Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Framboise, Avertissement No 6, 27 mai 2021

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Framboise

Météo et stades de développement. Observation d'altises, d'anthonomes, de bytures, de punaises ternes, de chenilles diverses, de pucerons, de cicadelles et de tétranyques. Les traitements préventifs contre l'anthracnose et la brûlure des dards se poursuivent. Dépérissement occasionné par Phytophthora et Agrobacterium dans de vieilles framboisières.  

 
 
MÉTÉO

Les températures au cours de la dernière période ont été chaudes de jour tout comme pour certaines nuits (21 et 22 mai), ce qui a permis d'accélérer le développement des framboisiers. Des producteurs ont eu la chance de recevoir une certaine quantité de pluie. Pour d'autres, les précipitations se font toujours attendre. De la grêle est survenue par endroits, mais aucun dégât n'est rapporté en framboisière. Des vents soutenus en début de semaine ont contribué à l'assèchement, déjà bien avancé, de certains sites. L'irrigation demeure nécessaire, mais des carences sont tout de même observées. Du gel au sol est à craindre dans les prochaines nuits. Pour plus de détails concernant la météo de la dernière semaine, consultez le sommaire agrométéorologique du 19 au 25 mai 2021.
 
 
RISQUE DE GEL

Des risques de gel sont annoncés dans les nuits à venir. Une protection des plants mottes en zone pépinière hors-sol peut être nécessaire. Les petits plants peuvent être recouverts d'une bâche afin de les protéger des températures froides et favoriser leur croissance. Il faut faire attention à ce que la bâche ne touche pas aux plants. Voici un exemple d'installation :

Image Agri-Réseau
Bâche installée au printemps en zone pépinière sur les nouveaux plants de framboisiers cultivés en hors-sol
Source : Guy-Anne Landry (MAPAQ)
 

STADES DE DÉVELOPPEMENT
 
Régions Killarney
(été)
Pathfinder
(automne)
Tulameen
(longues cannes hors-sol)
Stades Hauteur des nouveaux drageons Hauteur des
nouveaux drageons
Stades
Montérégie Boutons verts dégagés 25-40 cm 30-50 cm Fin pointe verte
(sortie tardive)
Laurentides et Lanaudière Boutons verts dégagés 30 cm 40 cm Boutons verts dégagés à début floraison
Estrie, Centre-du-Québec et Mauricie Boutons verts regroupés à dégagés 10-30 cm 10-30 cm Boutons verts regroupés à dégagés
Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale Boutons verts regroupés à dégagés 10-30 cm 10-30 cm Boutons verts serrés
Bas-Saint-Laurent et Saguenay–Lac-Saint-Jean Boutons verts serrés à regroupés 10-20 cm ND ND
 ND : non disponible
Stade phénologique du cultivar Killarney


 
ALTISES
 
Cette semaine, on nous mentionne l'activité d’altises dans certaines framboisières. Aucune intervention n'a été recommandée. Il se peut qu'elles ne soient que de passage. Il faut tout de même vérifier qu'elles ne nuisent pas à la croissance et l'établissement des plants de framboisiers. Bien que l'espèce d'altise ne soit pas spécifiée dans les observations, vous pouvez consulter la fiche Altise à tête rouge d'IRIIS phytoprotection pour plus de détails.
 
 
ANTHONOMES, BYTURES et PUNAISES TERNES
 
Des anthonomes sont observés encore cette semaine. Sur certains sites, le seuil de 6 anthonomes par 100 hampes florales a été atteint. Des interventions ont été recommandées en régie conventionnelle. À la suite du traitement avec le MALATHION, seul produit homologué en framboisière contre ce ravageur, certains conseillers notent de la phytotoxicité sur le feuillage. Le dépistage des parcelles doit se poursuivre tant qu'il y a des boutons floraux à couper. Pour plus d'information, consulter votre conseiller, la fiche technique Anthonome de la fleur du fraisier (framboise) ou encore celle disponible sur le site Web du ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario (MAAARO). À noter que des punaises ternes et des bytures sont mentionnés par plusieurs collaborateurs. Les traitements réalisés contre l’anthonome sont habituellement efficaces contre ces deux ravageurs.
 

CHENILLES DIVERSES
 
Quelques tordeuses sont observées encore cette semaine, mais l'activité semble diminuer. D'autres chenilles sont rapportées par des conseillers. Il n'est toutefois pas mentionné de quelle espèce il s'agit. Il se pourrait que ce soit des Lampronia corticella (pique-bouton ou larves rouges à tête noire) ou encore des Orthotaenia undulana (des larves brun chocolat à tête noire). Elles sont habituellement observées durant une période d’environ 3 semaines, lorsque les bourgeons de framboisiers ont atteint le stade « fin de la pointe verte » à « boutons serrés ». Des insecticides biologiques et conventionnels peuvent être utilisés pour lutter contre ces larves. Il est difficile de les réprimer, car elles sont bien camouflées à l’intérieur des bourgeons. En général, ces larves ne sont pas suffisamment nombreuses pour justifier des interventions.

 
NOCTUELLES
 
La présence de noctuelles (vers gris-noir) est encore mentionnée cette semaine sur quelques sites du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches. Les larves de noctuelles se trouvent dans le sol, à proximité des nouvelles pousses qu'elles grignotent durant la nuit. Des informations pertinentes concernant ce ravageur sont disponibles sur la fiche technique Vers gris-noir rédigée par l'équipe du RAP Grandes cultures et également celle de Agrotis ipsilon (Hufnagel) disponible sur le site Web IRIIS phytoprotection. À noter qu'aucun traitement phytosanitaire visant spécifiquement ce ravageur n'est actuellement homologué en framboisière. 
 

PUCERONS et CICADELLES
 
De faibles populations de pucerons sont encore observées cette semaine. Certaines espèces, notamment le puceron du framboisier (Amphorophora agathonica), peuvent transmettre des virus. Les espèces observées présentement au champ ne sont toutefois pas spécifiées. Une faible quantité de cicadelles sont aussi observées, aucun traitement n'a été justifié, la surveillance se poursuit.

 
TÉTRANYQUES
 
Les populations de tétranyques sont en légère hausse. La présence de prédateurs est également mentionnée. À noter que les tétranyques doivent être surveillés jusqu’en postrécolte. Pour plus de détails sur ce ravageur, veuillez consulter la fiche technique Dépistage et contrôle des tétranyques dans les framboisières
 
 
ANTHRACNOSE et BRÛLURE DES DARDS
 
Les traitements préventifs se poursuivent sur les sites où des observations ont été rapportées. Veuillez consulter les fiches techniques Anthracnose et Brûlure des dards pour obtenir plus d'information sur ces pathogènes et les stratégies d'intervention. De l'information supplémentaire est aussi disponible sur le site Web du MAAARO concernant l'anthracnose et la brûlure des dards.
 
 
POURRIDIÉ DES RACINES (PHYTOPHTHORA FRAGARIAE VAR. RUBI) et TUMEUR DU COLLET (AGROBACTERIUM TUMEFACIENS)
 
Encore cette semaine, certaines framboisières présentent des symptômes de dépérissement occasionné par le pourridié des racines, mais aussi par la tumeur du collet. Ce sont des sites avec un historique connu de ces maladies. 
 
 
GUIDE DES TRAITEMENTS PHYTOSANITAIRES 2021
 
Veuillez noter qu'il n'y aura pas de version 2021 du Guide des traitements phytosanitaires pour la framboise. Le Guide traitements phytosanitaires 2020 framboisier est toujours disponible sur le site Web du CRAAQ. Des tableaux synthèses (recherche de documents synthèses par culture) sont disponibles sur SAgE pesticides. La Publication 360B-F Guide de protection des petits fruits 2021 sur le site Web du MAAARO est également consultée par plusieurs collaborateurs. Les nouvelles homologations sont également publiées sur le site Web d'Agri-Réseau.
 
  
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.
 


Cet avertissement a été rédigé par Guy-Anne Landry, agr., M. Sc. (MAPAQ) et révisé par Elisabeth Fortier, agr., M. Sc. (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l’avertisseure du réseau Framboise ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d’en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite. 
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Framboise
Date de publication : 27 mai 2021
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.