Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Framboise, Avertissement No 8, 9 juin 2021

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Framboise

Météo et stades de développement. Observation des insectes et des acariens suivants : anthonomes, punaises ternes, livrée d'Amérique, pégomyie, pucerons, cicadelles, punaises pentatomides, scarabée du rosier, tenthrède, tétranyques et thrips. En ce qui concerne les maladies, la tumeur du collet, le pourridié des racines, la moisissure grise, l'anthracnose, la brûlure des dards, le feu bactérien et la rouille sont rapportés.

 
 
MÉTÉO

Après les épisodes de gel, de la chaleur accablante s'est installée un peu partout au Québec. Des températures supérieures à 30 ºC, sans compter le facteur humidex, ont été enregistrées. La température de nuit a également été chaude et le vent souffle de façon soutenue sur l'ensemble des secteurs. Les précipitations sont minimes par endroits, le sol s'assèche. Des orages violents accompagnés de grande quantité d'eau entremêlée de grêle sont survenus localement. Toutefois, l'irrigation des cultures est toujours nécessaire. Les réserves en eau s'amenuisent. Les dégâts de gel sur fleurs semblent moins importants que laissaient présager les visites effectuées par certains collaborateurs la semaine dernière. Pour d'autres, les dégâts sur les boutons floraux se situent tout de même aux alentours de 40 à 50 % de gel. Pour plus de détails concernant la météo de la dernière semaine, consultez le sommaire agrométéorologique du 2 au 8 juin 2021.


STADES DE DÉVELOPPEMENT
 
Régions Killarney
(été)
Pathfinder
(automne)
Tulameen
(longues cannes hors-sol)
Stades Hauteur des nouveaux drageons Hauteur des
nouveaux drageons
Stades
Montérégie Début fruits verts 50-100 cm 50-70 cm Début boutons verts serrés
Laurentides et Lanaudière Début fruits verts 50 cm 50 cm Début fruits verts
Estrie, Centre-du-Québec et Mauricie Floraison à début fruits verts 30-50 cm 30-65 cm Floraison à début fruits verts
Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale Floraison 20-60 cm 30-65 cm Floraison à début fruits verts
Bas-Saint-Laurent et Saguenay–Lac-Saint-Jean Boutons verts dégagés à début floraison 30-45 cm ND ND
 ND : non disponible
Stade phénologique du cultivar Killarney


 
Image Agri-Réseau

‘Killarney’ au stade « floraison à début fruits verts »

Julie Street (Dura-sol)

 
 
ANTHONOMES et PUNAISES TERNES
 
Des anthonomes de la fleur du fraisier (framboise) et des punaises ternes sont encore observés par plusieurs collaborateurs. Le seuil de 6 anthonomes par 100 hampes florales a été atteint par endroits et pour ces sites, des traitements ont été réalisés. À noter que les traitements ont généralement une efficacité contre d'autres ravageurs présents tels que les punaises ternes.
 

LIVRÉE D'AMÉRIQUE
 
On nous mentionne la présence de livrée d'Amérique dans des framboisières du Bas-Saint-Laurent. Pour plus de détails sur ces chenilles à tente, vous pouvez consulter la fiche sur IRIIS phytoprotection ou encore celle rédigée par le réseau Pépinières ornementales ici.
 
Image Agri-Réseau

Livrée d'Amérique en framboisière

Caroline Dionne (Groupe Pousse-Vert)



PÉGOMYIE (MOUCHE DU FRAMBOISIER)

Des dégâts de mouche du framboisier ont été observés sur de nouveaux drageons en croissance. La pression semble moyennement intense pour un des sites dépistés. Pour plus d’information, vous pouvez consulter la fiche IRIIS phytoprotection Mouche du framboisier.



PUCERONS, CICADELLES et PUNAISES PENTATOMIDES

Des pucerons, des cicadelles et des punaises pentatomides sont observés. La présence de fumagine ou de fourmis sur les plants de framboisiers peut révéler la présence de pucerons à proximité. Des interventions ciblées contre les pucerons ont été recommandées. Avec les coupes de foin et le temps sec, la surveillance des cicadelles de la pomme de terre est de mise pour les framboisières situées à proximité. Pour ce qui est des punaises pentatomides, pour certains collaborateurs, il semble s'agir de la punaise brune. Toutefois, mentionnons que certaines espèces sont prédatrices, une identification à l'espèce est donc recommandée. Pour le moment, aucun dommage n'est rapporté, la surveillance se poursuit.


SCARABÉE DU ROSIER

Les premiers scarabées du rosier ont été observés dans des vignobles de l'Outaouais. Leur émergence semble coïncider chaque année avec la floraison des lilas japonais. Aucune mention n'est faite en framboisière pour le moment, mais leur présence ne devrait pas tarder pour les régions aux prises avec ce ravageur.


TENTHRÈDE
 
Des larves de tenthrède (Monophadnoides geniculatus) sont toujours observées cette semaine dans des framboisières sous tunnels et en champs. Ce ravageur, normalement secondaire, ne nécessite habituellement pas d'interventions phytosanitaires. Pour plus d'information, consultez la fiche IRIIS phytoprotection Tenthrède du framboisier.
 

TÉTRANYQUES et THRIPS
 
L'activité des tétranyques se poursuit. Aucune mention de prédateurs n'est rapportée. Sur quelques parcelles, des thrips sont également observés. Certains thrips sont connus pour se nourrir de tétranyques, tandis que d'autres peuvent être des vecteurs de virus. En cas de doute, n'hésitez pas à recourir au service du Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection (LEDP) du MAPAQ pour leur identification. Le dépistage des tétranyques se poursuit jusqu’en postrécolte. Pour plus de détails sur ce ravageur, veuillez consulter la fiche technique Dépistage et contrôle des tétranyques dans les framboisières

 
Image Agri-Réseau

 
TUMEUR DU COLLET, POURRIDIÉ DES RACINES, MOISISSURE GRISE, ANTHRACNOSE, BRÛLURE DES DARDS, BRÛLURE BACTÉRIENNE et ROUILLE
 
Les symptômes de tumeur du collet et de dépérissement occasionné par le pourridié des racines sont observés encore cette semaine. Des traitements préventifs se poursuivent dans certaines framboisières pour protéger contre les infections à la moisissure grise, l'anthracnose et/ou la brûlure des dards. Des cas de brûlure bactérienne (feu bactérien causé par la bactérie Erwinia amylovora) sont observés sur les cultivars Killarney et Nova. De l'information supplémentaire en lien avec cette bactérie est également disponible sur la fiche du MAAARO.  D'autres cas de rouille ont été observés cette semaine; des traitements ont été effectués sur des sites avec un historique connu de cette maladie.

  
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.
 

 
Cet avertissement a été rédigé par Guy-Anne Landry, agr., M. Sc. (MAPAQ) et révisé par Elisabeth Fortier, agr., M. Sc. (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l’avertisseure du réseau Framboise ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d’en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite. 
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Framboise
Date de publication : 09 juin 2021
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.