Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
4 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)

Fiers de diffuser leur expertise

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)
Les abeilles n’apportent pas que le pollen à la serre
13 juillet 2018
Ça bourdonne dans les serres de fruits et de légumes – et ce ne sont pas que les abeilles qui se font entendre pendant qu’elles aident à la pollinisation. Ça bourdonne aussi entre producteurs : l'utilisation des abeilles comme vecteurs fait beaucoup jaser d'elle comme solution de rechange de lutte contre les maladies et les insectes phytoravageurs qui soit efficace, écologique, rentable et non chronophage. Ce texte est aussi disponible en anglais sur le site web d'Agriculture et Agroalimentaire Canada au: http://www.agr.gc.ca/eng/news/scientific-achievements-in-agriculture/horticulture/bees-are-delivering-more-than-pollen-in-greenhouses/?id=1491599735772 Lire la suite
06 octobre 2014
Le présent livret fait état des connaissances actuelles sur les pollinisateurs et leur importance pour l’agriculture au Canada, en plus de renfermer quelques idées sur la façon dont ils peuvent être protégés.
14 août 2013
Dernière version de la présentation ppt du cours donné par Monsieur Vigneault en 2013. On y trouve les principes de conservation postrécolte des produits horticoles frais qui s'appliquent autant aux fruits qu'aux légumes,  seules les méthodes d'application sont parfois différentes et les exemples présentés couvrent ces produits frais. Lire la suite
27 novembre 2004
La fertilisation azotée est un aspect important de la production légumière. Lorsque l'azote est insuffisant, le rendement de la culture est faible. C'est pourquoi les agriculteurs sont portés à épandre d'importantes quantités d'engrais azoté sur leurs cultures légumières. La difficulté de la fertilisation azotée est de déterminer la juste dose à appliquer pour obtenir un rendement optimal et d'éviter les excès qui conduisent à de graves répercussions sur l'environnement et la santé. De plus, nombre de cultures légumières accumulent dans leurs tissus un excès de nitrates dont la teneur peut être réglementée par les gouvernements. L'agriculteur a la lourde tâche d'atteindre cet équilibre. Le présent rapport a proposé un moyen d'atteindre cet équilibre grâce à la détermination des doses optimales d'engrais azoté à apporter et à l'application de pratiques culturales qui réduisent le lessivage et la teneur en nitrates des légumes. Lire la suite
1 à 4 sur 4
Infolettre Agriculture urbaine

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.