Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Framboise, Avertissement No 7, 3 juin 2021

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Framboise

Météo et stades de développement. Observation des insectes et acariens suivants : altises, anthonomes, bytures, punaises ternes, pucerons, cicadelles, Serica tristis, tenthrèdes et tétranyques. En ce qui concerne les maladies, la tumeur du collet, le pourridié des racines, la moisissure grise, l'anthracnose et un début de rouille sont mentionnés. Un soulèvement d'écorce est rapporté.

 
 
MÉTÉO

Des épisodes de gel sont survenus dans les nuits du 27-28, 28-29 et 29-30 mai. Des températures minimales de -3 ºC jusqu'à -5 ºC ont été enregistrées au sol dans certains champs du Québec. Les dégâts de gel sont malheureusement bien visibles : des feuilles et de nouveaux drageons brunis et rougis ou encore des boutons floraux et des fleurs gelés. Dans certaines framboisières, on évalue les pertes entre 0 et 70 %. Pour d'autres, le pourcentage de dommages reste à évaluer. Pour les framboisiers en zone pépinière hors-sol, aucune mention ne nous a été rapportée. Les températures de jour au cours de la dernière période ont été généralement fraîches et venteuses. Les précipitations se font toujours attendre, pour de nombreux secteurs, c'est sec! Pour plus de détails concernant la météo de la dernière semaine, consultez le sommaire agrométéorologique du 26 mai au 1er juin 2021.
 
Image Agri-Réseau

Fleurs de framboisiers brunies par le gel

Source : Équipe Profit-eau-sol

Image Agri-RéseauImage Agri-Réseau

Boutons floraux gelés sur cultivar Festival (haut) et Killarney (bas)

Source : Marie-Ève Dion


 
Image Agri-Réseau

Feuillage de Pathfinder rougi à la suite des gels

Source : Julie Street (Dura-Sol)

Image Agri-Réseau

Fleur de framboisier brunie par le gel

Source : Nicole Heer (Lavi-Eau-Champ)



STADES DE DÉVELOPPEMENT
 
Régions Killarney
(été)
Pathfinder
(automne)
Tulameen
(longues cannes hors-sol)
Stades Hauteur des nouveaux drageons Hauteur des
nouveaux drageons
Stades
Montérégie Début floraison 25-50 cm 45-60 cm Fin pointe verte
(sortie tardive)
Laurentides et Lanaudière Début floraison 40 cm + 40-50 cm Début fruits verts
Estrie, Centre-du-Québec et Mauricie Boutons verts dégagés à début floraison 20-35 cm 15-45 cm Boutons verts dégagés à début floraison
Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale Boutons verts dégagés à début floraison 10-40 cm 20-45 cm Boutons verts dégagés à début floraison
Bas-Saint-Laurent et Saguenay–Lac-Saint-Jean Boutons verts dégagés 25-30 cm ND ND
 ND : non disponible
Stade phénologique du cultivar Killarney


 

 
ANTHONOMES, BYTURES et PUNAISES TERNES
 
Les anthonomes sont observés encore cette semaine. Avec la montée des températures prévue prochainement, le seuil (6 anthonomes par 100 hampes florales) sera atteint à certains endroits. Le dépistage des parcelles se poursuit tant qu'il y a des boutons floraux à couper. Pour plus d'information, consulter votre conseiller, la fiche technique Anthonome de la fleur du fraisier (framboise) ou encore celle disponible sur le site Web du ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario (MAAARO). À noter que quelques punaises ternes et bytures sont toujours observés par plusieurs. Les traitements réalisés contre l’anthonome sont habituellement efficaces contre ces deux ravageurs.
 

PUCERONS et CICADELLES
 
De faibles populations de pucerons sont observées cette semaine. Certaines espèces, notamment le puceron du framboisier (Amphorophora agathonica), peuvent transmettre des virus. Les espèces observées présentement au champ ne sont toutefois pas spécifiées. Une faible quantité de cicadelles sont aussi observées, aucun traitement n'a été justifié, la surveillance se poursuit.


SERICA TRISTIS
 
La présence du coléoptère Serica tristis, sur des plants de framboisiers, est observée cette semaine. Les adultes s'attaquent de façon occasionnelle aux bleuetiers et sont parfois retrouvés en grand nombre pendant la floraison de cette culture. Serica tristis peut aussi se nourrir du feuillage des pommiers, des cerisiers, des lilas et des rosiers. Depuis quelques années, il nous est rapporté en culture de framboisiers.
 
Image Agri-Réseau

Serica tristis

Source : IRIIS phytoprotection



TENTHRÈDES
 
Des larves de tenthrède (Monophadnoides geniculatus) sont actuellement observées dans des framboisières sous tunnels. La larve de tenthrède du framboisier est verte, porte des soies bifides hérissées et huit paires de fausses pattes. La ponte se fait durant la période de mai à juin, sur les feuilles terminales des nouvelles tiges. Il y a une seule génération par année. La larve se nourrit du tissu foliaire sans manger les plus grosses nervures. Ce ravageur, puisqu'il est secondaire, ne nécessite habituellement pas d'interventions phytosanitaires. Pour plus d'information, consultez la fiche IRIIS phytoprotection Tenthrède du framboisier.
 

TÉTRANYQUES
 
Les populations de tétranyques sont en légère hausse. La présence de prédateurs n'est toutefois pas mentionnée cette semaine. À noter que les tétranyques doivent être surveillés jusqu’en postrécolte. Pour plus de détails sur ce ravageur, veuillez consulter la fiche technique Dépistage et contrôle des tétranyques dans les framboisières
 
  
TUMEUR DU COLLET, POURRIDIÉ DES RACINES, MOISISSURE GRISE, ANTHRACNOSE, BRÛLURE BACTÉRIENNE, BRÛLURE DES DARDS et ROUILLE
 
 
Les symptômes de tumeur du collet et de dépérissement occasionné par le pourridié des racines sont observés encore cette semaine. Des traitements préventifs sont effectués dans certaines framboisières en début floraison pour les protéger contre les infections à la moisissure grise. Le champignon est aussi observé sur des blessures au niveau des tiges de longues cannes.  Quelques mentions d'infections occasionnées par l'anthracnose sont présentes sur feuilles et sur tiges. Un début de rouille a été aperçu cette semaine. Surveillez vos cultivars sensibles, notamment ‘Festival’ ou ‘Tulameen’, pour ne nommer que ceux-là. Un collaborateur nous informe également d'un soulèvement anormal de l'écorce de tiges de framboisiers cultivés en hors-sol. Une combinaison de facteurs peut être en cause, notamment la rusticité du cultivar, l'aoûtement des plants avant le gel, le taux d'humidité de l'air ou du sol/substrat, une fluctuation de températures lors de l'entreposage des tiges, etc.
 
Image Agri-Réseau

Dépérissement occasionné par le pourridié des racines

Source : Julie Street (Dura-Sol)


  
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.
 

 
Cet avertissement a été rédigé par Guy-Anne Landry, agr., M. Sc. (MAPAQ) et révisé par Elisabeth Fortier, agr., M. Sc. (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l’avertisseure du réseau Framboise ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d’en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite. 
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Framboise
Date de publication : 03 juin 2021
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.