Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Cultures ornementales en serre, Avertissement No 5, 28 mars 2023

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Cultures ornementales en serre
Ravageurs présents dans certains arrivages : cochenilles, pucerons, tarsonème trapu, tétranyque à deux points et thrips. Aleurodes, thrips exotique et autres ravageurs dépistés dans des arrivages de plantes tropicales. Dans les végétaux en culture, les populations de thrips augmentent et la pourriture racinaire est présente.
 
 
 DÉPISTAGE DES ARRIVAGES
 
  • Cochenilles farineuses présentes dans des plants de Canna issus de rhizomes livrés la semaine dernière.
  • Pucerons dépistés dans des arrivages de Carex, de Dahlia, d’Eucalyptus et de Stipa. Ils étaient nombreux dans de jeunes plants de Duranta.
  • Tarsonèmes trapus présents dans des arrivages d’impatiens de Nouvelle-Guinée.
  • Tétranyques à deux points dépistés en grand nombre dans des arrivages de Dracaena.
  • Thrips présents dans des arrivages d’Alocasia, de Bacopa, de Canna, de Colocasia, de Cuphea, de fraisiers, d’Ipomoea, de Lobularia, de Melianthus, de Nemesia et de Solanum (étoile de Bethléem).
  • Blanc détecté dans des arrivages de Dahlia.
  • Mildiou observé dans des plantules d’Alyssum et des plateaux de Plectranthus (coléus) livrés récemment.
  • Pourriture racinaire (probablement causée par Berkeleyomyces) affecte fortement des plateaux de Calibrachoa livrés en mauvais état.
Image Agri-Réseau

Plantules de Calibrachoa probablement affectées par Berkeleyomyces basicola.

Photo : IQDHO



ARRIVAGES DE PLANTES TROPICALES

Plusieurs producteurs reçoivent actuellement des plantes tropicales pour compléter leur offre de produits pour la revente. Ces végétaux proviennent notamment de la Floride. Comme c’est souvent le cas année après année, on observe un grand nombre de ravageurs dans ces arrivages.

Nos collaborateurs ont observé une grande quantité d’aleurodes dans des Hibiscus fraîchement livrés, qui abritaient aussi des tétranyques, des pucerons et des thrips.

Des Schefflera arboricola transportant des quantités importantes de pucerons ont aussi été livrés chez quelques producteurs.

De fortes populations de tétranyques à deux points ont été dépistées dans des arrivages de Mandevilla.

Une population importante de ce qui semble être le thrips du figuier (Gynaikothrips uzeli) a été dépistée dans un arrivage de Ficus benjamina. Ils causent des taches foliaires et l’enroulement des feuilles des figuiers.

À leur arrivée, il est recommandé de mettre les plantes tropicales en quarantaine, loin des cultures en place. En effet, des insectes et acariens pourraient facilement se propager aux cultures annuelles de printemps.

Procédez à un dépistage attentif afin d’appliquer, au besoin, un traitement insecticide/acaricide local. L’introduction d’auxiliaires en quantité importante est aussi une stratégie à considérer si les végétaux restent dans les serres quelques mois, en prévision des ventes estivales. Le cas échéant, utilisez des pesticides compatibles avec la lutte biologique.
 
Thrips du figuier

Feuille de figuier enroulée par le thrips du figuier

Photo : IQDHO

Thrips du figuier

Larves du thrips du figuier; visibles lorsqu'on déplie la feuille affectée

Photo : IQDHO



DÉPISTAGE DES CULTURES EN CROISSANCE DANS LES SERRES

Thrips des petits fruits et de l'oignon
En augmentation dans différentes espèces végétales ornementales annuelles. Poursuivre le dépistage et les introductions de prédateurs. Installer des bandes collantes pour réduire les populations de thrips.


Pourriture racinaire
Des symptômes associés à Berkeleyomyces basicola (Thielaviopsis basicola) ont été observés dans des plantules de Viola sp. en croissance dans des cabarets usagés.
 
Rappelons qu’il est important d’utiliser des contenants de culture neufs, ou très bien désinfectés, particulièrement pour les genres sensibles à Berkeleyomyces, comme Begonia, Calibrachoa, Cyclamen, Fuchsia, Gerbera, Viola, et Verbena.

Les stress hydriques sont aussi à éviter pour prévenir les maladies racinaires. Par exemple, des excès d’eau peuvent être occasionnés par le dégouttement lié à la condensation sur les plastiques de serre.

En cas d’apparition de symptômes, l’identification en laboratoire est recommandée afin de choisir les solutions les plus appropriées. Plusieurs microorganismes font des dommages similaires.
 
Bulletin d’information N° 3 du 3 février 2020 :
La prévention par la désinfection dans les cultures ornementales en serre
 
 
POUR PLUS D'INFORMATION
   

 
Cet avertissement a été rédigé par Marie-Édith Tousignant, agr. et Benoît Champagne, dta (IQDHO), puis révisé par la Direction de la phytoprotection (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseurs du réseau Cultures ornementales en serre ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
 
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP – Cultures ornementales en serre
Date de publication : 28 mars 2023
Infolettre Horticulture ornementale - serre

M'abonner à l'infolettre

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.