Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Pomme de terre, Avertissement No 18, 11 septembre 2020

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Pomme de terre
Conditions climatiques : températures de fin d’été avec des précipitations plutôt inégales. Développement de la culture : poursuite de la sénescence de la végétation et du défanage pour la récolte d'entreposage. Insectes et acariens : fin des interventions. Maladies : aucun cas de mildiou; dartrose et verticilliose en progression constante. Pesticides dans l’eau : portait dans des zones en culture de pommes de terre. Dernier avertissement régulier pour la saison.

 
CONDITIONS CLIMATIQUES

Pour la période du 4 au 10 septembre 2020, du temps plutôt automnal a eu lieu dans la majorité des secteurs de la province. Les températures ont été surtout fraîches, particulièrement certaines nuits (par exemple, 2 ºC le 6 septembre dans certaines localités du comté de Portneuf dans la Capitale-Nationale). Le mercure a atteint une valeur élevée une seule journée, soit le 7 septembre avec 25-26 ºC pour quelques secteurs (voir le sommaire agrométéorologique). Les précipitations ont été parfois fréquentes, mais avec une accumulation hebdomadaire variable (voir la carte des précipitations). Pour les sept prochains jours (soit du 11 au 17 septembre), Environnement Canada annonce surtout du temps généralement ensoleillé, entrecoupé de précipitations plutôt notables par endroits pour le dimanche 13 septembre. Les températures devraient se maintenir en général sous les moyennes de saison, au meilleur jusqu’à 23 ºC en fin de période dans le sud de la province.

 
DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE

Les chantiers de défanage ou de broyage pour les récoltes destinées à l'entreposage à plus long terme se poursuivent ou ont débuté selon la région et le cultivar. La sénescence de plants progresse graduellement dans les champs non défanés encore, même dans ceux en Russet Burbank. Cependant, la végétation est encore plutôt verte dans des parcelles de ce cultivar, dont dans la région de la Capitale-Nationale, ce qui indique un potentiel de rendement à la hausse. Les récoltes de cultivars de primeurs et de mi-saison se poursuivent avec des rendements variables selon la région, le cultivar et le type de régie. Les chantiers de récoltes pour un entreposage à plus long terme ont débuté dans le sud et le centre de la province. Les rendements s’annoncent variables. Des collaborateurs rapportent à nouveau cette semaine une incidence un peu plus élevée que la normale de certains désordres physiologiques aux tubercules, dont des cas de difformités (crevasse de croissance [photo 1], malformation), du cœur creux, des repousses physiologiques (regermination), du rosissement des yeux (photo 2) et un début de verdissement. La forte chaleur, combinée au temps sec du début de l’été, expliquerait cette situation pour certains de ces défauts de croissance. Il est à noter que l'usage d'un défanant servira plus par endroits à contrer des mauvaises herbes devenues trop envahissantes, ces dernières pouvant causer des problèmes à la récolte selon le type de machinerie utilisée.
 
Image Agri-Réseau

Photo 1 : Tubercules démontrant des crevasses de croissance, cultivar Norland
Source : Patrice Thibault, agr. (RLIO inc.), 8 septembre 2020

Image Agri-Réseau

Photo 2 : Tubercules affectés par le rosissement des yeux
Les cultivars de ronde blanche semblent les plus touchés par le problème.
Source : Patrice Thibault, agr. (RLIO inc.), 3 septembre 2020

  


INSECTES ET ACARIENS


La sénescence naturelle rend les plants moins attractifs pour la grande majorité des insectes. Également, un défanage prochain ne justifierait pas d'intervention dans les cas où leur activité est un peu plus intense. D'ailleurs, un contrôle des larves du doryphore est possible par un défanage bien planifié (avant que ces dernières ne deviennent trop grosses). En effet, l'élimination des parties aériennes des pommes de terre par le défanant amène l'absence de nourriture pour l'insecte, ce qui l'empêche de compléter son cycle vital. Cela représente donc une option à envisager pour diminuer les populations de ce bioagresseur pour la saison prochaine. L’activité des pucerons et des tétranyques est ralentie par le temps plus frais et humide, quoique certains collaborateurs rapportent quelques cas encore bien actifs dans des champs avec plus de verdure. C’est le tétranyque à deux points qui est l’espèce en présence (identification confirmée par le Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection du MAPAQ). Concernant la cicadelle de la pomme de terre (CPT), les derniers relevés de pièges réalisés en cours de période par des collaborateurs du RAP indiquent des captures variant de faibles à légères, plus notables dans le sud de la province. Finalement, des résultats préliminaires concernant le piégeage du psylle de la pomme de terre (organisme responsable de la transmission de la maladie connue sous le nom Zebra chip) mené sous la supervision du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), et ce, dans plusieurs régions du Québec en 2020, indiquent aucune capture jusqu'à maintenant.

 
MALADIES

Aucun symptôme ou cas de mildiou de la pomme de terre n’a été recensé au Québec depuis le début de la saison par les différents collaborateurs associés au RAP. Cela représente une situation intéressante en cette fin de saison. Cependant, les conditions climatiques de la dernière période ont été favorables au développement de la maladie, et ce, dans plusieurs régions. Tant qu’il y a du feuillage vert dans une parcelle, les risques de contamination sont toujours présents. Il est donc important de rester vigilant et de maintenir une protection fongicide jusqu'au défanage complet de la parcelle. Selon le site Web du USA Blight, aucun nouveau cas n’a été rapporté récemment et peu de cas sont répertoriés depuis le début de la saison. Aucun nouveau cas n’a été signalé également au Canada, ce qui limiterait la maladie à des secteurs précis du sud de l’Ontario et de la Colombie-Britannique.

La présence de certaines autres maladies se mêle à la sénescence de plants, ce qui accélère le dépérissement dans des champs non défanés. C’est le cas principalement de la dartrose et du flétrissement verticillien qui progressent dans plusieurs parcelles, mais moins rapidement à la suite du temps plus frais. Du côté de la dartrose, on rapporte un contrôle jugé déficient malgré les interventions pratiquées en saison avec des produits plus spécifiques à la maladie. Les symptômes reliés à l'activité de la brûlure hâtive continuent à progresser dans des champs de quelques régions de la province, mais le tout se fait sans impact négatif sur la culture. De nouveaux cas de pourritures de tubercules sont rapportés par des collaborateurs, mais le tout demeure à une incidence acceptable présentement, le plus souvent restreint à des baissières dans des champs. Ce sont la pourriture rose et la pourriture molle bactérienne qui sont identifiées. La vigilance s’impose en présence de ces maladies afin de limiter de possibles pertes en entreposage.


 
PESTICIDES DANS L’EAU

Un rapport sur la présence de pesticides dans l’eau au Québec a été publié récemment par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). Ce document présente les résultats du suivi des pesticides dans trois cours d’eau (ruisseaux Point-du-Jour et Chartier dans le bassin de la rivière l’Assomption, et rivière Blanche dans le bassin de la rivière Portneuf), de même que dans 53 puits privés et 21 puits alimentant 9 installations municipales à différents endroits au Québec où l’on trouve de la production de pommes de terre. Ce rapport peut être consulté en cliquant sur le lien suivant : Portait dans des zones de culture de pomme de terre en 2017 et 2018. Les producteurs sont invités à consulter cet ouvrage afin de bien s’informer de la présente situation et d’apporter des correctifs à leur régie de production au besoin.  

 
DERNIER AVERTISSEMENT

Cet avertissement est le dernier communiqué régulier de la saison 2020. Cependant, nous continuons à faire des observations au champ et si un problème particulier devait survenir, un avertissement serait émis rapidement. Nous tenons à remercier tous les collaboratrices et collaborateurs du RAP Pomme de terre (conseillers, producteurs, chercheurs et autres intervenants) de partout en province qui, chaque semaine, nous ont fourni leurs observations terrain afin de produire des avertissements qui reflètent la réalité des différentes régions. Leur travail est particulièrement à souligner cette année dans le contexte de la présente situation sanitaire en lien avec la COVID-19, mais aussi à la suite des conditions météorologiques parfois difficiles depuis le début de la saison.

Bonne fin de saison et surtout bonnes récoltes!


 
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.


 
Cet avertissement a été rédigé par Patrice Thibault, agronome (RLIO). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l'avertisseur du réseau Pomme de terre ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Pomme de terre
Date de publication : 11 septembre 2020
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.