Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
177 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)

Fiers de diffuser leur expertise

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)
Changements climatiques et solutions agricoles
24 novembre 2021
Les changements climatiques sont parmi les plus grands défis de notre époque - et les impacts sont particulièrement difficiles pour le secteur agricole. Dans cet épisode, nous parlons d'un modèle scientifique que le gouvernement du Canada utilise pour générer des solutions, ainsi que des enjeux liés aux changements climatiques et à l'agriculture. Nous entendons deux générations de scientifiques environnementaux sur le sujet. (Balado #11) (Les premiers seize pour cent est la nouvelle série de balados d’Agriculture et Agroalimentaire Canada qui explore les idées les plus fraîches en alimentation et en agriculture. Also available in English : Climate change and agricultural solutions) Lire la suite
17 mars 2021
Les producteurs en serres ou sous tunnels sont de plus en plus nombreux, que ce soit en production conventionnelle ou biologique. La science avance à grands pas pour leur trouver des méthodes alternatives durables afin de protéger leurs plants contre les maladies. L'équipe de recherche de Marie Thérèse Charles a mené une série d’études pour évaluer si l’utilisation de rayons ultraviolet C (UV-C), une composante du rayonnement solaire, pouvait permettre aux plants de fraises de développer leur propre capacité de résistance aux maladies. Leurs travaux ont conduit à plusieurs découvertes d’importance . (Cet article est paru dans le bulletin Primeurs maraîchères d'octobre 2020.) Lire la suite
16 mars 2021
Dans la masse de données recueillies par les drones, ne serait-il pas très utile d’aller chercher précisément celles que vous souhaitez? Des équipes du Centre de recherche et de développement d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) à Saint-Jean-sur-Richelieu viennent justement de compléter leurs essais et analyses d’une nouvelle boîte à outils qui permet de cibler des données précises. Elle peut maximiser les avantages de la  télédétection à basse altitude avec drones, et ce grâce à une invention qui pourrait amener une belle révolution en agriculture de précision, allant même jusqu’à un potentiel de traçabilité des plants pour en maximiser la mise en marché. (L'article est paru dans le bulletin Primeurs maraîchères, mars 2021.) Lire la suite
23 février 2021
La drosophile à ailes tachetées (DAT), Drosophila suzukii (Matsumura), est un insecte ravageur exotique originaire d’Asie (Kanzawa 1936). Les femelles de D. suzukii peuvent pondre jusqu’à 400 œufs sous la pelure des fruits et contrairement aux autres mouches à fruits, elle pond ses œufs dans des fruits en mûrissement proche d’être récoltés. Les dommages occasionnés aux petits fruits sont dus à la larve qui se nourrit de l’intérieur du fruit. Ce ravageur peut réaliser une génération en 8 à 10 jours à 25 °C et de 7 à 15 générations peuvent se succéder dans une saison de culture selon les pays et leurs conditions climatiques (Cini et al. 2012). Les premiers adultes sont capturés à la mi-juin au Québec et demeurent présents jusqu’à la fin novembre (Firlej et Vanoosthuyse 2017). Cette mouche est donc particulièrement problématique pour la culture de la framboise longue canne. De 7 à 10 traitements insecticides peuvent être réalisés contre ce ravageur durant la saison de production de ces cultures (Cini et al. 2012), mais en régie biologique seulement trois traitements sont autorisés, dont une limite de deux traitements consécutifs. Les dommages à la récolte peuvent occasionner jusqu’à 100 % de perte à certains moments de la saison et sous régie biologique. Lire la suite
22 février 2021
OBJECTIF DU PROJET • Année 2016: Documenter l’impact potentiel des CC sur les ravageurs et maladies présents au Québec ---Revue de littérature • Année 2017-2018: Modéliser l’impact des CC pour des études de cas selon les scénarios climatiques à l’horizon 2041-2070 pour le Québec • Année 2018-2019: Identifier et proposer des mesures d’adaptation aux CC pour ces ravageurs et maladies ciblés des quatre secteurs de cultures Lire la suite
Les agents de lutte biologique durable : une armée permanente sur le pied de guerre
26 mars 2020
Mme Labbé et son équipe du Centre de recherche et de développement de Harrow (Ont.) ont mis au point une méthode pour protéger de façon plus durable les cultures contre les ravageurs. L’achat et la dissémination des agents de lutte biologique pour contrer les ravageurs occupent généralement une part substantielle des coûts engagés par les producteurs. Dans l’optique d’accroître la colonisation des cultures, Mme Labbé propose notamment d’y introduire des aliments additionnels afin de soutenir les insectes désirables qui se nourrissent des ravageurs. Qui plus est, cette méthode prolonge la présence des agents bénéfiques dans les cultures et permet une approche de lutte biologique préventive plutôt que réactive. (The English version of this article is available on Agriculture and Agri-Food Canada website: Sustainable biocontrol Agents) Lire la suite
25 mars 2020
Parmi les insectes ravageurs des cultures maraîchères en Amérique du Nord, le charançon de la carotte est une espèce responsable de dommages importants dans les cultures de carotte, céleri et persil. Les pertes de rendement peuvent atteindre jusqu’à 40% dans les champs fortement infestés. Des pertes plus importantes ont été observées au cours des dernières années à cause de l’apparition d’une deuxième génération de charançon de la carotte. Ce qu’ont découvert des chercheurs du centre de recherche et de développement d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) à Saint-Jean-sur-Richelieu pourrait grandement aider les producteurs maraîchers. Nota bene : Cet article est paru dans le numéro de mars 2020 de Primeurs maraîchères   Lire la suite
10 mars 2020
Le Carrefour industriel et expérimental de Lanaudière (CIEL) a obtenu en 2017 un projet financé par Innov-Action et par l’Association des Producteurs de Fraise et de Framboises du Québec (APFFQ) afin de vérifier l’effet de l'espacement entre les plants sur le rendement, l'efficacité de récolte et l'incidence des maladies de trois variétés de fraises d'été en plasticulture. Ce rapport résume les résultats de l’année de récolte.  Lire la suite
15 janvier 2020
Ce projet a pour objectif général de documenter l’impact des changements climatiques (CC) sur les ravageurs et maladies des principales cultures fruitières du Québec (pomme, canneberge, fraise et framboise) et d’identifier des mesures d’adaptation. Cinq objectifs spécifiques ont été établis. Premièrement, une revue de littérature sur des espèces ciblées de ravageurs et maladies déjà présentes dans les cultures de la pomme, la canneberge, la fraise et la framboise a été réalisée afin de documenter leurs caractéristiques (temps de développement, survie, cycle de vie, etc.) et les variables pour déterminer quelles espèces pourraient être favorisées par les changements climatiques (Objectif 1). Dans une deuxième étape, une revue de littérature a été effectuée pour déterminer quelles espèces exotiques envahissantes (EEE) présentent une menace pour les quatre cultures fruitières du Québec (Objectif 2). Une troisième étape visait à modéliser finement l’effet des changements climatiques sur le développement phénologique de sept études de cas choisies grâce aux revues de littératures précédentes et sur la phénologie des cultures qu’elles attaquent (Objectif 3). Enfin une quatrième étape visait à identifier et recommander des mesures d'adaptation aux effets des CC pour les ravageurs et maladies visées dans les études de cas (Objectif 4). Finalement un dernier objectif visait à réaliser une synthèse des projets réalisés au Québec sur la phytoprotection en lien avec les changements climatiques pour dégager des recommandations sur les besoins de recherches à poursuivre dans le futur. Lire la suite
10 janvier 2020
Les cultures de couverture entraînent une variété d’effets bénéfiques dans les champs agricoles, par exemple la protection des sols contre l’érosion, le contrôle des mauvaises herbes, l’apport d’azote et la protection contre les agents phytopathogènes (champignons, nématodes, bactéries). L’utilisation de paillis de seigle d’automne pour lutter contre les maladies bactériennes dans la culture de courge a été démontrée dans le passé sous nos conditions. Au cours de l’été 2018, l’équipe de phytobactériologie dirigée par Martin Laforest (Ph.D.) a voulu évaluer le potentiel de cette pratique culturale pour d’autres cultures horticoles ayant des problématiques associées aux maladies bactériennes. (Paru dans Primeurs maraîchères, mars 2019)   Lire la suite
1 à 10 sur 177
Infolettre Phytoprotection

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.