Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
140 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)

Fiers de diffuser leur expertise

Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA)

Nouveau

25 novembre 2022
Ce document de veille technologique a été produite dans le cadre d’un projet proposant un mode de veille technologique répondant aux besoins des petites et moyennes entreprises. Des solutions durables ainsi que des outils ergonomiques et adaptés ont été identifiés dans le but d’augmenter la productivité et de réduire la charge de travail, particulièrement pour les tâches fréquentes et répétitives. Ces solutions permettent d’éviter des blessures aux employés, de réduire les besoins en main-d’œuvre et en intrants et de réduire les pertes et la quantité de matières résiduelles générée.   Lire la suite
31 octobre 2022
Les producteurs de grandes cultures biologiques cherchent à diversifier leurs systèmes de cultures en introduisant des légumes dans leur rotation. Les carottes pour le marché frais et de transformation font partie des légumes convoités par ces producteurs. Mais peu d'entre eux parviennent à les cultiver à grande échelle, car le désherbage manuel obligatoire est très chronophage et demande beaucoup d'attention et de minutie. La plantule de carotte qui émerge est toute menue et ne supporte pas la compétition avec les mauvaises herbes. De plus, le désherbage mécanique du rang est problématique, car peu d'outils peuvent s'approcher des plantules de carotte sans les abîmer. Un projet a été initié en 2019 à la Plateforme d’innovation en agriculture biologique à Saint-Bruno-de-Montarville et à l’Institut national d’agriculture biologique à Victoriaville. D’une durée de trois ans, il avait pour objectif de développer des stratégies et des moyens afin de réduire la pression des mauvaises herbes dans la carotte jumbo et nantaise et plus particulièrement sur le rang. Six expériences ont fait l’objet de l’étude : le moment d’application du fumier de poule granulé, la technique de l’occultation, le faux-semis avec ou sans travail de sol, le semis de carottes dans des bandes de compost stérile, l’impact du type d’outils de sarclage mécanique et de la distance du rang à laquelle il est passé ainsi que l’effet du renchaussage sur la qualité et le rendement de la carotte et sur les mauvaises herbes. Chaque parcelle était composée de 4 buttes d’une longueur de 6 m, distancées entre elles de 76 cm. Le dispositif expérimental était en bloc aléatoire complet répété quatre fois. Cependant, l’expérience sur le type d’outils et la distance des outils du rang était disposée en parcelles divisées (split-plot) où la parcelle principale représentait l’outil et les sous-parcelles (buttes), la distance de l’outil du rang soit 2,5, 5 et 7,5 cm et le témoin désherbé manuellement. Les résultats sur Lire la suite
31 octobre 2022
Les producteurs de pommes appliquent annuellement des traitements fongicides pour réprimer la tavelure du pommier causée par le champignon Venturia inaequalis. Ces traitements doivent être renouvelés régulièrement selon les risques d’infection, l’apparition de nouvelles feuilles et le lessivage par la pluie. La fréquence des traitements recommandée est surtout basée sur des critères empiriques qui varient largement selon les experts. L’objectif de notre projet était d’établir l’impact combiné de la sortie des nouvelles feuilles et de la pluie sur l’efficacité´ de différents fongicides pour mieux cerner la durée d’efficacité´ des traitements. En 2018 et en 2019, nous avons mené 23 expériences de lessivage au cours de pluies naturelles (13) et simulées (10). Les résultats pour les 10 molécules testées montrent que la croissance du nouveau feuillage est déterminante pour l’efficacité des traitements et que la perte d’efficacité liée au lessivage a moins d’impact. Les pluies naturelles d’intensité faible (< 2 mm/h) permettent une légère redistribution de la bouillie sur les feuilles partiellement protégées lors du traitement. Cependant, cet effet est assez mineur et n’était pas visible pour les pluies de plus de 15 mm. Seuls le Captan et l’Allegro étaient redistribués par les pluies artificielles de 4 mm/h. En considérant que la croissance d’une nouvelle feuille correspond à une perte d’efficacité de 40 %, le projet a permis d’établir un seuil de renouvellement des traitements qui tient compte à la fois de la croissance et du lessivage. Des ajustements quant à la fréquence des traitements sont possibles en fonction des produits utilisés et de leur dose d’emploi. Les résultats de ce projet nous permettront dorénavant de minimiser les incertitudes dans les recommandations et optimiser le nombre de traitements. Lire la suite
31 octobre 2022
Les producteurs de pommes appliquent annuellement des traitements fongicides pour réprimer la tavelure du pommier causée par le champignon Venturia inaequalis. Ces traitements doivent être renouvelés régulièrement selon les risques d’infection, l’apparition de nouvelles feuilles et le lessivage par la pluie. La fréquence des traitements recommandée est surtout basée sur des critères empiriques qui varient largement selon les experts. L’objectif de notre projet était d’établir l’impact combiné de la sortie des nouvelles feuilles et de la pluie sur l’efficacité´ de différents fongicides pour mieux cerner la durée d’efficacité´ des traitements. En 2018 et en 2019, nous avons mené 23 expériences de lessivage au cours de pluies naturelles (13) et simulées (10). Les résultats pour les 10 molécules testées montrent que la croissance du nouveau feuillage est déterminante pour l’efficacité des traitements et que la perte d’efficacité liée au lessivage a moins d’impact. Les pluies naturelles d’intensité faible (< 2 mm/h) permettent une légère redistribution de la bouillie sur les feuilles partiellement protégées lors du traitement. Cependant, cet effet est assez mineur et n’était pas visible pour les pluies de plus de 15 mm. Seuls le Captan et l’Allegro étaient redistribués par les pluies artificielles de 4 mm/h. En considérant que la croissance d’une nouvelle feuille correspond à une perte d’efficacité de 40 %, le projet a permis d’établir un seuil de renouvellement des traitements qui tient compte à la fois de la croissance et du lessivage. Des ajustements quant à la fréquence des traitements sont possibles en fonction des produits utilisés et de leur dose d’emploi. Les résultats de ce projet nous permettront dorénavant de minimiser les incertitudes dans les recommandations et optimiser le nombre de traitements. Lire la suite
14 septembre 2022
Le document est la dernière version mise à jour et augmentée du guide des cultures de CIPRA et il inclut les informations de tous les modèles implantés depuis la version 2018. CIPRA est un logiciel convivial qui permet de visualiser les prévisions d’attaque d’insectes ou de maladies, l’incidence de désordres physiologiques de même que la phénologie de certaines plantes cultivées. En utilisant des modèles mathématiques alimentés par les données météorologiques en temps réel, le CIPRA génère des graphiques permettant d’évaluer d’un coup d’œil les indices de risques de certaines maladies, le développement de populations d’insectes et la croissance de cultures spécifiques. Ce document est également disponible sur le site des publications d'Agriculture et Agroalimentaire Canada, en anglais et en français (Publications du gouvernement du Canada - Canada.ca). Lire la suite
31 août 2022
Un projet de recherche a été entamé sur la Ferme Onésime Pouliot en 2019, en collaboration avec l’IRDA et Berger. Le but est de déterminer la régie de fertilisation biologique qui convient le mieux au développement de la culture de longues cannes Tulameen sous grands tunnels, tout en étant approprié dans un système hors-sol, facile d’utilisation et disponible à un coût raisonnable. La fiche technique qui suit résume les résultats techniques des trois premières années du projet (2019-2021), où différentes combinaisons de fertilisants solides et solubles ont été testées. Lire la suite
30 août 2022
Les céréales d'automne présentent de multiples attraits économiques et environnementaux par rapport aux céréales de printemps, mais plusieurs producteurs hésitent encore à les implanter. Ce rapport présente les résultats d'un projet mené au cours des années 2019-2020 et 2020-2021 dont l’objectif était de démontrer les gains de productivité et économiques des céréales d'automne, leurs bénéfices pour la santé des sols, ainsi que pour la réduction de la pression des adventices et l’usage de pesticides. Des essais ont été réalisés chez des producteurs dans dix régions du Québec ainsi qu'en parcelles expérimentales. Également, une analyse économique a été effectuée sur chaque site d'essai à la ferme afin d'évaluer la profitabilité des céréales d'automne par rapport aux céréales de printemps. Lire la suite
29 juillet 2022
Ce rapport présente les résultats des mesures de césium-137 réalisées dans des champs en production horticole sur sol organique dans le sud-ouest de la Montérégie. Les résultats de cette étude ont permis d’évaluer les pertes de sol cumulées depuis le début des années 1960. La perte moyenne de sol a été estimée à 2,9 t/ha/an, variant de 0,4 à 8,8 t/ha/an. La perte de sol estimée a montré une tendance à croître avec la durée d’exploitation agricole des champs. Une tendance à la décroissance de la perte de sol a été notée avec l’importance croissante d’une protection forestière contre les vents dominants. Les champs sur sol humique (matière organique plus évoluée) ont présenté des taux d’érosion légèrement supérieurs aux champs sur sol mésique-humique. Il s’agit de la première étude sur l’érosion des sols organiques cultivés avec le césium-137. Le projet a soulevé certains points méritant d’être étudiés dans le futur afin d’adapter l’approche utilisée à la nature des sols organiques. Lire la suite
27 mai 2022
La pomme de terre est produite dans un billonné ou butté. Des projets réalisés récemment ont démontré que l’efficacité de l’eau provenant des précipitations ou de l’irrigation par aspersion pourrait être améliorée pour ce système cultural qui est de type « parapluie ». L'IRDA s'est donc attardé sur cette question. Les résultats du projet ont démontré qu’il est pertinent de s’intéresser à l’architecture du système cultural de la pomme de terre en y intervenant pour augmenter la proportion de celui-ci. Il peut être qualifié de carrefour de prélèvement en eau et en éléments nutritifs. Lire la suite
09 mai 2022
Un gel printanier qui est synchronisé avec la période de floraison peut provoquer d’importantes pertes de rendement dans un contexte de production de bleuets sauvages cultivés. Peu d’études se sont intéressées à la protection des fleurs contre le gel dans cette production au Québec. Les méthodes de protection sont beaucoup mieux documentées pour d’autres cultures comme la vigne, la canneberge ou la fraise. Au Québec, l’utilisation de machine à vent est une méthode principalement observée dans la vigne. Ce projet visait à évaluer la performance d’une machine à vent selon la portée de celle-ci, le gain de température qu’il est possible d’atteindre et l’impact sur le rendement en fruits. Les essais se sont déroulés au printemps 2021 à Normandin. Cette période a été marquée par des périodes de gels à la fin mai causant un important synchronisme « fleurs-gel » qui a touché la majorité des superficies de bleuets au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Pour le Québec, ce n’est que le tiers du rendement annuel moyen qui a été atteint en 2021.   Lire la suite
1 à 10 sur 140
Infolettre Agroenvironnement

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.