Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Framboise, Avertissement No 8, 13 juin 2019

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - FramboiseStades bouton vert dégagé à début floraison atteints. Insectes : seuil d'intervention atteint pour l'anthonome, présence d'anneleur du framboisier, de byture, de pégomyie, de puceron, de punaise terne, de squeletteuse, de tenthrède, de tétranyque et de tordeuse. Maladies : blanc, rouille, tache septorienne et tumeur du collet. 

 
MÉTÉO

Au cours de la dernière semaine, les températures de jour se sont réchauffées, les nuits sont toutefois demeurées fraîches. Des précipitations notables sont survenues le 11 juin. Pour plus de détails, consultez le sommaire agrométéorologique.

 
STADES DE DÉVELOPPEMENT
 
Régions 'Killarney'
(été)
'Pathfinder'
(automne)
'Tulameen'
(longues cannes hors-sol)
Stades Hauteur des nouveaux drageons Hauteurs des nouveaux drageons Stades
Montérégie Bouton vert dégagé à début floraison 30-40 cm 40-50 cm ND
Laurentides et Lanaudière Bouton vert dégagé à début floraison ND 40-50 cm Bouton vert dégagé à début floraison
Estrie, Centre-du-Québec et Mauricie Bouton vert dégagé à début floraison 20-40 cm 25-45 cm Bouton vert dégagé
Chaudière-Appalaches et
Capitale-Nationale
Bouton vert serré à bouton vert dégagé 15-30 cm 30-45 cm ND
Bas-Saint-Laurent et
Saguenay–Lac-Saint-Jean
Bouton vert serré à bouton vert regroupé ND ND ND
ND : non disponible

 
ANTHONOME

Des dommages d'anthonome ont été rapportés à nouveau cette semaine. Le seuil d'intervention a également été atteint par endroits. L’anthonome fait des dommages tant qu’il y a des boutons floraux à couper. Le beau temps et les températures supérieures à 16 °C rendent cet insecte très actif. Dépistez vos champs et intervenez au besoin si le seuil d’intervention est atteint. Pour plus d’information, veuillez consulter votre conseiller et la fiche technique Anthonome de la fleur du fraisier (framboise).
 

BYTURE

Des adultes de byture ont été observés par endroits. Cet insecte peut également faire des dommages aussi longtemps que des boutons floraux sont présents. Généralement, aucune intervention ne vise spécifiquement les bytures, puisque les traitements contre l’anthonome répriment en même temps ce ravageur. Consulter la fiche technique Byture des framboises pour de plus amples informations.
 


PÉGOMYIE (MOUCHE DU FRAMBOISIER) ET ANNELEUR DU FRAMBOISIER


Des dégâts de mouche du framboisier ont été observés sur les nouveaux drageons en croissance, tandis que des larves matures d'anneleur du framboisier ont été observées dans des tiges qui auraient normalement produit des framboises cette année si ce n'était des dégâts. Pour plus d’information, vous pouvez consulter les fiches IRIIS Mouche du framboisier et Anneleur du framboisier.
 

Image Agri-Réseau

Larve mature d'anneleur du framboisier à l'intérieur d'une galerie creusée dans une tige de framboisier

IRIIS Phytoprotection



PUCERON


Des observations de pucerons en framboisière nous sont rapportées à nouveau cette semaine. Portez une attention particulière à ce ravageur, car certaines espèces, notamment Amphorophora agathonica, peuvent transmettre des virus. Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter la fiche IRIIS Amphorophora agathonica.



PUNAISE TERNE


Cette semaine, certains conseillers ont observé des adultes et des larves de punaise terne sur les framboisiers. Soyez vigilant, car les larves et les adultes se nourrissent des boutons floraux et des fruits. Les traitements réalisés contre l’anthonome sont également efficaces contre la punaise terne. De l’information supplémentaire est disponible sur la fiche IRIIS Punaise terne.


TENTHRÈDE ET SQUELETTEUSE
 
Des larves de tenthrède (Monophadnoides geniculatus), Hymenoptera: Tenthedinidea, et des larves de squeletteuse (Schreckensteinia festaliella), Lepidoptera: Schreckensteiniidae, seraient actuellement observées par des collaborateurs. 

La larve de tenthrède du framboisier est verte, porte des soies bifides hérissées et huit paires de fausses pattes. La ponte se fait durant la période de mai à juin sur les feuilles terminales des nouvelles tiges. Il y a une seule génération par année. La larve se nourrit du tissu foliaire sans manger les plus grosses nervures. Ce ravageur, puisqu'il est secondaire, ne nécessite habituellement pas d'interventions phytosanitaires. Pour plus d'information, consultez la fiche IRIIS Tenthrède du framboisier.

La larve de squeletteuse est vert pâle avec de longues soies, une tête peu apparente et cinq paires de fausses pattes. La copulation et la ponte des œufs se font durant la période de juin à août. Les larves se développent habituellement en fin d'été et à l'automne. Elles hibernent dans un cocon à larges cellules sur la tige de la plante hôte. Il y a une seule génération par année. La larve se cache sous les feuilles, mais se nourrit sur la face supérieure des feuilles de la canne non fructifère. Elle dévore le tissu végétal par plaques contiguës entre les nervures principales. Le feuillage devient tacheté blanc.
 
Image Agri-Réseau

Dommages de squeletteuse sur le feuillage de framboisier

Christian Lacroix (MAPAQ)



TÉTRANYQUES

L'activité des tétranyques est en hausse dans certaines framboisières. À noter que les tétranyques doivent être surveillés jusqu’en postrécolte. Pour plus de détails sur ce ravageur, consulter la fiche technique Dépistage et contrôle des tétranyques dans les framboisières
 

TORDEUSES

Des observations de tordeuses ont été rapportées à nouveau cette semaine. Pour plus de détails sur un de ces ravageurs, vous pouvez consulter la fiche IRIIS Tordeuse à bandes obliques.
 

BLANC
 
Des conseillers nous rapportent avoir observé du blanc (Sphaerotheca macularis ou Podosphaera spp.) sur des feuilles de framboisier. Du mycélium poudreux se développe sous et sur les feuilles du framboisier, souvent dans le bas des plants. Le champignon passerait l'hiver sous forme de structure de survie et au printemps, les spores produites sur les tissus infectés causeraient de nouvelles infections en cours de saison.

La maladie prolifère en milieu chaud et sec et où l'humidité relative est élevée.  Les écarts importants entre les températures de jour et de nuit lui sont favorables. Certains cultivars seraient davantage susceptibles à ce champignon. Une bonne ventilation de la parcelle fait partie des bonnes pratiques à mettre en place afin de diminuer les risques d'infection. Les conditions climatiques rencontrées sous abris (serres ou tunnels) seraient propices au développement du blanc.
Image Agri-Réseau

Blanc sur et sous feuille de framboisier

Nadia Surdek (Groupe PleineTerre)


ROUILLE JAUNE ET ROUILLE JAUNE TARDIVE

Des pustules orangées sont observées sur du feuillage de framboisier. Il s'agit probablement de la rouille jaune Phragmidium rubiidaei. Ces pustules sont observées sur le dessus de la feuille. Cette rouille peut causer des dommages importants sur la culture. Tandis que, pour le moment, aucune mention de la rouille jaune tardive Pucciniastrum americanum n'est rapportée. Toutefois, le stade début floraison est le bon moment pour commencer le dépistage de cette maladie. En effet, les premiers symptômes de la rouille jaune tardive apparaissent généralement sous les sépales des fleurs en début de floraison. Dans certaines parcelles avec historique, des interventions préventives sont réalisées. Pour plus d'information, vous pouvez consulter le document Les rouilles du framboisier sur le site Web du ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario (MAAARO) ou encore la fiche d’IRIIS Rouille jaune tardive – Framboise.
 
Image Agri-Réseau

Rouille jaune sur le dessus de la feuille (Phragmidium rubiidaei)

Guy-Anne Landry (MAPAQ)

Image Agri-Réseau

Rouille jaune en dessous de la feuille (Phragmidium rubiidaei)

Guy-Anne Landry (MAPAQ)

Image Agri-Réseau

Rouille jaune tardive (Pucciniastrum americanum) sous sépale de fleur du framboisier

Christian Lacroix (MAPAQ)



TACHE SEPTORIENNE

Certains conseillers observent actuellement des taches septoriennes (Sphaerulina rubi) sur le feuillage de framboisier. On reconnaît la maladie par l’apparition de nombreuses taches sur le feuillage que l’on peut facilement confondre avec l’anthracnose. Seules les jeunes feuilles en croissance sont susceptibles aux infections par la maladie. Comme pour la plupart des maladies fongiques, les infections surviennent lorsque le temps est humide et pluvieux. Dans les cas les plus sévères, les taches peuvent être si nombreuses que le feuillage va chuter prématurément en fin d’été et l’aoûtement des cannes peut être compromis. Cependant, des cas aussi sévères n’ont encore jamais été rapportés au Québec. Le risque de développement de la maladie sera plus élevé si vos rangs sont très denses et si vous n’utilisez aucun fongicide contre l’anthracnose et la moisissure grise. Pour plus d’information concernant cette maladie, vous pouvez consulter la fiche IRIIS Tache septorienne – Framboise.


TUMEUR DU COLLET

Au cours de la dernière semaine, des symptômes liés à des infections d’Agrobacterium tumefaciens (tumeur du collet) sont visibles dans certaines framboisières du Québec. Afin d’éviter l’infection de la framboisière par cette bactérie, des stratégies préventives doivent être mises en place avant et pendant l’implantation d’une nouvelle parcelle, puisqu’une fois infectée, aucune solution curative n’est possible pour le moment. Pour plus d’information concernant cette bactérie, vous pouvez consulter la fiche IRIIS Tumeur du collet – Framboise.
 
Image Agri-Réseau

Agrobacterium tumefaciens sur une tige de framboisier

Larbi Zerouala (MAPAQ)



 
Il est recommandé de toujours vous référer aux étiquettes des pesticides pour les doses, les modes d’application et les renseignements supplémentaires disponibles sur le site Web de Santé Canada. En aucun cas la présente information ne remplace les recommandations indiquées sur les étiquettes des pesticides. Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) décline toute responsabilité relative au non-respect des étiquettes officielles.


 
Cet avertissement a été rédigé par Guy-Anne Landry, agronome, M. Sc. (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l’avertisseure du réseau Framboise ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d’en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite. 
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Framboise
Date de publication : 13 juin 2019
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.