Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Framboise, Avertissement No 14, 21 juillet 2021

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - FramboiseMétéo et stades de développement. Désordres, drosophiles à ailes tachetées, Hartigia trimaculata, nitidules, pucerons, cicadelles, punaises pentatomides, scarabée japonais et tétranyques sont tous observés. Les taches septoriennes, le blanc, l'anthracnose, la brûlure des dards, le feu bactérien, la rouille, le Cladosporium et la moisissure grise nous sont rapportés.
 
 
MÉTÉO

Le climat de la semaine dernière a été relativement chaud et humide. Les précipitations ont été fréquentes, mais inégales sur l'ensemble du territoire. Le vent a été léger tout au cours de la période. Pour plus de détails concernant la météo de la dernière semaine, consultez le sommaire agrométéorologique du 14 au 20 juillet 2021.


STADES DE DÉVELOPPEMENT
 
Régions 'Killarney'
(été)
'Pathfinder'
(automne)
'Tulameen'
(longues cannes
hors-sol)
Stades Hauteur des nouveaux drageons Hauteur des
nouveaux drageons
Stades
Montérégie Fruits mûrs 90 cm 80-90 cm Fruits mûrs
Laurentides et Lanaudière Fruits mûrs ND ND
Fruits verts
(sortie tardive)
Fruits mûrs
Estrie, Centre-du-Québec et Mauricie Fruits mûrs 45-120 cm 60-100 cm
Fruits verts
(sortie tardive)
Fruits mûrs
Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale Fruits mûrs 60-110 cm 95-120 cm Fruits mûrs
Bas-Saint-Laurent et Saguenay–Lac-Saint-Jean Fruits mûrs 90+ cm ND ND
 ND : non disponible
Stade phénologique du cultivar Killarney

 
 
DÉSORDRES

Certains conseillers mentionnent observer un débourrement des latérales en zone pépinière, notamment sur le cultivar ‘Tulameen’. Au lieu de croître bien droit et de faire une belle longue canne, le plant se développe plutôt en buisson. Peu ou pas de documentation est disponible sur le sujet. Cependant, il semble que ce débourrement soit occasionné par un stress. Ce dernier pourrait être survenu lors de la croissance des plants mottes en multicellules. La base des plants mottes stressés présente une lignification de la tige, ou encore les plants dans les multicellules se seront étiolés. Un palissage inadéquat en zone pépinière peut également engendrer un stress et, par conséquent, une perte de la dominance apicale de la tige. Une régie de fertilisation inappropriée, la présence d'une population élevée d'un ravageur (ex.: la cicadelle) sont également d'autres sources de stress pouvant engendrer le débourrement de latérales non désirés sur la longue canne, en zone pépinière. Il semble que la taille de ces latérales devrait être réalisée tôt; et dans certains cas, plusieurs passages peuvent être nécessaires. L'idéal serait d'éviter toutes sources de stress aux plants capricieux, cultivés en hors-sol, ce qui n'est pas toujours évident.

Des fruits doubles sont également observés au champ comme en régie hors-sol. On suspecte la gestion de l'eau ou encore la température élevée juste avant ou pendant la floraison. Certains cultivars seraient plus sensibles que d'autres à cette déformation du réceptacle.
 
Image Agri-Réseau

Framboise scindée

Guy-Anne Landry, agr. (MAPAQ - Mauricie)

Image Agri-Réseau

Réceptacle divisé

Guy-Anne Landry, agr. (MAPAQ - Mauricie)


Quelques excroissances en bout de fruits sont toujours observées pour le cultivar ‘Tulameen’. On note de nouveau la présence de fruits grenaillés pour ‘Tulameen’, mais également sur d'autres cultivars non précisés. À noter que différents facteurs peuvent expliquer ces malformations, notamment la présence d'un phytoplasme, la sensibilité variétale, la qualité du matériel végétal ou encore des facteurs climatiques. 


DROSOPHILE À AILES TACHETÉES

De nouvelles captures de drosophiles à ailes tachetées (DAT) sont survenues un peu partout en province. Des larves ont également été trouvées dans des fruits. Consultez la fiche technique La drosophile à ailes tachetées dans les petits fruits pour plus de détails concernant le cycle de vie, les dommages, la surveillance et les stratégies d'intervention.
 

HARTIGIA TRIMACULATA
 
Des larves d'Hartigia Trimaculata ont été découvertes, cette semaine, dans une framboisière de la Montérégie. Les larves ont été trouvées dans les tiges du cultivar ‘Killarney’. La taille des tiges affectées a été ou sera sous peu réalisée. Bien qu'un spécimen avait déjà été confirmé pour la Montérégie en 2006, jusqu'à tout récemment, seule la région des Basses-Laurentides semblait aux prises avec ce ravageur. La situation demeure sous surveillance par les collaborateurs de ces deux régions.
 
Image Agri-Réseau

Larve d'Hartigia Trimaculata dans une tige du cultivar ‘Killarney’

Marianne Lefebvre, agronome


 
NITIDULES
 
Il n'est pas rare d'observer des nitidules à quatre points dans les framboisières où des fruits très mûrs sont présents.  Aucun seuil n'est connu, et peu de produits phytosanitaires semblent efficaces contre ce ravageur. La stratégie de lutte passe par une récolte régulière de tous les fruits, y compris les fruits endommagés. L'élimination des fruits déclassés doit se faire adéquatement, en dehors de la parcelle en production. De l'information est disponible à cet effet dans la fiche technique de Iriis phytoprotection et également sur le site du MAAARO.
 
 
PUCERONS, CICADELLES ET PUNAISES PENTATOMIDES

Les populations de pucerons et de cicadelles (cicadelle de la pomme de terre et cicadelle de l'aster) sont variables. De nouvelles interventions phytosanitaires ont dû être réalisées par endroits. Des punaises pentatomides (punaises brunes) sont toujours observées sur plusieurs sites, aucun dommage apparent n'est toutefois rapporté.

 
SCARABÉE JAPONAIS

Les scarabées japonais sont également présents jusque dans le secteur de Portneuf, situé dans la région de la Capitale-Nationale. Les populations varient d'un site à l'autre; pour certains, une intervention a dû être recommandée.
 

TÉTRANYQUES
 
L'activité des tétranyques se poursuit et demeure variable d'un site à l'autre. Aucune mention de la présence de prédateurs naturels n'est toutefois précisée. Le dépistage et le contrôle des tétranyques dans les framboisières se poursuivent.

 
TACHE SEPTORIENNE, BLANC, ANTHRACNOSE,
BRÛLURE DES DARDS, BRÛLURE BACTÉRIENNE ET ROUILLE 
 
La tache septorienne et du blanc sont observés sur folioles, mais également du blanc sur fruits verts pour le cultivar ‘Boyne’. Les symptômes d'anthracnose sont en hausse sur tiges, sur feuilles et aussi, pour certains sites, sur fruits du cultivar ‘Killarney’. De la brûlure des dards est toujours observée, cette semaine, sur cultivars ‘Killarney’ et ‘Nova’. La brûlure bactérienne (feu bactérien causé par la bactérie Erwinia amylovora) est encore observée sur ‘Killarney’ et ‘Tulameen’. La rouille jaune semble en hausse pour plusieurs sites, et ce, pour plusieurs cultivars d'été et d'automne. Depuis le 20 novembre 2020, le délai avant la récolte du produit TILT (propiconazol) a été ajusté à 3 jours au lieu de 30. Pour ce qui est du produit NOVA (myclobutanil), il faut se rappeler que le délai avant récolte varie selon le mode de récolte de la culture, soit 24 heures pour une récolte mécanique et 6 jours pour une récolte manuelle.

Voici un extrait de SAgE Pesticides :
 
Image Agri-Réseau

Produits homologués contre la rouille du framboisier en date du 20 juillet 2021

SAgE Pesticides



CLADOSPORIUM ET BOTRYTIS
 
Les conditions climatiques actuelles (chaudes et humides) sont propices au développement de Botrytis et de Cladosporium. Les fruits cultivés sous abris et/ou dans des zones peu aérées sont souvent sujets à ces infections. De la moisissure grise est présente sur des fruits mûrs oubliés lors des récoltes. Un complexe de champignons Cladosporium/Botrytis est aussi observé à la base des fruits, sur les drupéoles situées à la jonction des sépales.
 
Image Agri-Réseau

Cladosporium et Botrytis sur fruits cultivés sous abris

Team Rubus

 

 
 
ALLÈGEMENT DE LA FRÉQUENCE DES PUBLICATIONS
 
Avec la période des récoltes de framboises d'été qui bat son plein vient le dernier avertissement hebdomadaire de la saison 2021 pour le réseau Framboise. Toutefois, si des observations particulières nous étaient mentionnées, nous rédigerons un avertissement spécifique à cet effet. Nous profitons de l’occasion pour remercier l'ensemble des collaborateurs du réseau qui, tout au cours de la saison, rapportent leurs observations et fournissent de l'information utile pour une bonne gestion phytosanitaire. 
 
Image Agri-Réseau

Limenitis archippus Viceroy

Guy-Anne Landry, agr. (MAPAQ - Mauricie)


 Bonne poursuite de saison!
 

 
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.
 

 
Cet avertissement a été rédigé par Guy-Anne Landry, agr., M. Sc. (MAPAQ) et révisé par Elisabeth Fortier, agr., M. Sc. (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l’avertisseure du réseau Framboise ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d’en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite. 
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Framboise
Date de publication : 21 juillet 2021

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.