Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
980 documents disponibles
/phytoprotection/Photos/Noctua pronuba_actualité.jpg
05 mars 2012
Durant les dernières années, Noctua pronuba (L.) (Lepidoptera : Noctuidae), un papillon nocturne connu sous le nom de « la fiancée », semble bien s’être établi au Québec. Capturée pour la première fois en Amérique du Nord en 1979, cette espèce polyphage se retrouve maintenant dans plusieurs cultures sur l’ensemble du continent nord-américain. Elle est d’ailleurs considérée comme un ravageur sérieux et est surveillée de près par nos voisins du Sud. Voici une fiche qui fournit des informations sur son identification, sa biologie ainsi que ses dommages (voir le document ci-joint, 766 ko). Lire la suite
/grandescultures/Photos/Soya-Anthracnose-Colletotrichum2-ret.jpg
21 mars 2011
Le soya représente plus du tiers de tous les échantillons en grandes cultures traités au laboratoire pour un diagnostic de maladies. Les maladies parasitaires sont responsables de la plupart des problèmes diagnostiqués (75%) et elles sont causées surtout par des champignons. Les pourridiés fusarien et pythien, le rhizoctone et le mildiou sont identifiés sur plusieurs échantillons chaque année. Les problèmes non parasitaires sont surtout associés aux phytotoxicités par les herbicides aussi rapportés chaque année; les brûlures par l’ozone atmosphérique apparaissant au cours des années plus chaudes. Pour plus d’information, consultez le document ci-joint (237 ko). Lire la suite
/lab/Photos/photo2 actualité.jpg
11 mai 2010
« Au cours de l’été 2009, une nouvelle espèce de tordeuse a été identifiée au Laboratoire de diagnostic en phytoprotection, Clespis spectrana (Treitsche) (Lepidoptera : Tortricidae) ». Il s’agit d’une première mention au Québec pour cette espèce. Cette fiche fournit des informations quant à sa biologie, ses plantes-hôtes, sa distribution… (voir le document ci-joint, 189 ko). Lire la suite
/lab/Photos/2-HO-PHYL-DAK-04-1473a_NL_agriréseau.jpg
06 mai 2009
Au Québec, trois ravageurs peuvent causer des galles sur le feuillage du plant de vigne. Il s’agit du Phylloxera de la vigne, de l’ériophyide de la vigne et de la cécidomyie gallicole de la vigne. Ce document décrit les symptômes causés par ces trois ravageurs ainsi que certains éléments essentiels de leur biologie. Pour plus d’information, consulter le document suivant, 790 Ko). Lire la suite
/lab/photos/F1-6  actualite.jpg
09 juillet 2008
Deux nouveaux cas de mauvaises herbes résistantes aux herbicides du groupe 2 ont été confirmés au Québec depuis l’année dernière. Il s’agit premièrement de l’amarante à racine rouge (Amaranthus retroflexus L.), retrouvée dans la région de Saint-Hugues, en Montérégie, elle infestait une superficie de 100 hectares. Une deuxième espèce, soit l’herbe à poux (Ambrosia artemisiifolia L.), provenait de la région de L’Acadie, en Montérégie, et était présente sur environ huit hectares. Pour l’herbe à poux, il s’agit d’un deuxième site où de la résistance est confirmée, car un premier cas remonte à l’an passé à Sainte-Scholastique, dans les Laurentides (voir document ci-joint, 196 Ko).   Lire la suite
Malherbologie, Alerte No 2, 29 juillet 2020
29 juillet 2020
  ENVELOPPES SUSPECTES EN PROVENANCE DE LA CHINE   Une situation exceptionnelle est présentement observable un peu partout aux États-Unis et au Canada. Quelques cas ont été rapportés ces derniers jours, à la Direction de la phytoprotection du MAPAQ, concernant la réception d’enveloppes contenant des semences d’espèces cultivées (confirmation de l’identification à venir) en provenance de la Chine. Ces enveloppes ont été reçues par des particuliers et des intervenants agricoles, ces derniers jours. Les semences n’ont en l’occurrence pas été achetées ou commandées par les destinataires. Presque aucune information pertinente, sinon l’expéditeur et l’adresse de retour, n’a été fournie dans lesdits envois. Selon le peu d’information détenue actuellement, il s'agirait d'une stratégie publicitaire de la compagnie à l’origine de ces envois. L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a été informée de cette situation et examine actuellement les cas rapportés. Des directives seront données à celles et ceux ayant reçu ces semences, afin de limiter le risque d’introduction d’espèces exotiques envahissantes sur le territoire québécois et de disposer adéquatement du matériel reçu. Pour l'heure, il faut donc conserver les semences et l’emballage jusqu’à ce qu’un inspecteur de l’ACIA communique avec les personnes concernées, voire d'autres particuliers ou intervenants agricoles qui auraient reçu de telles enveloppes et qui sont d'emblée invités à en avertir l'Agence. À cet effet, toute personne ayant reçu une enveloppe contenant des semences ou du matériel végétal non sollicités en provenance de l’Asie ou d’ailleurs est priée de communiquer directement avec le bureau régional (Québec) de l’ACIA afin de l'en avertir. Voici les hyperliens (FR. / ANGL.) de la déclaration officielle de ACIA concernant les emballages de semences non sollicitées : FR. : https://www.canada.ca/fr/agence-inspection-aliments/nouvelles/2020/07/declaration-de-lacia-sur-les-emballages-de-semences-non-sollicites.html Lire la suite
Le dépistage des mauvaises herbes : c’est pour bientôt!
22 mai 2020
Selon votre région, les semis sont en cours ou débuteront bientôt. C’est le temps de penser au dépistage des mauvaises herbes! La vidéo « Le dépistage des mauvaises herbes au printemps » présente les différentes étapes afin de bien réaliser cette pratique. Jumelée à l’utilisation de l’outil Mauvaises herbes, vous serez bien outillé pour accomplir cette tâche. La vidéo « Le dépistage par la cartographie des mauvaises herbes » propose quant à elle, une technique qui permet d’obtenir un portrait des mauvaises herbes présentes dans un champ et d’évaluer leur pression. Ces vidéos peuvent être utiles pour vous rappeler les méthodes de dépistage mais aussi pour la formation de stagiaires, d’étudiants ou de nouveau personnel dans votre organisation. D’une durée de moins de 10 minutes chacune, il s’agit d’une petite pause son et images bien investie! N’hésitez pas à consulter la section « Phytoprotection » du site Web de la Coordination services-conseils afin de connaître tous les outils disponibles. Lire la suite
27 décembre 2019
Présentations - Journées horticoles et grandes cultures 2019 à Saint-Rémi - Journée lutte intégrée.   Présentations de la journée lutte intégrée qui s’est déroulée dans le cadre des Journées horticoles et grandes cultures 2019 à Saint-Rémi. Seules les présentations autorisées pour publication sont déposées sur le site d’Agri-Réseau. Consultez les présentations en suivant les liens.   Cultures horticoles sur paillis de seigle Carl Bélec, M. Sc., biologiste en développement et transfert de technologies, CRD St-Jean-sur-Richelieu, Agriculture et Agroalimentaire Canada L’apport des savoirs des producteurs agricoles dans la recherche scientifique Aurélie Dumont, candidate au doctorat, Université du Québec à Trois-Rivières et Marie-Pierre Maurice, biologiste, Rang3 Les différentes formulations du BioCeres®, bioinsecticide à base de Beauveria bassiana québécois Martin Nadeau, Ph. D, directeur scientifique à la division Bio-Insecticide, Anatis Bioprotection Reconnaitre la réduction des pesticides et l’adoption de bonnes pratiques agricoles. Quels outils possibles ? Patrick Mundler, Ph. D., professeur titulaire en développement rural, Université Laval Utilisation d’engrais verts en dans les voies de passage des cultures en rang : quelles espèces pour quels objectifs? Raphaël Fonclara, agr. et Philippe Jetten, agr. Conseillers viticoles au Dura-Club Lire la suite
Grandes cultures, Alerte No 2, 23 septembre 2019
23 septembre 2019
AMARANTE TUBERCULÉE : DEUX NOUVEAUX FOYERS (CENTRE-DU-QUÉBEC ET MONTÉRÉGIE) Un foyer d’amarante tuberculée, une mauvaise herbe hautement problématique (voir la figure 1), a été découvert dans un champ de soya du Centre-du-Québec. Il s’agit de la première mention de cette mauvaise herbe à l’extérieur de la Montérégie. De plus, un autre site a été découvert en Montérégie. Le bilan est donc à deux sites découverts depuis [1]. Des tests de détection moléculaire de la résistance sont en cours au Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection (LEDP) du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)[2] afin de déterminer à quels groupes d’herbicides ces populations pourraient être résistantes. Il s’agit présentement du meilleur moment de l’année pour dépister l’amarante tuberculée. Certains plants peuvent faire plus de deux mètres de hauteur, ils sont donc facilement repérables. L’absence de poils sur la tige renforce l’hypothèse d’être en présence de l’amarante tuberculée ou de l’amarante de Palmer, une autre amarante problématique. Des feuilles de forme lancéolée sont plus spécifiques à l’amarante tuberculée. Si vous croyez être en présence de plants d’amarante tuberculée ou de Palmer, veuillez envoyer un échantillon de la mauvaise herbe au LEDP pour une identification moléculaire gratuite. Ce test est rapide, le résultat est obtenu dans un délai de quelques jours et la confidentialité est assurée. Le lien pour le formulaire de demande d’analyse est disponible ici. Si le test est positif, contacter votre conseiller en phytoprotection afin de prendre les mesures nécessaires pour éradiquer ces plants. Soyez sans crainte : l’amarante tuberculée n’étant régie par aucune législation, aucune mesure restrictive ne sera imposée. Depuis le début de la saison 2019, un projet financé par le MAPAQ a été mis sur pied en support aux producteurs touchés par l’amarante tuberculée en Montérégie. L’objectif du projet est d’offrir un encadrement Lire la suite
12 septembre 2019
An English message will follow   Chers Partenaires, Chercheuses et Chercheurs,   Le Consortium de recherche sur la pomme de terre du Québec (CRPTQ) est heureux de vous informer que le 3e appel à projets est en cours dans le cadre de son programme de recherche. Ce financement correspond à la partie privée souvent nécessaire dans le montage financier d’un projet de recherche. Un financement complémentaire devra compléter le financement du projet. La proposition de recherche doit répondre aux priorités de recherche du CRPTQ. Cet appel à projets consiste à présenter une courte lettre d'intention. Enveloppe disponible : 250 000 $ Date limite du dépôt : 13 janvier 2020  Annonce des projets financés : Semaine du 9 mars 2020 Le programme de recherche du CRPTQ est possible grâce à la collaboration financière de : La Financière agricole du Québec (FADQ) Les Producteurs de pommes de terre du Québec (PPTQ) Le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) Guide appel à projets   Formulaire Lettre d’intention Pour plus d'informations, consultez également le Blogue du CRPTQ  _____________________________   Dear Partners and Researchers,   The Quebec Potato Research Consortium (CRPTQ) is pleased to inform you that the 3nd Call for Projects is underway as part of its Research Program. This financing corresponds to the private part often required in the financial setup of a Research Project. Additional financing will have to supplement the financing of the project. The research proposal must respond to CRPTQ research priorities. This call for projects consists of submitting a short letter of intent.   Envelope available: $ 250,000   Deadline for submission: January 13, 2020 Announcement of funded projects: Week of March 9 2020   The CRPTQ research program is possible thanks to the financial collaboration of: La Financière agricole du Québec (FADQ) Les Producteurs de pommes de Lire la suite
1 à 10 sur 980
Infolettre Phytoprotection

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.