Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Pommier, Avertissement No 11, 12 juin 2019

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Pommier
Développement des pommiers; carpocapse, charançon de la prune et tordeuse à bandes obliques; ravageurs mineurs et occasionnels; maladies.

 

DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS
(F. Pelletier et G. Chouinard)


Pour le cultivar McIntosh, le stade nouaison est atteint en Montérégie et au sud-ouest de Montréal, avec des fruits ayant un diamètre moyen de 7-8 mm en date du 10 juin. Les collaborateurs du Réseau rapportent que la nouaison est très variable d’un verger à l’autre, variant de faible à très bonne. Le stade nouaison est tout juste atteint en Estrie et dans les Laurentides dans les sites les plus chauds. Dans la région de Québec, les pommiers sont en fin de floraison et le stade calice devrait être atteint aujourd’hui 12 juin dans les sites les plus chauds. Consultez le sommaire de la semaine pour l’ensemble des prévisions et observations par région.
 
Image Agri-Réseau

Nouaison sur Honeycrisp à Saint-Bruno, le 11 juin 2019

G. Chouinard


 
INSECTES ET ACARIENS
(F. Pelletier et G. Chouinard)

Avec la chaleur des journées précédentes, les captures de carpocapse étaient à la hausse en début de semaine dans quelques vergers en Montérégie et au sud-ouest de Montréal. Les captures ont également débuté dans les Laurentides, en Estrie ainsi que dans la région de Québec. 
 
Les premiers dommages sur fruits causés par le charançon de la prune ont été observés en début de semaine dans quelques vergers en Montérégie et dans le sud-ouest de Montréal. Selon les prévisions météorologiques actuelles, les soirées du 16 et 17 juin seront favorables à l’activité de cet insecte dans certaines régions (voir le sommaire de la semaine pour les détails).
 
Les premières chrysalides de tordeuse à bandes obliques (TBO) ont été observées en Montérégie-Est et Montérégie-Ouest.  
 
Les collaborateurs du Réseau rapportent les premières observations de cicadelle de la pomme de terre, d’ériophyide du pommier, de puceron lanigère et de punaises pentatomides, certaines espèces de ces dernières étant toutefois prédatrices.


Stratégies d'intervention
  • TBO : le seuil d’intervention contre ce ravageur a été atteint localement dans quelques vergers en Montérégie, Missisquoi et dans les Laurentides. Toutefois, les interventions ne sont plus recommandées à ce stade en Montérégie, le stade protégé étant atteint. Dans les régions moins avancées, intervenir rapidement, mais uniquement si le seuil d'intervention est atteint afin de ne pas affecter inutilement votre portefeuille et vos travailleurs bénévoles (prédateurs et parasitoïdes)!
  • Charançon : si le verger comporte un historique de dégâts et qu'aucune intervention postflorale efficace contre cet insecte n'a encore été appliquée, prévoir une intervention à la faveur des prochaines journées favorables. Autrement, commencez le dépistage dès la nouaison afin de prévoir le besoin d'interventions additionnelles qui pourront être localisées.
  • Carpocapse : la période d’intervention possible avec des produits ovicides débute cette semaine dans le sud-ouest du Québec. Ceci n'est toutefois pas une recommandation de traiter cette semaine dans votre région. Le moment précis des applications dépend de la région et du type de produit utilisé, et la décision d’agir doit être justifiée par l’historique de dommages dans votre verger et doit chercher à limiter les applications annuelles à un nombre raisonnable. Soyez toutefois vigilant à partir de maintenant. Consultez le tableau sommaire et la fiche 76 du Guide de production fruitière intégrée (Guide de PFI) pour des détails supplémentaires. Retenez aussi :
    • Chaque période d'intervention « propice » a une date de début, mais aussi une durée qui peut être très longue dans le cas du carpocapse. Ainsi, selon les prévisions actuelles, l’éclosion des œufs de la première génération va s’étaler sur 7 semaines en Montérégie. Il importe donc de maximiser la durée d’action de chaque application d’un pesticide et de ne pas commencer les interventions dès le début d’une période propice, selon le produit utilisé et la météo.
    • Bien entendu, un verger hâtif ayant un important historique de dommages et une stratégie qui impose plusieurs interventions pourrait devoir commencer à être protégé dès la fin de semaine, si les conditions météo sont favorables à une bonne efficacité résiduelle.
    • Si vous avez aussi du petit carpocapse (fiche 85 du Guide de PFI), les produits efficaces contre le carpocapse réprimeront également son « petit » cousin (même si idéalement les applications pourraient être faites quelques jours plus tôt).
    • Les diffuseurs actuellement utilisés pour la confusion sexuelle du carpocapse sont aussi efficaces pour combattre le petit carpocapse.
  • Cicadelle, ériophyide, puceron lanigère et punaises pentatomides : ces espèces sont des ravageurs secondaires qui ne nécessitent pas d'intervention à ce stade, ou qui doivent être dépistées afin de déterminer s'il y a nuisibilité réelle. Le puceron lanigère, par exemple, est généralement contrôlé par des parasitoïdes et avec l'aide de perce-oreilles. Le seuil de tolérance de l'ériophyide est élevé et il sert de nourriture à vos acariens prédateurs. Les interventions contre les cicadelles doivent cibler les stades immatures, lorsque les populations dépassent 0,5 larve par feuille. Les punaises pentatomides peuvent être problématiques en fin de saison, mais très rarement à ce stade-ci.



MALADIES
(V. Philion)


Les plus récentes observations microscopiques sur le développement de la tavelure et les dernières analyses de situation sont disponibles sur la plateforme PFI du Réseau-pommier (cliquez sur les liens pour y accéder).

 

POUR EN SAVOIR PLUS 




Cet avertissement a été préparé par Gérald Chouinard, agronome, Ph. D. et Vincent Philion, agronome, M. Sc. (IRDA). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseurs du réseau Pommier ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Pommier
Date de publication : 12 juin 2019

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.