Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Mot du pilote

Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) a pour mission de réaliser la surveillance des ennemis des cultures du territoire agricole. Il informe les producteurs et les autres intervenants de l’agroalimentaire québécois de la présence et de l’évolution des ennemis des cultures dans leur région et des stratégies d’intervention les plus appropriées dans un contexte de gestion intégrée des ennemis des cultures (GIEC). Le RAP participe au rôle stratégique de développement et de transfert des connaissances du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) afin de prévenir les problèmes phytosanitaires au Québec et d’en minimiser les répercussions. Son objectif étant la réduction des pesticides et de leurs risques, il est un pilier important du Plan d’agriculture durable 2020-2030 (PAD).

Le site Web Agri-Réseau du RAP regroupe l’ensemble des communiqués émis par le réseau depuis 2004. Vous pouvez rechercher parmi ces informations par groupe de culture et en utilisant le moteur de recherche.

Recevez gratuitement par courriel les communiqués du RAP en vous abonnant :

M'abonner au RAP

Liens rapides

Les choix du pilote

Nouveau

13 mai 2022
Traitements préventifs contre différentes maladies foliaires des plantes ligneuses
Grandes cultures, Avertissement No 4, 13 mai 2022

Nouveau

13 mai 2022
Ver-gris noir : captures toujours aussi élevées pour cette période de l'année. Tipule des prairies : des dommages pourraient être visibles. Mouche des semis : pics d'activité 2022 des adultes.     VER-GRIS NOIR : CAPTURES TOUJOURS AUSSI ÉLEVÉES POUR CETTE PÉRIODE DE L’ANNÉE M. Neau 1, J. Saguez 2 et J. Breault 3 1. Coordonnateur du RAP GC (CÉROM)  2. Chercheur (CÉROM)  3. Agronome (MAPAQ) Les captures de papillons sont en augmentation depuis la semaine dernière (données disponibles ici) et les captures sont plus élevées que les données historiques pour cette période de l’année. Des papillons pourraient avoir pondu dans des cultures de couverture et sur des mauvaises herbes. Si c’est le cas, à la suite du désherbage ou de la destruction des cultures de couverture, la larve de ver-gris noir va se déplacer vers les cultures semées ce printemps pour s’alimenter. Pour minimiser les dommages, il est recommandé de détruire les mauvaises herbes (voir la fiche technique Désherbage de début de saison) ou le couvert végétal de 10 à 14 jours avant le semis, ce qui permettra d’affamer les larves. Pour les champs avec une culture de couverture ou une prairie dont le couvert végétal n’a pas été détruit, il est recommandé d’évaluer les dommages aux plants et la présence de larves dans les prochaines semaines. La fiche technique Ver-gris noir précise les stratégies à adopter selon le taux d’infestation.     TIPULE DES PRAIRIES : DES DOMMAGES POURRAIENT ÊTRE VISIBLES Groupe de travail sur la tipule des prairies Les champs infestés par la tipule des prairies présentent de larges zones jaunies ou dénudées. Afin de répertorier la présence de la tipule des prairies et des dommages aux grandes cultures dans toutes les régions du Québec, le RAP Grandes cultures invite toutes les entreprises agricoles et leurs conseillers à signaler la présence de l’insecte ou de dommages en faisant parvenir la fiche de signalement remplie à rapcerom@cerom.qc.ca.  Lire la suite
Pomme de terre, Avertissement No 1, 13 mai 2022

Nouveau

13 mai 2022
Mot de bienvenue : une nouvelle saison qui débute. Conditions météorologiques : de la chaleur après un début de saison dans la fraîcheur. Développement de la culture : des semis qui progressent bien dans les régions du sud de la province. Insectes : rien à signaler. Choix de la méthode de contrôle en lien avec la pression des ravageurs. Maladies : peu de choses à signaler. Qualité de la semence et produits phytosanitaires à la plantation.   MOT DE BIENVENUE Une nouvelle saison de production a ou va débuter sous peu selon la région, avec plusieurs défis à relever pour les producteurs. Du côté de la gestion phytosanitaire, une équipe de collaborateurs au RAP Pomme de terre sillonnera cette année de nombreux champs à travers les différents bassins de production de pommes de terre de la province afin d’y recueillir des observations. Tous les vendredis à partir d’aujourd’hui, un avertissement sera rédigé à partir de données en temps réel afin de fournir un état précis de la situation des différents ennemis de la culture. De l’information pertinente pour leur contrôle sera diffusée afin de bien gérer l’utilisation des produits phytosanitaires. Comme par les années passées, tous les intervenants du secteur de la pomme de terre, en particulier les producteurs, sont les bienvenus pour collaborer au RAP en y transmettant leurs observations et interrogations à leur conseiller ou au rédacteur des avertissements. Il ne reste plus qu’à vous souhaiter une bonne saison de production!   CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES Le mois d’avril 2022 a été frais, humide et moins ensoleillé que la normale. En mai, du temps sec mais encore plutôt frais, a laissé subitement la place à des températures estivales un peu partout en province. Plus d’informations peuvent être consultées sur les écarts dans le total des précipitations et des températures depuis le 1er avril. Pour la dernière période en particulier (6 au 12 mai), les données météorologiques de localités près de bassins Lire la suite
Pommier, Avertissement No 5, 12 mai 2022

Nouveau

12 mai 2022
Feu bactérien : traiter tôt et souvent ou seulement au bon moment. La tavelure et le feu en même temps. FEU BACTÉRIEN : TRAITER TÔT ET SOUVENT OU SEULEMENT AU BON MOMENT   Une partie de la floraison des poiriers et des pommiers aura lieu cette année pendant une période propice au développement du feu bactérien. Au moment de l’ouverture des pétales, les bactéries sont toujours absentes des fleurs. Les insectes pollinisateurs contaminent les fleurs à mesure de leur éclosion, mais la population bactérienne de départ n’est pas suffisante pour causer une infection. Les bactéries doivent se multiplier et atteindre un seuil avant que le risque de feu soit appréciable. Les bactéries sont favorisées par une température élevée, surtout la nuit quand l’humidité est élevée. Une pluie ou une rosée importante est ensuite requise pour que les bactéries migrent dans la fleur pour causer une infection. Comme les traitements (STREPTOMYCINE, BLOSSOM PROTECT) ne sont vraiment efficaces que sur les fleurs déjà écloses au moment du traitement, le moment du traitement devient rapidement un enjeu. Les traitements doivent avoir lieu après l’ouverture des fleurs à risque, mais maximum 24 h avant l’infection (BLOSSOM PROTECT) ou le jour de l’infection (STREPTOMYCIN). Pour éviter d’avoir à traiter chaque jour de nouvelles fleurs, il est bien de considérer que le temps minimum entre l’éclosion des fleurs et l’infection est de 36 h. Suivre les modèles et en particulier RIMpro permet d’espacer davantage les traitements. Les fleurs traitées sont protégées jusqu’à la fin de leur vie. Les fleurs qui ouvrent aujourd’hui sont à risque d’infection samedi. Un traitement demain devrait couvrir les infections du 14 et du 15 mai. Le refroidissement prévu devrait atténuer le risque les jours suivants.       LA TAVELURE ET LE FEU EN MÊME TEMPS La pluie prévue samedi risque de provoquer à la fois une infection de tavelure et de feu bactérien dans les vergers où l’éclosion des Lire la suite
Laitue et chicorée, Avertissement No 1, 12 mai 2022

Nouveau

12 mai 2022
Semis et plantations débutés vers la fin avril en Montérégie, et au début mai dans les autres régions. Certaines plantations sans bâches affectées par le froid. Températures fraîches ne favorisant pas l’activité des insectes, mais plutôt de rares cas de maladies (affaissement sec, pourriture blanche). Gestion des sols par temps sec.   RÉSUMÉ MÉTÉOROLOGIQUE et RISQUES ASSOCIÉS Cet hiver, la couverture de neige a été bonne dans la plupart des régions, sans épisode de pluie ou verglas important. Le dégel et l’égouttement des champs ont été un peu retardés autour de la Capitale-Nationale, mais ont été bons malgré des pluies abondantes dans les régions plus au sud. Pour la période du 4 au 11 mai, les températures ont d’abord été fraîches, puis chaudes. Des gels au sol plus ou moins importants ont été rapportés dans toutes les régions. Pour l’ensemble du Québec, les précipitations ont été peu abondantes, favorisant l’assèchement du sol et les travaux au champ. Avec les températures plus élevées des derniers jours, l’irrigation est de mise, notamment dans les régions plus au sud, bien que le sol soit encore humide en profondeur (voir la carte des précipitations).   AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Les semis et les plantations ont débuté avec un peu de retard vers la fin avril en Montérégie-Ouest et au début mai dans les autres régions. En Montérégie-Ouest, plusieurs plantations ont été bâchées afin de les protéger du gel. Les plants non bâchés les plus avancés sont au stade 5 feuilles. Dans les autres régions, les plantations débutent. Des dommages de gel peu importants ont été rapportés dans plusieurs régions sur les plants sans couverture.    INSECTES Les températures fraîches n’ont pas favorisé l’activité des insectes dans les dernières semaines. En Montérégie-Ouest, quelques punaises ternes adultes ont été observées jusqu’à maintenant, sans causer de dommages importants. Aucun insecte n’est rapporté dans les autres régions. Avec les Lire la suite
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.