Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
1110 documents disponibles
/grandescultures/Photos/Soya-Anthracnose-Colletotrichum2-ret.jpg
21 mars 2011
Le soya représente plus du tiers de tous les échantillons en grandes cultures traités au laboratoire pour un diagnostic de maladies. Les maladies parasitaires sont responsables de la plupart des problèmes diagnostiqués (75%) et elles sont causées surtout par des champignons. Les pourridiés fusarien et pythien, le rhizoctone et le mildiou sont identifiés sur plusieurs échantillons chaque année. Les problèmes non parasitaires sont surtout associés aux phytotoxicités par les herbicides aussi rapportés chaque année; les brûlures par l’ozone atmosphérique apparaissant au cours des années plus chaudes. Pour plus d’information, consultez le document ci-joint (237 ko). Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 19, 3 septembre 2021
02 septembre 2021
LÉGIONNAIRE D'AUTOMNE : vigilance recommandée pour toutes les grandes cultures, en particulier les prairies, les céréales d'automne et les cultures de couverture. Maïs : FRAGILISATION DES TIGES CAUSÉE PAR LA SÉCHERESSE et DÉPISTAGE DES MALADIES. Soya : c'est la période idéale pour dépister l'AMARANTE TUBERCULÉE.       Télécharger l'enregistrement audio de l'avertissement   LÉGIONNAIRE D’AUTOMNE : VIGILANCE RECOMMANDÉE DANS PLUSIEURS CULTURES Groupe de travail du RAP Grandes cultures sur les papillons Légionnaire d'automne (Avertissement RAP Grandes cultures no 19 du 3 septembre 2021).com En Ontario, des dommages de légionnaire d’automne ont été signalés dans des champs d’avoine, de seigle, de prairies et de céréales récemment semés. Des champs de luzerne dans l’est de l’État de New York ont aussi été sévèrement infestés par des larves. Les captures de papillons du RAP Maïs sucré au Québec sont actuellement élevées. La vigilance est donc de mise au Québec, et ce, dans plusieurs cultures jusqu’à la fin septembre. Les papillons pondent sur de jeunes plants, incluant des mauvaises herbes. Même si le maïs de grandes cultures et certains champs de soya semés tardivement pourraient être menacés par les larves de la légionnaire d’automne, le risque est plus grand pour les prairies, les cultures de couverture et les céréales d’automne. Le développement larvaire s’étend sur deux à trois semaines. La légionnaire d’automne peut causer des dégâts de grignotement importants, creuser des galeries et couper des tiges. Tout comme la légionnaire uniponctuée, la légionnaire d’automne peut migrer d’un champ à l’autre. Il est donc important d’éviter de semer les céréales d’automne ou une culture de couverture près d’un champ infesté. Si un resemis est envisagé après une infestation, il est nécessaire d’attendre 14 jours avant de procéder pour s’assurer que les larves ne s’attaquent pas à la nouvelle culture. Si la quantité de larves observées dans une prairie Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 18, 27 août 2021
27 août 2021
Cas de SYNDROME DE LA MORT SUBITE dans le soya en Outaouais. VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS : moment idéal pour dépister les larves matures. Présence d'une CHENILLE peu connue dans le soya. CHRYSOMÈLE DU HARICOT : état de la situation. Considérations pour l’application d’HERBICIDES en PRÉRÉCOLTE du soya.      Télécharger l'enregistrement audio de l'avertissement Avertissement RAP Grandes cultures no 18 du 27 août 2021.com   SYNDROME DE LA MORT SUBITE DANS LE SOYA : CAS EN OUTAOUAIS Isabelle Fréchette, agr. et Mathieu Neau, biologiste (CÉROM)   Syndrome mort subite soya (Avertissement RAP Gc no 18 du 27 août 2021).com   La maladie du syndrome de la mort subite (SMS) a été détectée dans un troisième champ cette année, localisé, cette fois-ci, en Outaouais. Les deux autres champs recensés en 2021 sont en Montérégie. C’est en 2020 qu’un premier cas de SMS a été officiellement identifié, dans un champ au Centre-du-Québec. La prévalence de la maladie semble augmenter, laissant supposer que d’autres régions peuvent être affectées par le SMS. Les pertes de rendement peuvent s’élever à 30 % si l’infection est sévère. La maladie peut être associée à la présence du nématode à kyste du soya (NKS). Si des symptômes sont observés, il est recommandé de faire analyser les plants pour identifier la maladie. Si jamais la présence du SMS est confirmée, il serait pertinent de prendre un échantillon de sol pour l’analyse du nématode à kyste. Pour en connaître davantage sur les symptômes de la maladie, le dépistage et les stratégies de lutte, consultez l’avertissement No 15 du 6 août 2021.   VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS : MOMENT IDÉAL POUR DÉPISTER LES LARVES MATURES Isabelle Fréchette, agr., Mathieu Neau, biologiste et Julien Saguez, entomologiste (CÉROM)   VGOH (Avertissement RAP Gc no 18 du 27 août 2021).com   Trois champs de maïs dans la MRC de Pierre-De Saurel (Montérégie-Est), infestés par les larves de ver-gris Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 17, 20 août 2021
20 août 2021
VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS : captures encore en baisse, mais observation possible de pontes. PUCERON DU SOYA : diminution des populations. JAUNISSEMENT DU SOYA : normal ou pas? CÉCIDOMYIE ORANGÉE DU BLÉ : infestations modérées, mais peu de dommages aux grains. DÉSHERBAGE de fin de saison.     VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS : LES CAPTURES DE PAPILLONS CONTINUENT DE DIMINUER, MAIS DES PONTES POURRAIENT ENCORE ÊTRE OBSERVÉES Groupe de travail du RAP Grandes cultures sur les papillons À travers le Québec, les captures de papillons du ver-gris occidental des haricots (VGOH) continuent de diminuer, avec des captures généralement inférieures à 20 papillons par site. Cliquez ici pour accéder aux résultats détaillés pour chacune des régions. Toutefois, le nombre de papillons ne reflète pas les risques de pontes. Maintenez la surveillance des champs à risque, notamment ceux situés en zones sableuses et avec du maïs à des stades de croissance inégaux. Le dépistage de masses d’œufs s’est poursuivi cette semaine dans quelques champs et touche à sa fin dans le cadre du RAP. De nouvelles masses d’œufs ont été observées en Montérégie-Est et en Estrie. Certaines étaient fraîchement pondues (de couleur crème), et d’autres, âgées de quelques jours, étaient mauves (saines) ou noires (parasitées). Afin de distinguer les œufs sains des œufs parasités, consultez l’avertissement Nº 16 du 13 août 2021.   Résultats du dépistage des masses d'œufs (champs du RAP du 14 juillet au 18 août 2021) Région ufs Nombre de dépistages hebdomadaires réalisés dans chacun de ces champs Nombre de champs où la présence de masses d’œufs ou de jeunes larves a été détectée Nombre de champs atteignant le seuil cumulatif de 5 % des plants porteurs de masses d’œufs ou de jeunes larves Seuil cumulatif maximum atteint Abitibi-Témiscamingue 3 4 0 0 - Bas-Saint-Laurent 3 4 3 0 4 % Capitale-Nationale 3 4 1 0 1 % Centre-du-Québec 3 4 0 0 - Chaudière-Appalaches 3 3 0 0 - Estrie 3 3-4 Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 16, 13 août 2021
13 août 2021
CHRYSOMÈLES DES RACINES DU MAÏS : vidéo sur leur gestion. POURRITURE À SCLÉROTES DU SOYA : quelques champs sévèrement infectés. VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS : captures en baisse, mais observation possible de pontes. PUCERON DU SOYA : diminution, excepté en Chaudière-Appalaches. LÉGIONNAIRE D'AUTOMNE dans le maïs-grain en Montérégie. CICADELLE DE LA POMME DE TERRE : état de la situation. CHRYSOMÈLE DU HARICOT : pas de dommages sévères constatés. DÉPISTAGE DES MAUVAISES HERBES en fin de saison. RÉSISTANCE et vigilance pour l'ÉRIOCHLOÉ VELUE.     NOUVELLE VIDÉO : COMMENT GÉRER LES CHRYSOMÈLES DES RACINES DU MAÏS? Julien Saguez, entomologiste (CÉROM), Mathieu Neau, entomologiste (CÉROM) et Brigitte Duval, agr. (MAPAQ) Les chrysomèles des racines du maïs constituent d’importants ravageurs du maïs, notamment les larves qui s’attaquent aux racines et peuvent entraîner des pertes de rendement. Une gestion intégrée de ce ravageur permet de réduire les risques de dommages et de développement de la résistance. Les connaissances actuelles sur les chrysomèles des racines du maïs au Québec sont regroupées dans une vidéo explicative créée par le Centre de recherche sur les grains (CÉROM), en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), Corteva et les Producteurs de grains du Québec. Cette vidéo présente les chrysomèles observées au Québec et leur biologie, les dommages causés au maïs, les différentes méthodes de gestion intégrée, les hybrides Bt, la résistance des chrysomèles des racines du maïs au Bt et les façons de limiter le développement de cette résistance.   Cette vidéo a été financée par le MAPAQ, dans le cadre du volet 3 du programme Prime-Vert, et est liée à la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture 2011-2021.   POURRITURE À SCLÉROTES DU SOYA : QUELQUES CHAMPS SÉVÈREMENT INFECTÉS Groupe de travail sur les maladies des grandes cultures Des cas sévères de pourriture à sclérotes (ou moisissure Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 15, 6 août 2021
06 août 2021
Cas de SYNDROME DE LA MORT SUBITE dans le soya. Suivi des adultes des CHRYSOMÈLES DES RACINES DU MAÏS. LÉGIONNAIRE UNIPONCTUÉE : cas rapporté en Outaouais. POURRITURE À SCLÉROTES : que faire en cas de symptômes de la maladie? VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS : état de la situation. PUCERON DU SOYA : dépistage des champs sous le stade R5 toujours recommandé.   Télécharger l'enregistrement audio Avertissement RAP Grandes cultures no 15 du 6 août 2021   CAS DE SYNDROME DE LA MORT SUBITE DANS LE SOYA Isabelle Fréchette, agr. (CÉROM), Yvan Faucher, agr. (MAPAQ), Sarah Brousseau-Trudel, agr. (MAPAQ) et Antoine Dionne, phytopathologiste (MAPAQ) Le laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection du MAPAQ (LEDP) a rapporté avoir reçu des échantillons de soya atteints par la maladie du syndrome de la mort subite (SMS) en provenance de deux champs cette année, localisés en Montérégie. Même si la présence de la maladie au Québec a déjà été suspectée par le passé, c’est l’année dernière qu’un cas a officiellement été identifié pour la première fois dans la province, dans un champ au Centre-du-Québec. Le SMS pourrait également toucher d’autres régions du Québec. Cette maladie est causée par le champignon Fusarium virguliforme qui, lorsqu’introduit dans un champ, reste dormant pendant de longues années et peut donc infecter le soya quand les conditions sont propices à son développement. Si l’infection est sévère, les pertes de rendement peuvent s’élever à 30 %. C'est d’autant plus inquiétant que cette maladie peut être associée à la présence du nématode à kyste du soya (NKS). Si des symptômes sont observés, il est recommandé de faire analyser les plants pour identifier la maladie. Si jamais la présence du SMS est confirmée, il serait pertinent de faire la prise d’un échantillon de sol pour l’analyse du nématode à kyste. Symptômes de la maladie Les symptômes apparaissent après la floraison du soya. Les plants flétrissent rapidement. Un jaunissement entre les nervures Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 14, 30 juillet 2021
30 juillet 2021
PUCERON DU SOYA : forte baisse dans plusieurs champs, hausse observée dans d'autres. POURRITURE À SCLÉROTES : surveillez les champs à risque. CHRYSOMÈLE DU HARICOT : deuxième vague d'adultes et autres défoliateurs du soya. Impact possible des INSECTES sur la POLLINISATION du maïs. VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS : hausse des captures d'adultes et dépistages des masses d'oeufs.     Télécharger l'enregistrement audio de l'avertissement Avertissement RAP Grandes cultures no 14 du 30 juillet 2021.com PUCERON DU SOYA : FORTE BAISSE DES POPULATIONS DANS PLUSIEURS CHAMPS, HAUSSE OBSERVÉE DANS D’AUTRES Groupe de travail du RAP Grandes cultures sur les ravageurs du soya Parmi les 22 champs suivis par le RAP qui atteignaient le seuil d’alerte de 250 pucerons par plant, la semaine dernière, 14 champs ont vu leurs populations naturellement diminuer, 2 champs sont restés stables, et les pucerons sont en augmentation dans 3 champs. Les trois autres champs ont été traités avec un insecticide. En dehors des suivis réalisés par le RAP, une chute drastique des pucerons dans certains champs, en l’espace de deux à trois jours, a également été rapportée. Des traitements qui devaient avoir lieu cette semaine, en Montérégie, ont été annulés en raison du phénomène. Les populations de pucerons dénombrées, par les dépisteurs du RAP, en début de semaine sont en baisse dans presque tous les champs suivis en Outaouais, en Montérégie, dans la région de Lanaudière et dans les Laurentides. L’action des ennemis naturels a contribué à la chute des populations de pucerons. Les plus récentes pluies ont également pu avoir un impact. Une hausse plus ou moins importante selon les champs est toutefois observée dans la Capitale-Nationale, au Centre-du-Québec, en Chaudière-Appalaches de même qu’en Estrie. Le tiers des champs de soya suivis par le RAP a maintenant atteint le stade de croissance « R5 », où l’on peut observer les premières graines mesurant au moins 3 mm dans les gousses situées Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 13, 23 juillet 2021
23 juillet 2021
FONGICIDES DANS LE MAÏS : Attention à la rentabilité. VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS : un traitement effectué trop tôt peut être inefficace. POURRITURE À SCLÉROTES : surveillance des champs à risque recommandée. Populations élevées du PUCERON DU SOYA dans plusieurs régions. CÉRÉALES : récolter sans tarder. CICADELLE DE LA POMME DE TERRE (luzerne) : état de la situation.     Télécharger l'enregistrement audio de l'avertissement APPLICATIONS DE FONGICIDES DANS LA CULTURE DU MAÏS GRAIN ET DU MAÏS ENSILAGE : LA PLUPART DU TEMPS NON RENTABLES Groupe de travail sur les maladies des grandes cultures Parmi les maladies du maïs grain et ensilage, ce sont les maladies des épis qui sont les plus préoccupantes, puisqu’elles peuvent produire des toxines dommageables pour la santé humaine et animale. C’est lors des premiers jours suivant la sortie des soies que le maïs est le plus sensible à ce type d’infection. Aussi, les blessures causées par des insectes (ex.: ver-gris occidental des haricots) plus tard en saison peuvent créer une porte d’entrée, provoquant une infection plus tardive.   Une analyse, réalisée par Luc Belzile et Gilles Tremblay, et publiée en 2016 a mis en lumière qu’il y avait peu de chances d'atteindre le seuil de rentabilité avec l’application de fongicides dans le maïs grain. Parmi les 13 essais qu'ils ont analysés, même si des gains de rendement ont été obtenus dans la majorité des cas, à la suite de l’application de fongicides, seulement trois essais présentaient un bénéfice économique, alors qu'il y avait eu des pertes financières dans les 10 autres essais. En actualisant le prix du maïs et ceux des fongicides qui ont été utilisés dans ces différents essais, on obtient la même proportion de cas rentables. Concernant le maïs ensilage, la rentabilité des traitements fongicides ainsi que l’impact positif sur la qualité de l’ensilage et sur la performance des vaches laitières restent à être démontrés. La décision Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 12, 16 juillet 2021
16 juillet 2021
CHRYSOMÈLE DES RACINES DU MAÏS : verse, évaluation des dommages aux racines et dépistage des adultes. PUCERON DU SOYA : populations élevées dans certains champs. POURRITURE À SCLÉROTES (soya). Principales MALADIES FOLIAIRES dans le soya. POURRITURE PHYTOPHTHORÉENNE (soya). VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS : captures et masses d'oeufs.   Télécharger l'enregistrement audio de l'avertissement   CHRYSOMÈLE DES RACINES DU MAÏS : VERSE DU MAÏS, ÉVALUATION DES DOMMAGES AUX RACINES et DÉPISTAGE DES ADULTES Groupe de travail du RAP sur les ravageurs des semis Dans certains champs de maïs grain ou ensilage, des dommages racinaires et de la verse causés par des larves de chrysomèle des racines du maïs de l’ouest et du nord sont actuellement observés (figure 1). Les cas rapportés au RAP sont situés au Centre-du-Québec (MRC de l’Érable, d’Arthabaska et de Bécancour) et en Montérégie (MRC Les Jardins-de-Napierville). La plupart des chrysomèles étaient au stade larvaire, visibles dans le sol autour des racines, mais des adultes ont aussi commencé à émerger par endroits. Dans tous les cas, les champs affectés sont en maïs non Bt et au moins en 2e année consécutive de maïs. Une évaluation des dommages aux racines dans les champs à risque et un dépistage des adultes permettront d’anticiper les pertes, de mieux identifier les champs qui devraient être récoltés en priorité et de déterminer la stratégie à adopter pour l’année prochaine.   Figure 1 : Champ de 2e année de maïs ensilage avec des plants qui commencent à verser, dû aux dommages racinaires causés par des larves de chrysomèles des racines du maïs B. Duval, agr. (MAPAQ) Évaluation des dommages aux racines Elle permet de quantifier les dommages et de valider si la verse est bien causée par la chrysomèle des racines du maïs. En effet, la verse peut avoir plusieurs autres causes. L’évaluation devrait être faite lorsque les dommages aux racines sont terminés, c’est-à-dire lorsque les larves ont cessé de Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 11, 9 juillet 2021
08 juillet 2021
PUCERON DU SOYA : fortes populations dans certains champs, ennemis naturels aussi à surveiller. Comment évaluer le risque d'infection du soya par la POURRITURE À SCLÉROTES. VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS (maïs) : premiers papillons capturés. CICADELLE DE LA POMME DE TERRE dans la luzerne : état de la situation. TÉTRANYQUE À DEUX POINTS dans la culture du soya et présence de CRIQUETS.    Télécharger l'enregistrement audio de l'avertissement Lecture audio Avertissement RAP Grandes cultures Nº 11 du 9 juillet 2021.com   ABONDANCE DU PUCERON DU SOYA DANS CERTAINS CHAMPS, MAIS LE TRAVAIL DES ENNEMIS NATURELS CONTRE CE RAVAGEUR N’EST PAS À NÉGLIGER! Stéphanie Mathieu, agr. (MAPAQ), Brigitte Duval, agr. (MAPAQ) et Julien Saguez, entomologiste (CÉROM) Puceron du soya (Avertissement RAP Grandes cultures no 11 du 9 juillet 2021).com   Quelques champs de soya présentant des populations importantes de puceron du soya nous ont été rapportés, notamment en Montérégie et au Centre-du-Québec. Le dépistage dans le cadre du RAP Grandes cultures a été devancé cette année. Pour les 33 champs qui ont pu être dépistés dès cette semaine, la moyenne de pucerons par plant (pp) pour la province est de 62. Les populations les plus élevées ont été retrouvées en Montérégie dans les municipalités de La Présentation (249 pp), Rivière-Beaudette (962 pp) et Saint-Anicet (350 pp). Pour consulter les données par site, cliquez ici.  Présentement, le stade physiologique du soya varie du stade végétatif à R3. Cliquez ici pour accéder à un guide sur les stades du soya. Jusqu’au stade R5, le soya peut subir des pertes de rendement si le seuil d’alerte de 250 pucerons par plant est atteint ET QUE la population de pucerons est en augmentation. L’atteinte du seuil d’alerte ne signifie pas qu’un insecticide doit être appliqué immédiatement, mais qu’il est nécessaire de dépister en comptant le nombre moyen de pucerons par plant et l’abondance des ennemis Lire la suite
1 à 10 sur 1110
Infolettre Grandes cultures

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.