Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Vigne, Avertissement No 16, 9 septembre 2021

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Vigne
Merci à nos collaborateurs! La maturation des baies se poursuit dans toutes les régions. Espèce exotique envahissante à surveiller : le fulgore tacheté. Pensez à prélever vos échantillons pour les analyses foliaires et de sol. Protection contre les gels automnaux hâtifs.

 
REMERCIEMENTS

Cet avertissement est le dernier de la saison 2021. La mise à jour des tableaux des degrés-jours et des comparatifs annuels se poursuivra moins fréquemment, mais jusqu'en octobre. Gardez l’œil ouvert et n’hésitez pas à consulter votre conseiller si des symptômes (maladies, insectes) apparaissent dans vos vignobles.
 
Le réseau Vigne du Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) n’existerait pas sans la contribution d’une équipe compétente et engagée. Tout le travail de dépistage, d’observations, de recherche et de rédaction est issu, entre autres, de la collaboration des conseillers terrain (Dura-Club, Club agroenvironnemental de l'Estrie, Terre et Vignes, Alexander Campbell, Gaëlle Dubé, Marie-Ève Dion, Isabelle Turcotte, Sara-Jeanne Boisvert et les nombreux étudiants) qui sillonnent le Québec toutes les semaines. Régulièrement, ce groupe fait le point sur les problèmes rencontrés dans les diverses régions du Québec et évalue les stratégies d’intervention à adopter.

Merci aussi à celles et ceux qui travaillent dans l'ombre, mais sans qui les avertissements ne seraient pas ce qu'ils sont :
  • L'équipe du secrétariat du RAP : Louise Thériault, Cindy Ouellet, Elisabeth Fortier et Jérôme Mailloux-Garneau
  • L'équipe du Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection
  • Les conseillers régionaux du MAPAQ
  • L'équipe d'Agriculture et Agroalimentaire Canada
  • L'équipe du Centre de recherche agroalimentaire de Mirabel


DÉVELOPPEMENT PHÉNOLOGIQUE ET MÉTÉO
 
Les raisins poursuivent leur maturation. Sur les sites les plus chauds de la Montérégie, plus de 1300 degrés-jours en base 10 (DJ10) sont maintenant accumulés depuis le 1er mars, jour du début des calculs d'accumulation des degrés-jours. Pour les régions plus fraîches comme le Bas-Saint-Laurent et le Saguenay, les accumulations ont dépassé les 850 DJ10.
 
Pour un aperçu de l'accumulation des degrés-jours dans votre région, consultez le document Degrés-jour vigne saison 2021.
 
Consultez Agrométéo pour un visuel provincial de l'état d'avancement du développement des cépages à débourrements hâtifs et semi-tardifs, et pour d'autres modèles bioclimatiques de la vigne. Attention à la date de début des calculs : certains modèles débutent au 1er avril, alors que pour la vigne, les degrés-jours sont accumulés à partir du 1er mars!


MATURITÉ ET VINIFICATION DES RAISINS
 
Revoyez l'avertissement No 15 du 11 août 2021 pour plus de détails concernant l'évaluation de la maturité des raisins ainsi que les précautions à prendre pour de meilleures vinifications.
 
 
 ANALYSES DE SOL ET FOLIAIRES
 
L'automne et le printemps sont de bons moments pour analyser les sols. Lorsque le sol se rafraichit, l'activité microbienne ralentit, et les éléments sont plus stables. Il est préférable de prélever les échantillons à la même période de l'année, afin de les comparer et, ainsi, mieux déceler les changements. Ces analyses permettent de corriger l'acidité du sol afin de maintenir un pH optimal autour de 6,5. Elles permettent également de faire le suivi des éléments minéraux. Par exemple, dans les vignobles où le cuivre est utilisé comme fongicide, l'analyse de sol tous les 3 à 5 ans permet de s'assurer que cet élément ne s'accumule pas dans le sol (obligation règlementaire tous les 5 ans pour les vignobles de plus de 5 ha). La façon de prélever un échantillon de sol est bien décrite dans le Guide de bonnes pratiques en viticulture ou le Guide d'implantation - Vigne. En voici un résumé :
 
  • Utilisez une sonde, une tarière ou une pelle pour prélever des échantillons à plusieurs endroits dans la parcelle (en parcourant la parcelle en zigzag). Mélangez tous ces échantillons pour en faire un seul, qui représentera l'ensemble de la parcelle.
  • Prélevez vos échantillons sur le rang, dans la zone explorée par les racines, à une profondeur de 0 à 20 cm, et un autre idéalement pour le sous-sol, à une profondeur de 20 à 40 cm. Si des engrais sont appliqués en bande, assurez-vous de ne pas prélever d'échantillons directement dans cette zone. Respectez un délai de 1 à 3 mois après un apport d'engrais, et 6 mois après un apport de chaux ou de fumier. Éliminez les zones hétérogènes qui ne représentent pas l'ensemble de la parcelle (cuvette, bordures, etc.)
 
L’analyse foliaire est un outil complémentaire à l’analyse de sol pour adapter le plan de fertilisation et apporter les correctifs nécessaires. La période de 70 à 100 jours après floraison, c’est-à-dire entre la fin août et la mi-septembre, est idéale pour prélever les échantillons en vue d'une analyse foliaire (pétioles, feuilles et tiges des feuilles), tandis que la période après les vendanges est idéale pour l’analyse de sol. Dans un jeune vignoble, les analyses foliaires peuvent être prises chaque année pour assurer le bon établissement. Dans un vignoble plus âgé, ces analyses pourront se faire tous les 3 à 5 ans, comme les analyses de sol. Pour savoir comment et quand prélever les échantillons, consultez le bulletin d'information Nº 3 du 31 août 2012, L’ABC des analyses de pétioles.
 
Vos échantillons doivent ensuite être acheminés dans un laboratoire. Pour connaître la liste des laboratoires agréés, consultez la liste ici.
 
 
GELS AUTOMNAUX HÂTIFS

Comme celles du printemps, les nuits froides de la fin de l’été et du début de l’automne sont à surveiller. À cette période de l’année, un gel de -2,7 ºC peut endommager les fruits et causer leur déshydratation, tandis qu’une température de -2 ºC peut provoquer la chute prématurée des feuilles et l’arrêt du processus de maturation des fruits. Outre leur importance pour la maturation des fruits, les feuilles sont aussi importantes pour permettre aux vignes d’accumuler suffisamment de sucre sous forme d’amidon dans les organes de réserve (bois et racines). Ces réserves leur permettront de bien supporter les rigueurs de l’hiver et assureront la croissance durant les premiers stades de développement, au printemps suivant. C’est la raison pour laquelle il est important de conserver un feuillage en bon état jusqu'au moins deux semaines après la vendange.
 
Les méthodes de protection actives telles que les machines à vent peuvent être utilisées de la même façon qu’au printemps, lors des événements de gel radiatif. Le vigneron devra par contre évaluer les coûts et les bénéfices quant à l’utilisation de méthodes de protection telles que les hélicoptères, les buches ou les bougies. Pour en savoir plus sur le gel et les méthodes de protection, vous pouvez consulter la fiche technique Prévenir le gel automnal hâtif pour prolonger la saison et favoriser la maturité des fruits ainsi que le bulletin d'information Nº 4 du 13 mai 2013, Gel printanier et méthodes de protection.
 
 
 INSECTES
 
Les guêpes et coccinelles demeurent problématiques à certains endroits. Revoyez l'avertissement No 15 du 11 août 2021 pour plus de détails.

Gardez l'oeil ouvert sur le fulgore tacheté considéré comme une nouvelle espèce envahissante pour les vignobles et vergers.
 
 
VIRUS ET MALADIES DE BOIS
 
Une croissance anormale ou des décolorations inhabituelles dans certaines de vos parcelles, parlez-en à votre conseiller afin qu’une investigation puisse être faite, car il pourrait s'agir d'un virus ou d'une maladie de bois. Pour en savoir plus sur les virus, relisez l'avertissement No 11 du 8 juillet 2021 ainsi que l'avertissement No 13 du 22 juillet 2021.

 
POUR PLUS D'INFORMATION
 
Bulletin d’information Spécial phytoprotection bio 

 
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.
 
 
 
Cet avertissement a été rédigé par Evelyne Barriault et Karine Bergeron, agronomes (MAPAQ), puis révisé par Elisabeth Fortier, agronome (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseures du réseau Vigne ou le secrétariat du RAP.  La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Vigne
Date de publication : 09 septembre 2021
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.