Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Pépinières ornementales, Avertissement No 4, 12 mai 2021

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Pépinières ornementales


STADE DE DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS ET DES POMMETIERS ORNEMENTAUX
FAVORABLE À LA BRÛLURE BACTÉRIENNE DES ROSACÉES
 
Les pommetiers, les pommiers et les poiriers sont en fleurs dans plusieurs régions du Québec. Le stade « bouton rose » a été atteint, la semaine dernière, dans les vergers de pommiers des régions les plus chaudes du Québec. La pleine floraison est attendue entre le 9 mai (Montérégie) et le 25 mai (Québec), selon les prévisions du Réseau-pommier.
 
Malus sp. en fleur

Fleur de Malus sp.

Photo : IQDHO

Erwinia Malus sp.

Symptôme de brûlure bactérienne des rosacées arrivant plus tard en saison

Photo : IQDHO


Le principal mode d’infection de la brûlure bactérienne des rosacées est le transport de la bactérie Erwinia amylovora sur les fleurs par les insectes pollinisateurs. La bactérie se multiplie dans les fleurs plus rapidement par temps chaud, soit plus de 18 °C, et sa température optimale est de 28 °C. Des conditions météorologiques relativement favorables au développement de la brûlure bactérienne pourraient être atteintes dans certaines régions cette semaine.

D’autre part, pour qu’il y ait infection, de l’eau doit être présente sur la fleur. Même s’il ne pleut pas, l’irrigation par aspersion, une pulvérisation foliaire ou la rosée peuvent suffire à déclencher l’infection. Il faut donc éviter de mouiller les arbres pendant la floraison.

Les pépinières ayant un historique de brûlure bactérienne sont plus sujettes à l'apparition de nouvelles infections.

Différents fongicides, dont des biopesticides, qui agissent aussi comme bactéricides, sont homologués pour lutter contre la brûlure bactérienne au stade « floraison ». Il est essentiel de bien lire le mode d’emploi pour obtenir une efficacité optimale de ces produits. Les traitements ne protègent que les fleurs ouvertes au moment de l’application.
 
 

POUR PLUS D’INFORMATION
 
 
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.


 
Cet avertissement a été rédigé par Marie-Édith Tousignant, agr. et Mario Comtois, agr. (IQDHO) et révisé par Louise Thériault, agr. (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseurs du réseau Pépinières ornementales ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite. 
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Pépinières ornementales
Date de publication : 12 mai 2021
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.