Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
74 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)

Fiers de diffuser leur expertise

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)
17 mars 2021
Les producteurs en serres ou sous tunnels sont de plus en plus nombreux, que ce soit en production conventionnelle ou biologique. La science avance à grands pas pour leur trouver des méthodes alternatives durables afin de protéger leurs plants contre les maladies. L'équipe de recherche de Marie Thérèse Charles a mené une série d’études pour évaluer si l’utilisation de rayons ultraviolet C (UV-C), une composante du rayonnement solaire, pouvait permettre aux plants de fraises de développer leur propre capacité de résistance aux maladies. Leurs travaux ont conduit à plusieurs découvertes d’importance . (Cet article est paru dans le bulletin Primeurs maraîchères d'octobre 2020.) Lire la suite
16 mars 2021
Dans la masse de données recueillies par les drones, ne serait-il pas très utile d’aller chercher précisément celles que vous souhaitez? Des équipes du Centre de recherche et de développement d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) à Saint-Jean-sur-Richelieu viennent justement de compléter leurs essais et analyses d’une nouvelle boîte à outils qui permet de cibler des données précises. Elle peut maximiser les avantages de la  télédétection à basse altitude avec drones, et ce grâce à une invention qui pourrait amener une belle révolution en agriculture de précision, allant même jusqu’à un potentiel de traçabilité des plants pour en maximiser la mise en marché. (L'article est paru dans le bulletin Primeurs maraîchères, mars 2021.) Lire la suite
16 mars 2021
Cette fiche est tirée du projet « Suivi du développement du camerisier : stades phénologiques et modèles bioclimatiques pour le Québec ». Les données recueillies de 2017 à 2019, dans six régions du Québec (Bas-Saint-Laurent, Chaudière-Appalaches, Estrie, Gaspésie, Montérégie, Saguenay-Lac-Saint-Jean) ont permis de réaliser l'objectif suivant : Illustrer la période de la floraison des différents cultivars et leur synchronicité.   Le comité de projet est composé de Valérie Côté, Christian Lacroix, Élisabeth Lefrançois, Julie Marcoux, Pierre-Olivier Martel, Dominique Martin, Joëlle Ouellet, Andrée Tremblay du MAPAQ et deGaétan Bourgeois et Dominique Plouffe d’AAC.   Lire la suite
16 mars 2021
Cette fiche est tirée du projet « Suivi du développement du camerisier : stades phénologiques et modèles bioclimatiques pour le Québec ». Les données recueillies de 2017 à 2019, dans six régions du Québec (Bas-Saint-Laurent, Chaudière-Appalaches, Estrie, Gaspésie, Montérégie, Saguenay-Lac-Saint-Jean) ont permis de réaliser les objectifs suivants : Déterminer les stades phénologiques d’importance des camerisiers Mettre au point des modèles bioclimatiques de degrés-jours pour trois cultivars de camerisiers (BerryBlue, IndigoGem, Aurora) Le comité de projet est composé de Valérie Côté, Christian Lacroix, Élisabeth Lefrançois, Julie Marcoux, Pierre-Olivier Martel, Dominique Martin, Joëlle Ouellet, Andrée Tremblay du MAPAQ et de Gaétan Bourgeois et Dominique Plouffe d’AAC. Lire la suite
23 février 2021
La drosophile à ailes tachetées (DAT), Drosophila suzukii (Matsumura), est un insecte ravageur exotique originaire d’Asie (Kanzawa 1936). Les femelles de D. suzukii peuvent pondre jusqu’à 400 œufs sous la pelure des fruits et contrairement aux autres mouches à fruits, elle pond ses œufs dans des fruits en mûrissement proche d’être récoltés. Les dommages occasionnés aux petits fruits sont dus à la larve qui se nourrit de l’intérieur du fruit. Ce ravageur peut réaliser une génération en 8 à 10 jours à 25 °C et de 7 à 15 générations peuvent se succéder dans une saison de culture selon les pays et leurs conditions climatiques (Cini et al. 2012). Les premiers adultes sont capturés à la mi-juin au Québec et demeurent présents jusqu’à la fin novembre (Firlej et Vanoosthuyse 2017). Cette mouche est donc particulièrement problématique pour la culture de la framboise longue canne. De 7 à 10 traitements insecticides peuvent être réalisés contre ce ravageur durant la saison de production de ces cultures (Cini et al. 2012), mais en régie biologique seulement trois traitements sont autorisés, dont une limite de deux traitements consécutifs. Les dommages à la récolte peuvent occasionner jusqu’à 100 % de perte à certains moments de la saison et sous régie biologique. Lire la suite
10 mars 2020
Le Carrefour industriel et expérimental de Lanaudière (CIEL) a obtenu en 2017 un projet financé par Innov-Action et par l’Association des Producteurs de Fraise et de Framboises du Québec (APFFQ) afin de vérifier l’effet de l'espacement entre les plants sur le rendement, l'efficacité de récolte et l'incidence des maladies de trois variétés de fraises d'été en plasticulture. Ce rapport résume les résultats de l’année de récolte.  Lire la suite
15 janvier 2020
Ce projet a pour objectif général de documenter l’impact des changements climatiques (CC) sur les ravageurs et maladies des principales cultures fruitières du Québec (pomme, canneberge, fraise et framboise) et d’identifier des mesures d’adaptation. Cinq objectifs spécifiques ont été établis. Premièrement, une revue de littérature sur des espèces ciblées de ravageurs et maladies déjà présentes dans les cultures de la pomme, la canneberge, la fraise et la framboise a été réalisée afin de documenter leurs caractéristiques (temps de développement, survie, cycle de vie, etc.) et les variables pour déterminer quelles espèces pourraient être favorisées par les changements climatiques (Objectif 1). Dans une deuxième étape, une revue de littérature a été effectuée pour déterminer quelles espèces exotiques envahissantes (EEE) présentent une menace pour les quatre cultures fruitières du Québec (Objectif 2). Une troisième étape visait à modéliser finement l’effet des changements climatiques sur le développement phénologique de sept études de cas choisies grâce aux revues de littératures précédentes et sur la phénologie des cultures qu’elles attaquent (Objectif 3). Enfin une quatrième étape visait à identifier et recommander des mesures d'adaptation aux effets des CC pour les ravageurs et maladies visées dans les études de cas (Objectif 4). Finalement un dernier objectif visait à réaliser une synthèse des projets réalisés au Québec sur la phytoprotection en lien avec les changements climatiques pour dégager des recommandations sur les besoins de recherches à poursuivre dans le futur. Lire la suite
18 décembre 2019
Certaines variétés de petits fruits sont bien adaptées aux zones nordiques. C’est le cas du bleuet sauvage et de la camerise, une baie qui gagne en popularité depuis quelques années. Des scientifiques d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) au Centre de recherche et de développement (R&D) de Saint-Jean-sur-Richelieu et à la Ferme expérimentale de Normandin ont cherché comment améliorer ces cultures en testant plusieurs cultivars, pratiques culturales et instrumentations. Voici quelques-unes de leurs découvertes. L'article d'AAC est paru en décembre dans le bulletin Primeurs maraîchères de l'Association des producteurs maraîchers du Québec. Lire la suite
18 décembre 2019
Prendre de l’expansion pour une entreprise agricole ou agroalimentaire implique souvent devoir explorer des possibilités pour conquérir un ou des marchés à l’international. Se lancer vers des marchés d’exportation exige pour les PME d’investir des ressources parfois assez importantes. Heureusement, des programmes d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) et d’Affaires mondiales Canada  peuvent venir vous offrir un support financier adapté à vos besoins. Brièvement expliqué, voici ce que peuvent offrir le programme CanExport PME et le programme Agri-assurance.   Cet article d'AAC est paru dans le numéro de décembre du bulletin Primeurs maraîchères de l'Association des producteurs maraîchers du Québec.   Lire la suite
FICHE SYNTHÈSE - Régie raisonnée de l’eau pour le bleuet nain cultivé dans un contexte de climat variable et en évolution (fiche)
23 octobre 2019
De 2015 à 2018, quatre champs en production de bleuets nains ont été utilisés pour réaliser un projet de recherche qui a porté sur la régie de l’eau. Les deux champs situés à Saint-David-de-Falardeau sont en production depuis 1998 et 2002 et la texture du sol varie du loam sableux au sable. À L’Ascension-de-Notre-Seigneur, les deux champs sont en production depuis 2007 et la texture du sol varie du sable à sable loameux. Un total de six cycles de production a été complété durant les quatre années. Ce projet avait comme objectifs de développer des connaissances et des outils pour gérer l’irrigation en fonction du risque de gel des fleurs et du risque de stress hydrique dans le bleuet nain cultivé en climat actuel et futur dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il avait aussi comme objectif d’analyser la rentabilité financière de l’irrigation dans de tels contextes. Lire la suite
1 à 10 sur 74
Infolettre Petits fruits

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.