2019

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.