Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Pépinières ornementales, Avertissement No 1, 14 avril 2021

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Pépinières ornementales
Printemps hâtif : stress lors de l’arrachage (récolte) des plantes ligneuses et susceptibilité au gel après le débourrement. Taille des chancres en début de saison.
 

STRESS LORS DE L’ARRACHAGE (RÉCOLTE) DES PLANTES LIGNEUSES
 
Tôt au printemps, certains producteurs procèdent au retrait du sol des plantes ligneuses cultivées en pleine terre. Habituellement, les végétaux sont encore dormants, et le bris des racines occasionné par l’opération a peu d’impact sur leur reprise. Cette année, le débourrement hâtif et la chaleur, favorables à la transpiration des plants, pourraient stresser les plants à la suite de l’arrachage.

Le peu de précipitations reçues dans plusieurs régions contribue également à ce stress hydrique. En effet, les plants aux radicelles endommagées auront plus de difficulté à capter l’eau nécessaire à leur fonctionnement, même si on les irrigue après l’arrachage.

Pour réduire au maximum les impacts du printemps hâtif sur la reprise des végétaux à la suite de l’arrachage, il est recommandé de :
  • Irriguer les plants avant l’opération.
  • Procéder le plus possible par temps nuageux et frais.
  • Procéder à l’arrachage rapidement. Ajuster le calendrier et les effectifs pour les prochaines années.
  • Des produits anti-dessiccation à appliquer sur les plants, avant le retrait du sol, sont disponibles sur le marché (ex : Wilt-pruf, Bluestim, Plant Products Anti-desiccant).
 

SUSCEPTIBILITÉ AU GEL APRÈS LE DÉBOURREMENT
 
Avec les températures au-dessus des normales saisonnières, les végétaux en pépinière sont sortis de leur dormance plus tôt qu’à l’habitude, et de jeunes feuilles apparaissent.

Il est encore possible de connaître des épisodes de gel printanier dans les jours et semaines à venir. Les plants de pépinières y seraient maintenant plus sensibles.

Bien que les végétaux cultivés en pépinière soient adaptés pour résister aux gels printaniers, des dommages peuvent survenir selon les espèces et la sévérité du gel. Si les températures devaient chuter, il est possible de protéger les plants de pépinière à l’aide de couvertures flottantes, connues notamment sous les noms commerciaux d’Agryl, de NovAgryl et de Gro-Gard. Elles protègent les plants à des températures entre 0,5°C et -3°C, selon le type de tissu choisi. On doit retirer les couvertures le jour, lorsque l’épisode de gel est passé, pour éviter de maintenir un environnement humide qui favoriserait les maladies fongiques.

Il existe également d’autres techniques pour protéger les végétaux du gel; elles sont surtout utilisées dans les productions fruitières, comme l’aspersion des cultures à l’aide des gicleurs et l’utilisation de brûleurs et de ventilateurs. Il est important de bien se renseigner avant de mettre en application ces méthodes, afin de ne pas nuire davantage aux cultures si elles devaient être mal utilisées. En effet, par exemple, si on cesse l’aspersion alors que la température est sous 0°C, les végétaux seront alors fortement endommagés.
 
Dommages de gel sur Heuchera

Dommages de gel sur Heuchera sp.

Photo : IQDHO

Dommages de gel sur Hosta

Dommages de gel sur Hosta sp.

Photo : IQDHO


 
TAILLE DES CHANCRES EN DÉBUT DE SAISON

C’est un bon moment pour inspecter les végétaux ligneux en pépinière, en entrepôt ou ceux livrés ce printemps. Puisqu’il n’y a pas de feuilles, il est plus facile de repérer les chancres sur l’écorce. Effectuer la coupe dans la partie saine, à 15 cm ou plus sous la plaie. Après chaque coupe, utiliser un désinfectant approprié en suivant le mode d’emploi, par exemple en ce qui a trait au temps de trempage.
 
Chancre sur Malus

Chancre causé par Pseudomonas syringae sur Malus sp.

Photo : IQDHO


Pour plus d’information
  • Le site Web SAgE pesticides donne de l’information sur les pesticides homologués ainsi que sur la gestion rationnelle et sécuritaire de ceux-ci.
  • Le site Web IRIIS phytoprotection est une banque de photos et d’information sur les ennemis des cultures.
 
 
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.

 
 
 




Cet avertissement a été rédigé par Marie-Édith Tousignant, agr. et Nicolas Authier, agr. (IQDHO) et révisé par Marianne St-Laurent, agr. M. Sc. (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseurs du réseau Pépinières ornementales ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Pépinières ornementales
Date de publication : 14 avril 2021
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.