Ajouté à Mes favoris.

    Chargement en cours

    Fiers de diffuser leur expertise

    Banque Nationale du Canada (BNC)

    Liens rapides

    Les choix du pilote

    Nouveau

    15 janvier 2019 Feuillet synthèse | La résistance des insectes et des acariens aux pesticides – État de la situation pour les espèces agricoles présentes au Québec
    La résistance se définit comme un changement génétique (mutation) chez un ravageur en réponse à une sélection induite par un pesticide, qui se transmet d’une génération à l’autre, permettant à une proportion de la population de plus en plus grande de survivre aux effets de l’utilisation répétitive de ce pesticide (figure 1). En général, les populations de ravageurs n’ayant jamais été exposées aux pesticides sont totalement sensibles et les gènes de la résistance dans ces populations sont rares. Pour une espèce donnée, une population peut être résistante simultanément à plusieurs matières actives de la même famille ou de familles de pesticides différentes. On distingue la résistance multiple et la résistance croisée. La première est une résistance à plusieurs pesticides résultant de la combinaison de différents mécanismes alors que la seconde est déterminée par le même mécanisme de résistance. Bien que la résistance à un pesticide donne un avantage aux ravageurs qui la possèdent, elle engendre souvent une réduction d’un trait biologique (fécondité, longévité, survie hivernale, etc.). Les individus résistants se retrouvent désavantagés dès que le pesticide n’est plus utilisé alors que les individus sensibles sont avantagés. La population du ravageur en question peut donc retrouver sa sensibilité à des vitesses variables. Ce processus est à la base de la gestion de la résistance aux pesticides. ... lire la suite >>

    Nouveau

    15 janvier 2019
    Il y a une augmentation de plus en plus grande de la résistance chez les ravageurs à cause de la généralisation et la surutilisation répétée des pesticides. Un des moyens pour limiter l’apparition de la résistance est l’alternance de l’utilisation des produits antiparasitaires en fonction de leur mode d’action (MoA). Cependant, l’augmentation de la résistance additionnée au retrait progressif de certains pesticides entraîne une réduction de la diversité des produits antiparasitaires disponibles. Les risques liés à la gestion des ravageurs dans les cultures s’en trouvent augmentés. Ce projet a pour objectif général de documenter la résistance des insectes et acariens aux pesticides pour les cultures d’intérêt au Québec dans le but d’aider les conseillers et avertisseurs dans leurs prises de décision. Grâce aux consultations des ressources bibliographiques disponibles dans les bases de données internationales et aux agronomes experts du secteur au Québec, nous avons dressé une liste d’insectes et acariens du Québec connus pour être résistants aux pesticides et ceux susceptibles de le devenir. Les méthodes de dépistage de la résistance sont également inventoriées et des recommandations sont fournies sur les méthodes à préconiser. Les connaissances recueillies sont également synthétisées dans un feuillet pour diffusion aux intervenants en amont et en aval des différents secteurs horticoles. ... lire la suite >>

    Nouveau

    15 janvier 2019 Étude du lien entre les populations de drosophiles à ailes tachetées et les dommages et pertes de rendement à la culture
    La drosophile à ailes tachetées (Drosophila suzukii Matsumura) provoque des dommages significatifs aux cultures de bleuets en corymbe, fraises et framboises. La pulvérisation d'insecticide est recommandée en période de récolte afin de contrôler les populations et réduire la quantité de larves dans les fruits. En présence de fruits mûrs ou en mûrissement, le seuil d'intervention actuel est d'un seul adulte capturé par site de piégeage. Cependant, le lien entre les captures dans les pièges, les dommages aux fruits et les pertes économiques demeure peu documenté. Ce projet a permis d’acquérir les connaissances nécessaires pour déterminer si les captures dans les pièges peuvent prédire les niveaux de dommages (nombre de larves ou adultes présents dans les fruits infestés) et les pertes de rendement au champ. Le dépistage, les dommages et les rendements ont été évalués dans des champs de framboises d’été et framboises d’automne sur cinq fermes situées dans trois régions au Québec. Les résultats de 2016 et 2017 montrent que peu importe la distance entre le prélèvement des fruits et le piège, celle-ci n’influence pas le nombre de larves observées dans les fruits avec un test de sel. Également, nos résultats montrent que la corrélation la plus significative existe entre le nombre de femelles de D. suzukii capturées dans les pièges et les larves observées dans les fruits avec un test de sel lorsque les fruits sont cueillis la même journée que le dépistage du piège. Les modèles linéaires mettant en relation le nombre de femelles dépistées et les nombres de larves/100 fruits et les pertes de rendement donnent des équations prédictives avec des R carrés supérieurs à 69%. ... lire la suite >>

    Nouveau

    12 janvier 2019
    Présentations de la journée cultures fruitières émergentes qui s’est déroulée dans le cadre des Journées horticoles et grandes cultures 2018 à Saint-Rémi. Seules les présentations autorisées pour publication sont déposées sur le site d’Agri-Réseau.   Consultez les présentations en suivant les liens.   Chantier de récolte des fruits d'argousier Guy-Anne Landry, agr., M. Sc., MAPAQ Connaissez-vous bien votre système d’irrigation? Paul Deschênes, agr., M. Sc., professionnel de recherche, IRDA Favoriser la biodiversité à la ferme Julie Bellefroid, chargée de projet en environnement, Dura-Club L’impact de l’irrigation pour les cultures d’argousier et de camerises Francis Bernier Blanchet, agr., Coopérative de solidarité Cultur'Innov L’irrigation : partir sur de bonnes bases Daniel Bergeron, agr., M. Sc., MAPAQ La situation de la drosophile à ailes tachetées (DAT) dans les petits fruits émergents Francis Bernier-Blanchet, agr., Coopérative de solidarité Cultur'Innov Mise à jour des bonnes pratiques pour la culture de la camerise Laurie Brown, agr., Coop Cultur’Innov Prime-Vert: des opportunités à saisir pour votre entreprise Mélanie Poirier, agr., conseillère en agroenvironnement, MAPAQ, Montérégie-Ouest Sept stratégies pour réussir les petits fruits émergents en culture biologique Laurie Brown, agr., Coopérative de solidarité Cultur’Innov Tour d'horizon sur la fertilisation dans la camerise Elisabeth Lefrançois, agr., M. Sc., conseillère en productions fruitières émergentes -MAPAQ, Montérégie Utilisation de pesticides, ce qu’il faut savoir Mathieu Côté, agr., MAPAQ ... lire la suite >>

    Nouveau

    11 janvier 2019
    Conférence prononcée dans le cadre des journées horticoles et grandes cultures 2018 tenues à Saint-Rémi, sous le thème cultures fruitières émergentes.

    Évènements en vedette

    Le mercredi 20 février 2019

    Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, en collaboration avec ses partenaires, vous convie à l'évènement INPACQ Commercialisation et marketing qui se tiendra à Victoriaville le 20 février 2019. Des conférences riches en contenu vous attendent! Au programme : Reconfiguration du commerce de détail La commercialisation sur le Web Six questions pour un e-commerce opérationnel Commercialisation et marketing chez Evive Smoothie Vous voulez en savoir plus? Consultez le programme détaillé et les modalités d'inscription.   ... lire la suite >>