Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Liens rapides

Les choix du pilote

Mise à jour

01 avril 2020
La mouche du bleuet (Rhagoletis mendax) est un ravageur très important dans la culture du bleuet. Ce sont les activités humaines qui posent le plus grand risque quant à l'introduction de la mouche du bleuet dans une entreprise. L’adoption de bonnes pratiques en matière de biosécurité permet de diminuer fortement les risques de transmission du ravageur. Le présent document émet des recommandations à l'intention des apiculteurs quant à ces bonnes pratiques. Lire la suite

Nouveau

27 mars 2020
Voici les conférences présentées lors du Rendez-vous des maraîchers, des journées horticoles, des journées pomicoles et des journées viticoles en Estrie en 2020. 

Nouveau

27 mars 2020
Conférence présentée lors du Rendez-vous des maraîchers, des journées horticoles, des journées pomicoles et des journées viticoles en Estrie en 2020.
25 mars 2020
*NOUVEAUTÉ 2020 : Le protocole d’introduction inclut maintenant les REINES. Tout apiculteur qui projette d'introduire, de façon permanente (vente) ou temporaire (pollinisation commerciale), des colonies, nucléi, paquets d’abeilles ou reines sur le territoire du Québec1 a l'obligation de détenir une autorisation d’introduction d’abeilles délivrée par la Direction de la santé animale (DSA) du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ). 1 La délivrance par le MAPAQ d’une autorisation d’introduction en territoire québécois n’est pas requise pour les paquets d’abeilles et les reines importés au Canada, conformément aux exigences de l’Agence canadienne d’inspection des aliments. Pour 2020, les régions suivantes sont considérées à risque : la Vallée du Fraser (en Colombie-Britannique), l’Ontario et le Nouveau-Brunswick. Les individus désirant importer des abeilles de ces régions doivent plutôt se référer au Protocole pour l'introduction en territoire québécois d'abeilles en provenance d'une région jugée à risque d'infestation par le petit coléoptère de la ruche en 2020 Visitez www.mapaq.gouv.qc.ca/abeille pour plus de détails. Consultez le protocole en anglais.   Lire la suite
25 mars 2020
*NOUVEAUTÉ 2020 : Le protocole d’introduction inclut maintenant les REINES. Tout apiculteur qui projette d’introduire, de façon permanente (vente) ou temporaire (pollinisation commerciale), des colonies, nucléi, paquets d’abeilles ou reines sur le territoire du Québec 1 a l’obligation de détenir une autorisation d’introduction d’abeilles en territoire québécois délivrée par la Direction de la santé animale (DSA) du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ). 1. La délivrance par le MAPAQ d’une autorisation d’introduction n’est pas requise pour les paquets d’abeilles et les reines importés au Canada, conformément aux exigences de l’Agence canadienne d’inspection des aliments. Pour 2020, les régions concernées par le présent protocole sont la Vallée du Fraser (en Colombie-Britannique), l’Ontario et le Nouveau-Brunswick.  Consultez  aussi le Protocole pour l'introduction en territoire québécois d'abeilles en provenance d'une région qui n'est pas jugée à risque d'infestation par le petit coléoptère de la ruche en 2020   Visitez www.mapaq.gouv.qc.ca/abeille pour plus de détails. Consultez le protocole en anglais.   Lire la suite

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.