Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions
295 documents disponibles
/documents/Image_91538.png
22 janvier 2016
Article "Nouvelle parution Signes de chevaux" dans le magazine Équi-Libre, édition Hiver 2015, de Cheval Québec
Info-Cheval
14 juin 2023
Depuis mars 2022, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation publie l’Info-Cheval deux fois par année. Cette infolettre aborde différents sujets en lien avec la production équine : Activités à venir Actualités Informations pratiques Etc. Archives Info-Cheval – mai 2023 Info-Cheval – juillet 2022 Info-Cheval –mars 2022 Pour vous abonner à l’infolettre, cliquez sur votre région* et sélectionnez l’Info-Cheval dans le formulaire : Bas-Saint-Laurent Centre-du-Québec Estrie Lanaudière Laurentides Laval Mauricie Montérégie Montréal Saguenay - Lac-Saint-Jean *L’Info-Cheval n’est pas envoyée dans les régions suivantes : Abitibi-Témiscamingue, Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Côte-Nord, Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine, Nord-du-Québec et Outaouais.   Lire la suite
Présentations de la Journée des élevages au pâturage 2022
29 novembre 2022
Le 10 novembre dernier se tenait la 6ème édition de la Journée des élevages au pâturage. Celle-ci a pris la forme d'une journée en salle organisée par le Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et les Producteurs de bovins de l'Estrie. Pour vivre ou revivre cet événement, vous pouvez consulter les présentations ci-dessous. L'électricité au service des clôtures Par Jocelyn Jacob, conseiller membre du Groupe Bovi-Expert Intégrer les pâturages annuels et de légumineuses pour les bovins Par Stéphane Guay, Ferme Guayclair inc. Pâturage à l'année? Tout est possible! Par Jacob Morin, Le Paysan Gourmand S.E.N.C. Fiche technique - Pâturage de balles de foin Par Johanne Tessier, MAPAQ Centre-du-Québec Produire du fourrage avec moins d'intrants Par France Bélanger, MAPAQ Chaudière-Appalaches Pistes de solutions pour améliorer vos semis de plantes fourragères Par Marie-Pier Landry, Centre d'Initiatives en Agriculture de la Région de Coaticook Les captations vidéos seront également accessibles sur la chaîne YouTube du MAPAQ. Restez à l'affût en vous abonnant à nos infolettres! Lire la suite
Dossier sécheresse 2018 et 2020
11 août 2020
Voici l'ensemble des documents produits par la table sectorielle bovine/ovine/caprine et la table sectorielle en grandes cultures du MAPAQ pour permettre aux producteurs d'adopter les meilleures stratégies en période de sécheresse et de manque de foin : -Stratégie de gestion du troupeau en situation de pénurie de foin (production laitière) -Stratégie de gestion du troupeau en situation de pénuire de foin (vaches-veaux) -Stratégie d'alimentation en pénurie de foin (production laitière) -Stratégie d'alimentation en pénurie de foin (vaches-veaux) -Quoi faire cet automne pour avoir plus de rendement fourrager -Les plantes à ensemenser en août -Piste de réflexions - manque de foin -Sécheresse 2018 quelles sont les alternatives? et 2020 ... -Gestion post-sécheresse des pâturages - Bovins du Québec de juillet 2019, sur le stress thermique (page B04) Consultez également la présentation de la Direction régionale de l'Outaouais du MAPAQ présentée en partenariat avec le Syndicat des producteurs de bœuf en 2012 -Solutions pour diminuer les impacts d'une sécheresse - D’autres outils utiles produits par les autres provinces  -Commercialisation du maïs non parvenu à maturité ou endommagé par le gel solutions de rechange pour le maïs initialement destiné à être récolté comme maïs-grain sec pour le bétail -Drought management strategies Un merci particulier à France Bélanger agronome MAPAQ pour sa contribution.   Lire la suite
Découvez les nouveautés du Programme services-conseils!
21 août 2018
Le Programme services-conseils vient d’être renouvelé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et il offre aux entreprises agricoles plusieurs nouveautés. Nouveau domaine d’intervention : la valeur ajoutée Vous pratiquez l’agrotourisme? Il est désormais possible de bénéficier de services-conseils en matière de mise en marché de proximité et de transformation artisanale grâce à l’ajout d’un nouveau domaine d’intervention au volet 1 du programme, à savoir la valeur ajoutée. Qu’il s’agisse d’établir un diagnostic spécifique, de procéder à une analyse des opérations dans votre entreprise ou de réaliser une mise à l’échelle d’un produit, faites appel à un conseiller compétent et dévoué qui contribuera à l’atteinte de vos objectifs. Rencontre de collaboration interprofessionnelle Vous êtes à la recherche d’une solution pour résoudre un problème complexe au sein de votre entreprise? Recevez les conseils de plusieurs experts au cours d’une rencontre de collaboration. Rien de plus efficace que de travailler en équipe pour surmonter une difficulté! Bonification pour les entreprises en démarrage et de la relève Votre entreprise en est encore à l’étape du démarrage ou vous faites partie de la relève agricole? Profitez d’un taux d’aide financière bonifié de 85 % et d’une augmentation de l’enveloppe globale à 40 000 $ pour obtenir des services-conseils diversifiés. Rappelons que le Programme services-conseils permet aux entreprises agricoles de recourir aux compétences d’un conseiller inscrit aux réseaux Agriconseils et de tirer parti d’une formule d’accompagnement qui comprend un diagnostic, des recommandations et un suivi et dont l’objectif est d’améliorer la capacité de prise de décision des dirigeants des entreprises agricoles. Pour obtenir plus d’information ou pour faire une demande d’aide financière, communiquez avec le réseau Agriconseils de votre région, au 1 866 680-1858, ou visitez le www.agriconseils.qc.ca. Soulignons que Lire la suite
06 juin 2019
Le Programme Prime-Vert 2018-2023 est maintenant accessible. Les producteurs agricoles peuvent bénéficier, dès aujourd’hui, de nouvelles interventions admissibles à l’aide financière : Équipements de gestion optimale de l’eau d’irrigation; Ouvrages de stockage des déjections animales pour les entreprises de la relève; Équipements permettant l’application en bande des matières fertilisantes dans les cultures horticoles; Réalisation d’essais d’implantation de pratiques agroenvironnementales. De plus, le taux d’aide peut atteindre jusqu’à 90 % pour certaines interventions réalisées par : les entreprises détenant une précertification ou une certification biologique; les entreprises de la relève; les producteurs de bovins de boucherie situés dans les territoires ciblés pour les aménagements alternatifs; les entreprises impliquées dans un projet d’approche de mobilisation collective.  Qu’est-ce que Prime-Vert? Ce Programme offre une aide financière aux producteurs pour réaliser des actions agroenvironnementales sur leur ferme. Adopter des pratiques agroenvironnementales, c’est un PLUS pour votre entreprise!   Elles offrent plusieurs avantages, notamment : diminuer l’exposition aux pesticides pour l’utilisateur et pour la population; améliorer la qualité de la pulvérisation des pesticides afin d’éviter des applications inefficaces; permettre une meilleure gestion de l’eau de ruissellement au champ et favoriser la santé des sols; augmenter la portance des sols notamment en réduisant le risque de compaction; augmenter le rendement des cultures (en qualité et en quantité) en diminuant les pertes de sols causées par l’érosion éolienne et hydrique; réduire le lessivage des nutriments et des pesticides par une meilleure gestion de l’irrigation; optimiser la récupération des éléments fertilisants; diminuer la compétitivité des mauvaises herbes par le placement optimal des matières fertilisantes; diminuer les risques de contamination de l’eau par une gestion Lire la suite
22 janvier 2016
Un logiciel d'approche globale permet aux agriculteurs de réduire leur bilan carbone     Grâce à un programme logiciel innovant, les producteurs peuvent maintenant estimer les émissions de gaz à effet de serre (GES) de leur exploitation agricole. Le programme, appelé Holos, a été élaboré par des chercheurs d'Agriculture et Agroalimentaire Canada au Centre de recherche et de développement de Lethbridge situé en Alberta. Le programme Holos fait des estimations des émissions de gaz à effet de serre provenant des exploitations agricoles à partir des données entrées dans le programme, et examine ensuite les façons de réduire ces émissions. Le producteur obtient donc une estimation des gaz à effet de serre émis par l'ensemble de son exploitation, ce qui peut l'aider à trouver des moyens de les réduire.   Quels sont les avantages pour les agriculteurs? Holos fournit aux agriculteurs un point de référence pour constater les avantages environnementaux potentiels de leurs pratiques actuelles. En explorant le logiciel et les divers scénarios pertinents pour leur exploitation, les producteurs peuvent découvrir des méthodes agricoles variées afin de réduire les gaz à effet de serre.   Comment le programme fonctionne-t-il? Holos est applicable à un certain nombre d'activités agricoles, entre autres celles-ci : installations brise-vent, terres herbeuses et terres cultivées, bœuf, bovins laitiers, mouton, porc, volaille; chèvre, lama et alpaga, cerf et wapiti, cheval, mule et bison. Une fois les données saisies dans Holos, celui-ci fait l'estimation des émissions de dioxyde de carbone, d'oxyde nitreux et de méthane causées par la fermentation entérique et la gestion des fumiers, les systèmes culturaux, les changements d'affectation des terres et l'utilisation de l'énergie. Holos permet aux utilisateurs de choisir parmi des scénarios et des pratiques de gestion agricole ceux qui décrivent le mieux leurs activités. Ils peuvent ensuite étudier les options qui pourraient Lire la suite
06 février 2012
La Filière Cheval du Québec est un organisme à but non-lucratif dont la mission est de : "Rassembler tous les acteurs de l'industrie équine au Québec pour canaliser les efforts de concertation dans le but de stimuler le développement socio-économique de l'industrie." Vous pouvez consulter la liste des partenaires de la Filière Cheval en cliquant sur :   Liste. Lire la suite

Nouveau

18 juillet 2024
Bien que les décisions à prendre vis-à-vis des animaux en fin de vie soient difficiles pour quiconque s’est occupé de chevaux, un moment arrive où il n’y a plus d’autre solution. Afin d’assurer le bien-être et le confort des équidés et leur éviter de la souffrance, les personnes qui s’occupent de ces animaux devraient toujours se doter d’un plan d’euthanasie. Être proactif permet de choisir une méthode d’euthanasie et d’élimination de la carcasse conforme aux valeurs individuelles et à la législation provinciale ou territoriale. Un plan de fin de vie peut atténuer le stress dans les moments difficiles, en permettant de faire des choix éclairés fondés sur des soins compatissants et des considérations financières. Les propriétaires et les personnes prenant soin des chevaux qui sont bien renseignés sur l’euthanasie ont tendance à mieux gérer la prise de décision et le processus. L’Alliance canadienne pour le bien-être des chevaux (HWAC) s’est engagée à fournir aux propriétaires d’équidés et aux personnes qui s’en occupent, partout au Canada, des ressources sur le bien-être des équidés et les meilleures pratiques, y compris l’euthanasie. HWAC préconise l’amélioration continue des soins aux animaux et met l’accent sur la prise en compte du bien-être des équidés au quotidien et tout au long de leur vie. Le présent guide fournit des conseils complets sur les décisions de fin de vie, notamment les points suivants : • Les conditions ou situations nécessitant l’euthanasie • Les méthodes et solutions acceptables pour l’euthanasie • Les options d’élimination des carcasses Lire la suite
16 janvier 2024
Depuis 15-20 ans, la production de lait d’équidés apparaît de nouveau en Europe de l’Ouest, et notamment en France. Les éleveurs décidant de s’installer sur une telle production ont ainsi besoin d’informations au regard des quantités de lait qui peuvent être produites. Sont décrites dans ce document les connaissances actuelles sur le sujet, ainsi que sur les méthodes utilisées pour obtenir les résultats ici présentés. Lire la suite
1 à 10 sur 295
Infolettre Cheval

M'abonner à l'infolettre

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.