Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Vigne, Avertissement No 1, 16 mai 2019

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Vigne
Stade bourgeon dans le coton atteint dans les sites les plus chauds. Ne pas négliger les premiers traitements contre l'anthracnose, le blanc et l'excoriose. Désherbage chimique et mécanique. La survie hivernale des bourgeons variable. Quoi faire en cas de gel. Bien préparer son pulvérisateur.
 

FORMATION SUR LA PROTECTION DE LA SANTÉ

Il n'y a pas que vos cultures qui doivent être protégées... voyez ou revoyez le webinaire Protégez vos cultures, protégez votre santé.

 
À VOTRE AGENDA
 
Réservez la date du 11 juin. Nous aurons le plaisir d’accueillir dans la région d'Oka le Dr Richard Smart, coauteur du livre Sunlight Into Wine et surnommé « The flying vine doctor! ».

Ses conférences et démonstrations en vignoble porteront sur la gestion optimale du feuillage des vignes pour maximiser la qualité de la production ainsi que sur les maladies du bois de la vigne. Plus de détails vous seront communiqués prochainement.

 
DÉVELOPPEMENT PHÉNOLOGIQUE

Le stade bourgeon dans le coton est atteint depuis le 9 mai sur les sites les plus chauds de la Montérégie.

Une accumulation d’environ 52 à 63 degrés-jours en base 10 °C est nécessaire pour le débourrement des cépages hâtifs et semi-hâtifs respectivement.

Pour un aperçu de l’évolution régionale des degrés-jours, vous pouvez consulter le document disponible sur le site Web Vigne et vin d’Agri-Réseau.

Vous pouvez aussi consulter Agrométéo pour un aperçu graphique de la progression de la vigne.

 
ACTIONS DE PRÉVENTION AVANT ET APRÈS LE DÉBOURREMENT

Pour les vignobles avec des antécédents d’anthracnose, de blanc et d'excoriose, ces premiers traitements ne sont pas à négliger.

Application de polysulfure de calcium (CHAUX SOUFRÉE ou LIME SULPHUR), de préférence avant le débourrement pour éviter la phytotoxicité, mais possible jusqu’à la pointe verte. Homologué contre le blanc de la vigne, le polysulfure de calcium réduit également l’inoculum de l’anthracnose. Appliquez le traitement (7,3 L/100 L) le plus tôt possible en début de saison, lorsque les risques de gel durant la nuit suivant le traitement sont absents. Une période de 12 heures sans pluie après le traitement est nécessaire pour un maximum d’efficacité.

Les produits à base de CUIVRE appliqués au stade dormant, directement sur le cordon, réduisent l’inoculum de l’excoriose, du blanc et de la pourriture noire.

Attention! Certaines formulations de cuivre ne sont pas recommandées sur les hybrides français de même que sur les viniferas. En cas de doute, des tests sur de petites superficies peuvent être faits.

Si vous rencontrez aussi des problématiques avec le phylloxéra, une application d'huile entre les stades « bourgeons dans le coton » et « pointe verte » pourrait vous aider.  Pour plus d'information, consultez le document Synthèse des informations techniques sur l’utilisation de l’huile dans la lutte contre le Phylloxéra Gallicole.

 
DÉSHERBAGE CHIMIQUE ET MÉCANIQUE
 
Lutte chimique
Les herbicides antigerminatifs peuvent être utilisés au printemps avant que les vignes aient débourré ou à l’automne sur des vignes en dormance, mais les mauvaises herbes doivent encore être en croissance. Ne pas appliquer sur des vignes de moins de trois ans ou sur des plants faibles.

Si la pression des mauvaises herbes est élevée et que vous prévoyez utiliser des herbicides antigerminatifs au printemps dans votre stratégie de lutte, ces derniers doivent être appliqués avant la levée des mauvaises herbes et, si possible, avant le débourrement des vignes.

Plusieurs produits peuvent être appliqués dans un vignoble en production. Pour en savoir plus, consultez SAgE pesticides ou la fiche Proposition de stratégies de lutte contre les mauvaises herbes sur les vignes établies au Québec selon la période de la saison.  

Les antigerminatifs sont très efficaces contre les mauvaises herbes annuelles qui ne sont pas encore sorties de terre. Si vous prévoyez appliquer un antigerminatif, sachez que le sol ne doit pas être travaillé après le traitement pour conserver l’efficacité du produit.

Tout comme pour les autres types de pesticides, il est important d'alterner les groupes de résistance pour diminuer les risques que les mauvaises herbes développent de la résistance.


Lutte mécanique
Le désherbage mécanique est efficace contre les mauvaises herbes, surtout lorsqu’il est réalisé tôt au printemps. Les mauvaises herbes au stade « fils blancs » (lorsqu’elles viennent de germer) sont particulièrement sensibles.

Lorsque le désherbage mécanique est réalisé durant des journées chaudes, ensoleillées et légèrement venteuses, les jeunes plantules et les stades fils blancs des mauvaises herbes sèchent rapidement et la lutte est plus efficace.

Vous êtes intéressé par le désherbage mécanique, des équipements sont admissibles à l’aide financière du volet 1 du programme Prime-Vert.
 
 
GEL DES BOURGEONS

L’hiver 2018-2019 s’est installé dès novembre et a été caractérisé par de longues périodes de froid. Même si l'on ne parle pas de records, la température minimum enregistrée dans les stations météo des principales régions viticoles du Québec a été de -26 °C.

Des données sur la survie des bourgeons primaires nous ont été transmises par des collaborateurs du réseau sur 7 sites situés en Montérégie et dans les Laurentides.

Encore cette année, les résultats sur la survie varient selon les sites, les cépages et la qualité de la protection hivernale :
  • 33 à 100 % pour le Frontenac
  • 40 à 86 % pour le Marquette
  • 5 à 42 % pour le Vidal
  • 54 à 82 % pour le Maréchal Foch
  • 0 à 33 % pour le Pinot

À la suite de ces observations, il est fortement recommandé de vérifier l’état des bourgeons dans votre vignoble afin d’ajuster la taille et peut-être améliorer la protection pour la prochaine saison. Pour en savoir plus sur la méthode d’évaluation des dommages de gel, consultez le bulletin d'information Dommages de gel hivernal sur les vignes ou le Guide des bonnes pratiques en viticulture.

 
TAILLE

La taille est en cours dans la plupart des vignobles. Évitez de créer des plaies de taille et de gêner la circulation de la sève en appliquant les bonnes pratiques de taille. Pour vous rafraîchir la mémoire, consultez le rapport du projet sur l’impact de la taille des vignes sur la circulation de la sève et l’alimentation des bourgeons. Profitez également du moment de la taille pour détecter la présence de maladies sur les bois comme l’agrobacterium et l’excoriose.

 
TEMPÉRATURES CRITIQUES ET STADES PHÉNOLOGIQUES
 
 
NOUVEAUTÉS
 
Affiche de production fruitière intégrée pour la vigne
La nouvelle affiche sur la production fruitière intégrée que nous appellerons « l’affiche PFI » est maintenant disponible gratuitement en ligne. Cet outil a été développé par le Centre de recherche agroalimentaire de Mirabel (CRAM), en collaboration avec les conseillers en viticulture. Il vous permet de sélectionner les produits en fonction de leur efficacité, mais également de leurs risques potentiels pour l’environnement, la santé et les insectes bénéfiques.

Nous vous invitons à vous la procurer gratuitement sans plus tarder sur le site Web du CRAAQ. De plus, les côtes d’efficacité ont été intégrées dans SAgE pesticides.

Exemple des résultats PFI obtenus pour l’anthracnose.

 
JUSTIFICATION ET PRESCRIPTION AGRONOMIQUES

Depuis le 1er avril 2019, certains pesticides pouvant être utilisés en viticulture nécessiteront une justification et une prescription agronomiques (document signé par un agronome) pour pouvoir être achetés et utilisés :
  • CLUTCH : utilisé pour lutter contre les cicadelles et le phylloxéra
  • ADMIRE : utilisé pour lutter contre les cicadelles
 
De plus, ces informations devront être inscrites dans votre registre.  Consultez ces deux liens pour obtenir des exemples de documents que vous pourrez utiliser :
 

BIEN PRÉPARER VOTRE PULVÉRISATEUR

Il est encore temps de faire inspecter et régler votre pulvérisateur par une personne accréditée dans le cadre du projet Action-réglage. La liste complète et à jour de ces personnes est maintenant disponible.

Comme une image vaut mille mots, des capsules vidéo ont été produites pour vous guider dans les différentes étapes :  
 
DES NOUVELLES DU LABORATOIRE D’EXPERTISE ET DE DIAGNOSTIC EN PHYTOPROTECTION

Encore cette année, les producteurs de la relève et ceux en production biologique ou en précertification pourront bénéficier d’analyses gratuites.

Pour faire un envoi au laboratoire, vous devez préalablement remplir un formulaire de demande d’analyse en ligne.

 
Bonne nouvelle saison!



Cet avertissement a été rédigé par Karine Bergeron, agronome, et Evelyne Barriault, agronome (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseures du réseau Vigne ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Vigne
Date de publication : 15 mai 2019
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.