Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Vigne, Avertissement No 8, 17 juin 2020

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Vigne
Météo : encore du temps sec, mais attention à l'humidité! Maladies : vraiment besoin d'intervenir? Insectes : arrivée du scarabée du rosier. Mauvaises herbes : encore de belles conditions pour le désherbage mécanique. 
 
En raison de la crise de la COVID-19, le Québec pourrait faire face à une perturbation de son approvisionnement d’équipements de protection individuelle (EPI) au cours de l’été 2020, laquelle perturbation pourrait mener à une pénurie. En toute circonstance, le respect des étiquettes des pesticides et le port d’EPI approprié sont obligatoires (article 36 du Code de gestion des pesticides). La meilleure protection contre l’exposition aux pesticides est de porter un équipement de protection individuelle. Si vous n’êtes pas en mesure de vous procurer un EPI :
  • Ne pas appliquer de pesticides sans les EPI appropriés. Assurez-vous de porter les protections prescrites sur l’étiquette.
  • Si possible, retardez les applications jusqu’à l’obtention des bons EPI.
  • Utilisez des produits à moindre risque pour la santé (consultez SAgE pesticides) pour connaître les IRS des produits) ou pensez aux solutions de rechange.
  • Utilisez, s’il y a lieu, des pesticides qui pourraient être appliqués avec des EPI actuellement disponibles ou réutilisables, comme des gants lavables et réutilisables.
Advenant un manque dans l’approvisionnement des EPI, veuillez contacter votre fédération régionale de l’UPA pour les informer de la situation. Des démarches sont en cours pour assurer la disponibilité des équipements.
 
 
NOUVEAUTÉ
 
Une série de fiches est nouvellement disponible gratuitement sous forme d'un document numérique. Chaque fiche technique présente une description des symptômes, les différentes formes d'expression, les moyens de lutte actuellement disponibles et les pratiques de gestion pour contrer une maladie spécifique du bois de la vigne. Ces fiches techniques permettront à tous d'intégrer des pratiques préventives pour limiter la présence de ces maladies, d'identifier les diverses maladies au champ et d'analyser la situation afin d'utiliser les moyens de gestion appropriés pour limiter l’impact de ces maladies dans les vignobles.
 
 
DÉVELOPPEMENT PHÉNOLOGIQUE

Les cépages au débourrement hâtif (Frontenac rouge, Maréchal Foch et Marquette) sont à plus de 50 % de floraison (EL23) sur les sites les plus chauds, et la floraison se déroule très rapidement. Pour les cépages tardifs, le stade « chute des 1ers capuchons début de la floraison » (EL21) est atteint sur les sites les plus chauds.

Pour un aperçu de l’évolution régionale des degrés-jours, vous pouvez consulter le document disponible sur la page Vigne et vin du site Web Agri-Réseau. De plus, nous vous invitons à consulter le site Web Agrométéo Québec pour un visuel provincial de l'état du développement des cépages à débourrement hâtif et semi-tardif, ainsi que d'autres modèles bioclimatiques sur la vigne.
  

MALADIES
 
La pression des maladies dans les vignobles demeure faible dans l’ensemble des régions. Les interventions faites en prévention doivent être effectuées lorsque les conditions sont favorables aux maladies.

Les différentes maladies ne nécessitent pas toutes les mêmes conditions pour se développer : Quelques maladies sont toujours observées par les collaborateurs du réseau  :
  • Anthracnose : Estrie, Laurentides, Montérégie-Est, Montérégie-Ouest
  • Excoriose : Estrie, Montérégie-Est, Montérégie-Ouest
  • Pourriture noire : Montérégie-Ouest
  • Mildiou : Montérégie-Est

Pour un rappel des éléments à surveiller pour le mildiou et le blanc, vous pouvez consulter l'avertissement Nº 2 du 7 mai 2020.

Plusieurs références sont disponibles concernant la sensibilité des cépages aux diverses maladies :

Actions de prévention 
Les fongicides à base de cuivre (BIO) de même que PRISTINE (anthracnose, blanc, mildiou, pourriture grise, pourriture noire) sont efficaces contre plusieurs maladies. Pour en savoir davantage sur la gestion des maladies, consultez le document Gestion raisonnée des principales maladies de la vigne au Québec pour savoir quand intervenir, ainsi que le Guide d’identification des principales maladies de la vigne pour savoir comment dépister celles-ci.     

À cette période-ci de l’année, la vigne a tendance à pousser rapidement. En production fruitière intégrée, les opérations culturales font partie de la stratégie de lutte contre les maladies. La présence prolongée de l’eau sur le feuillage et les fruits est favorable au développement de plusieurs maladies (mildiou, pourriture noire, anthracnose, excoriose), tandis que les zones ombragées dans le feuillage dense favorisent le blanc. Assurez-vous de terminer l’épamprage et de bien positionner les fils releveurs afin d'être prêt pour votre premier relevage. Cela permettra d’assurer la circulation de l’air et la pénétration du soleil dans le couvert végétal et, ce faisant, un séchage rapide du feuillage et des grappes.

Blanc
Le blanc se développe lorsque le temps est chaud et que l'humidité relative est élevée (prévisions des prochains jours), mais en absence de pluie, car celle-ci inhibe la germination des spores. Cette maladie peut toucher toutes les parties de la vigne : feuilles, vrilles, baies. La température optimale pour son développement est de 25 °C.

Le cycle du blanc suit un modèle qui varie en fonction des DJ6 accumulés depuis le stade « pointe verte » (EL05). Ce modèle peut être utilisé afin de déterminer le meilleur moment pour commencer les traitements en fonction de la sensibilité des différents cépages à la maladie. Ce modèle donne un bon aperçu de ce qui s’en vient, mais puisque les données météorologiques proviennent de stations situées plus ou moins en régions viticoles, le dépistage demeure votre meilleur outil pour cibler le meilleur moment d’intervention. 

Surveillez vos vignes pour détecter les premiers symptômes de blanc (décolorations jaunes sur les feuilles, suivies de taches d'un blanc grisâtre, poudreuses, très fines) sur les cépages moyennement sensibles (Seyval, Vandal-Cliche et De Chaunac) et très sensibles (Chancelor, Chardonnay, Riesling et Geisenhein 318) afin de pouvoir intervenir au bon moment. Les stades à risque vont de « 4 à 5 feuilles déployées » (EL12) jusqu’à la « véraison » (EL35). Le dépistage et la prévention sont donc de mise.

Les traitements contre le blanc peuvent être faits en prévention sur les parcelles avec des antécédents de la maladie ou dès les premiers signes de la maladie, en pré et postfloraison. La maladie peut toucher toutes les parties des plants : feuilles, tiges, vrilles et fruits. Les premiers symptômes pourraient être visibles dès la floraison, principalement dans les secteurs ombragés du vignoble ou à l'intérieur du couvert végétal et sur les cépages très sensibles à la maladie.

Il est à noter que plusieurs produits appliqués en protection et homologués contre d’autres maladies ont aussi des effets sur le blanc. Ce facteur est à considérer pour ce qui est de votre choix d'intervenir ou non et du produit à utiliser. De plus, si des symptômes de la maladie sont visibles, il est préférable d’intervenir en protection plutôt qu’en éradication, afin de diminuer les risques de développement de la résistance du champignon.
 
Degrés-jours accumulés
depuis le stade « pointe verte » EL05
Niveau
de risque
du blanc
Stratégies
400 à 500 DJ6 Faible Le dépistage est de mise.
S’il y a apparition de taches blanches,
les traitements fongiques doivent débuter.
 

En cliquant sur votre région, vous trouverez les diverses informations se rapportant au développement du blanc et aux stratégies recommandées.
Date moyenne pointe verte (EL05) : 29 mai 2020
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 153
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 6 juillet
Date moyenne pointe verte (EL05) : 28 mai 2020
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 193
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 1er juillet
Date moyenne pointe verte (EL05) : 27 mai 2020
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 218
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 28 juin
Date moyenne pointe verte (EL05) : 27 mai 2020
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 214
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 29 juin
Date moyenne pointe verte (EL05) : 27 mai 2020
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 199
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 1er juillet
Date moyenne pointe verte (EL05) : 26 mai 2020
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 249
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 26 juin
Date moyenne pointe verte (EL05) : 26 mai 2020
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 245
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 26 juin
Date moyenne pointe verte (EL05) : 27 mai 2020
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 214
Selon les normales, date approximative 400 DJ : 28 juin
Date moyenne pointe verte (EL05) : 25 mai 2020
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 255
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 26 juin
Date moyenne pointe verte (EL05) : 25 mai 2020
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 329
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 24 juin

Stratégie : le seuil de 400 DJ6 sera atteint au cours de la prochaine semaine. Ajustez votre niveau de protection selon votre historique et la sensibilité des cépages présents dans votre vignoble. Le dépistage devrait commencer bientôt pour les cépages très sensibles à la maladie.
Date moyenne pointe verte (EL05) : 25 mai 2020
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 273
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 24 juin

Stratégie : le seuil de 400 DJ6 sera atteint au cours de la prochaine semaine. Ajustez votre niveau de protection selon votre historique et la sensibilité des cépages présents dans votre vignoble. Le dépistage devrait commencer bientôt pour les cépages très sensibles à la maladie.
Date moyenne pointe verte (EL05) : 25 mai 2020
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 265
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 25 juin

Stratégie : le seuil de 400 400 DJ6 sera atteint au cours de la prochaine semaine. Ajustez votre niveau de protection selon votre historique et la sensibilité des cépages présents dans votre vignoble. Le dépistage devrait débuter bientôt pour les cépages très sensibles à la maladie.
Date moyenne pointe verte (EL05) : 26 mai 2020
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 220
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 29 juin
Date moyenne pointe verte (EL05) : 31 mai 2020
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 112
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 8 juillet
 
 
INSECTES

Plusieurs insectes et acariens sont présents dans les vignobles des régions les plus chaudes depuis quelques semaines et étendent leur présence à davantage de régions :
  • Calepitrimerus vitis (acarien causant l'acariose de la vigne) : Estrie, Montérégie-Est.
  • Ériophyide de la vigne (acarien causant l'érinose) : Capitale-Nationale, Montréal-Laval-Lanaudière, Montérégie-Est, Montérégie-Ouest.
  • Altise de la vigne : elle est encore présente sur quelques sites en Montérégie-Est, mais ne cause pas de dommages économiques.
  • Phylloxéra : présent dans toutes les régions!


Le scarabée du rosier (Macrodactylus subspinosus) est finalement arrivé dans plusieurs régions viticoles : Montérégie-Est, Laurentides et Estrie. Une technique de dépistage est très bien décrite dans le bulletin d'information N° 6 du 30 mai 2013.


Image Agri-Réseau

Scarabée du rosier

LEDP (MAPAQ)


Même si la pollinisation de la vigne est majoritairement faite par le vent, il n’est pas rare que des pollinisateurs visitent les fleurs dans le vignoble. Si vous observez la présence d’insectes ravageurs dans votre vignoble, discutez avec votre conseiller afin de déterminer quelle sera la meilleure stratégie à adopter.

Les produits à base de soufre peuvent être appliqués contre le blanc et les acariens, à des doses différentes. Cependant, ces produits ne devraient pas être appliqués durant les journées très chaudes (25 oC et plus) et si l'humidité est élevée, ou lors de prévisions de ces conditions pour les quelques jours suivant l'application. Les mélanges de produits sont aussi à éviter lors de ces conditions, afin d'éviter la phytotoxicité.

 
MAUVAISES HERBES 

Le temps sec des derniers jours et celui prévu pour les prochains jours sont excellents pour le désherbage mécanique. À cette période-ci, on travaille avec les options « été » de la fiche traitant des stratégies de lutte contre les mauvaises herbes dans la vigneet aussi avec les nouvelles fiches sur les outils de  désherbage physiques disponibles au CRAAQ. Attention, certains herbicides demandent qu'une humectation du sol soit faite pour les « activer »! Si vous utilisez ce type de produit, pensez à irriguer le sol manuellement afin que votre intervention soit efficace.

 
FERTILISATION, CARENCES ET ANALYSE FOLIAIRE

Les collaborateurs du réseau ont observé des symptômes de carence en certains éléments, dont l’azote et le magnésium.

Pensez à prendre des analyses foliaires si vous avez des soupçons ou, tout simplement, pour confirmer que votre programme de fertilisation est bien adapté. Pour savoir comment prélever vos échantillons, vous pouvez consulter le bulletin d'information L'ABC des analyses foliaires.

Relisez l’avertissement No 7 pour plus d’information sur les besoins minéraux autour de la floraison et l’impact des carences sur la vigne.
 

MISES EN GARDE

Avant d'appliquer différents produits antiparasitaires, qu'ils soient biologiques ou conventionnels, relisez les mises en garde de l'avertissement Nº 4 du 21 mai 2020. 


RÉFÉRENCES

Pour plus d'information, cliquer sur ces références.


Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.



Cet avertissement a été rédigé par Karine Bergeron, agronome, et Evelyne Barriault, agronome (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseures du réseau Vigne ou le secrétariat du RAP.  La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : MAPAQ
Auteur(s) : RAP - Réseau Vigne
Date de publication : 17 juin 2020
Infolettre Vigne et vin

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.