Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
23359 documents disponibles
Pomme de terre, Avertissement No 14, 12 août 2022

Nouveau

12 août 2022
Conditions météo : températures chaudes puis plus fraîches, avec des précipitations significatives. Développement de la culture : poursuite d’une bonne croissance pour les récoltes d’entreposage, récoltes de primeurs de qualité. Insectes et acariens : doryphores et altises actifs, autres ravageurs sous contrôle. Maladies : présence du mildiou sur quatre sites du sud de la province; ces cas sont sous contrôle. Progression constante de la brûlure hâtive et de la dartrose, évolution variable d’autres pathogènes.     CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES Pour la période du 5 au 11 août 2022, les températures ont été particulièrement chaudes au début, avec des maximums variant de 29 à 33 °C un peu partout les 6 et/ou 7 août. Puis, une chute fort marquée du mercure a eu lieu avec des maximums sous les moyennes de saison, ne dépassant pas 20 °C le jour, les 8 et 9 août, et ce, en plusieurs endroits (voir le sommaire agrométéorologique). Les précipitations ont été fréquentes et importantes dans les régions du sud et du centre de la province, avec des quantités impressionnantes par endroits comme 96 mm à Saint-Jacques, dans Lanaudière, et 103 mm à Beauceville, en Chaudière-Appalaches (voir la carte des précipitations des sept derniers jours). Dans la prochaine semaine, soit du vendredi 12 août au jeudi 18 août, le site d’Environnement Canada indique le début d’une séquence de temps majoritairement ensoleillé, avec des températures de saison et même un peu au-dessus par moments pour certains secteurs. Des risques de précipitations sont annoncés en fin de période avec des quantités variant de faibles à légères.   DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE Les collaborateurs rapportent de la variabilité dans les champs, selon la santé des plants avant la forte chaleur de la fin de semaine dernière. Une accélération de la sénescence a eu lieu dans des parcelles de primeurs ainsi que dans d’autres dont le cultivar est reconnu comme moins tolérant (ex. : 'Goldrush'). Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 18, 12 août 2022

Nouveau

12 août 2022
Ver-gris occidental du haricot : augmentation des captures, dépistage des masses d'oeufs recommandé. Puceron du soya : diminution des populations, dépistage recommandé dans les champs n'ayant pas atteint le stade R5. Verse du maïs : causes possibles. Chrysomèle des racines du maïs : cols d'oie observés. Syndrome de la mort subite : deux cas en Montérégie. Carence en potassium dans le soya : jusqu'à quand peut-on intervenir? Taches mauves ou brunes à la base des feuilles de maïs : pas d'inquiétude à avoir.   VER-GRIS OCCIDENTAL DU HARICOT : LES CAPTURES DE PAPILLONS CONTINUENT D’AUGMENTER DÉPISTAGE DES MASSES D’OEUFS RECOMMANDÉ DANS LES CHAMPS À RISQUE M. Neau 1, J. Saguez 2, J. Breault 3 et B. Duval 3 1. Coordonnateur du RAP GC (CÉROM)  2. Chercheur (CÉROM)  3. Agronomes (MAPAQ)   Les captures de papillons du ver-gris occidental du haricot (VGOH) ont continué d’augmenter dans la quasi-totalité des régions au Québec. C’est la première année, depuis le début du suivi de cet insecte en 2010, que la moyenne provinciale dépasse 200 papillons par piège. Rappelons toutefois que ce n’est pas le nombre de papillons qui justifie ou non une intervention phytosanitaire, mais bien le pourcentage de plants infestés par des masses d’œufs ou de jeunes larves.   Dans le cadre du RAP Grandes cultures, sur 33 champs dépistés cette semaine, sept masses d’œufs ont été observées dans cinq champs : une en Chaudière-Appalaches (1 champ), deux en Montérégie-Ouest (2 champs) et quatre en Outaouais (2 champs). De nouvelles masses d’œufs ont été observées dans les deux champs de Sainte-Victoire-de-Sorel, semés avec des hybrides Bt Viptera et dépassant le seuil d’intervention. La plupart de ces masses d’œufs étaient écloses et quelques-unes étaient sur le point d’éclore. D’autre part, un champ présentant un nombre important de masses d’œufs dans le secteur de Mirabel a été rapporté au RAP Grandes cultures. Lors du dépistage, il est important Lire la suite
Crucifères, Avertissement No 15, 11 août 2022

Nouveau

11 août 2022
Des symptômes de maladies sont davantage observés. Surveillez la présence et l'activité des insectes!   MALADIES   Les conditions humides des derniers jours sont favorables au développement de plusieurs maladies fongiques. On observe de la pourriture sclérotique dans les choux en pommaison et une progression des taches alternariennes, tant sur les feuilles des crucifères-feuilles/fleurs que dans les inflorescences des crucifères-fleurs.   Tache noire alternarienne (Alternaria brassicicola) sur une inflorescence de brocoli Photo : CIEL Vue rapprochée des symptômes de la tache noire alternarienne (Alternaria brassicicola) sur une inflorescence de brocoli Photo : CIEL Du côté des crucifères-racines, le mildiou demeure présent, principalement au niveau des vieilles feuilles. Enfin, là où la hernie des crucifères est présente dans le sol, des dommages ont été observés tant dans les crucifères-feuilles/fleurs que dans les crucifères-racines dans les dernières semaines, avec une proportion de pertes de rendement parfois importante. Quant aux maladies bactériennes, les cas de nervation noire semblent se stabiliser, tandis que la pourriture molle bactérienne profite des dommages laissés, entre autres, par la cécidomyie du chou-fleur et les taches alternariennes (inflorescence) pour infecter les plants.   INSECTES RAVAGEURS   La ponte de la mouche du chou semble diminuer, mais la présence de larves sur les racines des crucifères à racine tubéreuse ainsi que dans le feuillage des crucifères asiatiques continue d'inquiéter. Des traitements sont nécessaires par endroits et des pertes de rendement sont à prévoir. La cécidomyie du chou-fleur demeure active dans toutes les régions, à l'exception des Îles-de-la-Madeleine. Les larves continuent de sévir dans certains champs de chou, de brocoli et de chou-fleur, ainsi que dans certains champs de rutabaga, où les populations Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 12, 11 août 2022

Nouveau

11 août 2022
les captures de papillons augmentent encore; masses d’œufs et jeunes larves observées dans certains champs; le dépistage des masses d’œufs et des jeunes larves est recommandé. Pyrale du maïs : quelques captures de papillons de pyrale bivoltine, dates de dépistage et de traitements; un seul papillon de pyrale univoltine capturé; maintenez la surveillance des champs à risque. Ver de l’épi : quelques captures de papillons dans la dernière semaine; le piégeage des papillons est recommandé dans les champs à risque. Légionnaire d’automne : les captures de papillons augmentent légèrement; quelques foyers d’infestation de jeunes larves observées; dépistage recommandé dans les semis tardifs. Autres ravageurs et problèmes phytosanitaires : la situation est plutôt calme pour le moment.   VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS   Les captures de papillons de ver-gris occidental des haricots (VGOH) sont toujours en augmentation. De 7 à 765 papillons ont été capturés parmi les sites du réseau Maïs sucré dans la dernière semaine. Des masses d’œufs et de jeunes larves sont observées dans certains champs de différentes régions. Des traitements sont prévus par endroits. Le VGOH pond surtout dans des champs en sol sableux et lorsque le maïs est autour du stade de sortie des croix. Si vous avez déjà observé des dommages par le passé, soyez encore plus vigilant. Le dépistage des masses d’œufs et des jeunes larves est l’unique façon de déterminer l’atteinte du seuil économique d’intervention justifiant un traitement phytosanitaire. Lors du dépistage, tenez compte de l’activité des ennemis naturels pour le contrôle du VGOH. Si un traitement insecticide est envisagé contre le VGOH, le choix du moment d’intervention en fonction du stade du maïs et du stade du ravageur est crucial. Pour tous les détails, consultez la fiche technique sur le VGOH en cliquant ici.   À gauche : jeunes larves de VGOH dans la croix; À droite : jeunes larves de VGOH dans le pollen Lire la suite
Solanacées, Avertissement No 12, 11 août 2022

Nouveau

11 août 2022
Mildiou : toujours pas de cas dans la tomate, nouveau cas dans la pomme de terre dans Lanaudière. Pression des maladies et des insectes stables. Insolation sur fruits de poivron et de tomate.     Voici les liens d'Agrométéo Québec pour cette semaine :  Précipitations des sept derniers jours  Sommaire agrométéorologique    INSOLATION SUR LES FRUITS    On observe des cas d’insolation sur les fruits de poivron et de tomate qui se retrouvent soudainement exposés aux rayons solaires. Le feuillage joue un rôle important en protégeant les fruits des rayons du soleil. Les champs où l’on retrouve des fruits avec insolation présentent des plants dont le feuillage recouvre moins bien les fruits. L’épiderme réagit en chauffant et en changeant de couleur, en passant du vert blanchâtre à différentes teintes de brun (clair à foncé), et finalement au noir. Un champignon du genre Alternaria peut s’établir sur les parties des fruits affectées par l’insolation. Ce champignon secondaire profite des tissus morts, et il n’y a pas lieu d’intervenir avec un fongicide.    Plusieurs facteurs peuvent favoriser l’insolation des fruits :  La fertilisation n’a pas été suffisante pour favoriser une bonne croissance végétative.  La charge en fruits fait pencher les plants. Les variétés de poivron plus arbustives sont plus sensibles.  Il y a eu un bris d’une partie du plant lors de la récolte ou lors de temps violents (épisodes de forts vents et/ou orages).  Certaines maladies ont détruit une partie du feuillage.    Comment distinguer l'insolation de la pourriture apicale?  Un vieux dommage de pourriture apicale peut être confondu avec de l’insolation, surtout lorsque la lésion se retrouve sur le côté inférieur des fruits. Lorsque le calcium est en cause, la zone brune sur le fruit n’est pas nécessairement exposée aux rayons du soleil et peut se retrouver sur une partie du fruit ombragée Lire la suite
Oignon, ail et poireau, Avertissement No 17, 11 août 2022

Nouveau

11 août 2022
Croissance soutenue. Ail de printemps : récolte avancée sur plusieurs sites. Stratégie d’intervention contre la troisième génération de la teigne du poireau et dates prévisionnelles de traitements. Populations variables de thrips dans l’oignon. Brûlure de la feuille dans l’oignon généralement contrôlée. Progression et agressivité du mildiou. Brûlure stemphylienne et pourritures. Augmentation de la tache pourpre. Traitement au ROYAL MH.   RÉSUMÉ MÉTÉOROLOGIQUE et RISQUES ASSOCIÉS   La dernière semaine a été très clairement départagée : très chaude et humide pour les premiers jours, puis fraîche et pluvieuse lundi et mardi. La chaleur a été particulièrement intense le dimanche 7 août et les cultures ont souvent été stressées, surtout si le vent avait asséché le sol, déjà en manque d’humidité. Les précipitations reçues à partir de dimanche, de même que la baisse des températures, ont été les bienvenues (voir la carte des précipitations). Dans certaines régions toutefois, particulièrement Lanaudière et les Basses-Laurentides, la pluie abondante tombée en peu de temps a saturé les sols et a nui aux opérations culturales.   AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Oignon sec et oignon espagnol L’andainage et les récoltes d’oignons plantés sont en cours dans toutes les régions. Dans les oignons semés en Montérégie-Ouest et dans Lanaudière, on observe encore de sept à neuf feuilles vertes et certaines variétés hâtives sont couchées à 60 %. Ail La récolte des bulbes d’ail de printemps se poursuit chez quelques producteurs. Poireau Le développement se poursuit bien. On peut compter jusqu’à 14 belles feuilles et des fûts au-delà de 2 cm. Certains producteurs débutent la récolte.   INSECTES   Thrips Les populations de thrips sont généralement bien contrôlées dans Lanaudière, la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches. En Montérégie-Ouest, les populations sont plus variables, allant de faibles à très élevées selon les derniers Lire la suite
Carotte et céleri, Avertissement No 14, 11 août 2022

Nouveau

11 août 2022
Récoltes de carottes et de céleris. Quelques interventions contre les punaises et les pucerons dans le céleri. Symptômes de brûlure cercosporéenne plutôt stables dans la carotte. Quelques maladies dans le céleri, mais peu d’interventions. Désordres généralement sous contrôle dans le céleri.   RÉSUMÉ MÉTÉOROLOGIQUE et RISQUES ASSOCIÉS   La dernière semaine a été très clairement départagée : très chaude et humide pour les premiers jours, puis fraîche et pluvieuse lundi et mardi. La chaleur a été particulièrement intense le dimanche 7 août et les cultures ont souvent été stressées, surtout si le vent avait asséché le sol, déjà en manque d’humidité. Les précipitations reçues à partir de dimanche, de même que la baisse des températures, ont été les bienvenues (voir la carte des précipitations). Dans certaines régions toutefois, particulièrement Lanaudière et les Basses-Laurentides, la pluie abondante tombée en peu de temps a saturé les sols et a nui aux opérations culturales.   AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Carottes Les derniers semis effectués déploient leur première feuille en Montérégie-Ouest alors qu’ils ont 4 à 6 feuilles dans les autres régions. Le développement est bon et les récoltes de belle qualité. Céleris (Montérégie-Ouest) Les récoltes se poursuivent dans le céleri-branche et les dernières plantations mesurent environ 22 cm. Dans le céleri-rave, la récolte des champs les plus développés démarre alors que la rave mesure 6 cm dans les dernières plantations.     INSECTES   Mouche de la carotte On rapporte quelques nouvelles captures dans le Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. L’installation des pièges pour le suivi de la deuxième génération se poursuit en Montérégie-Ouest. Pour plus de détails sur la biologie et la stratégie d’intervention contre la mouche de la carotte, consultez les pages 2 et 3 de l’avertissement N° 14 du 11 août 2005.   Autres insectes dans la carotte Une seule Lire la suite
Laitue et chicorée, Avertissement No 14, 11 août 2022

Nouveau

11 août 2022
Les récoltes se poursuivent et les plantations tirent à leur fin. Interventions en Montérégie-Ouest contre les punaises, les pucerons et l'altise à tête rouge. Cicadelles et jaunisse à surveiller. Maladies de sol plutôt stables. Bon contrôle du mildiou. Présence tolérable de la tache bactérienne et des pourritures bactériennes. Peu de désordres.   RÉSUMÉ MÉTÉOROLOGIQUE et RISQUES ASSOCIÉS   La dernière semaine a été très clairement départagée : très chaude et humide pour les premiers jours, puis fraîche et pluvieuse lundi et mardi. La chaleur a été particulièrement intense le dimanche 7 août et les cultures ont souvent été stressées, surtout si le vent avait asséché le sol, déjà en manque d’humidité. Les précipitations reçues à partir de dimanche, de même que la baisse des températures, ont été les bienvenues (voir la carte des précipitations). Toutefois, dans certaines régions, particulièrement Lanaudière et les Basses-Laurentides, la pluie abondante tombée en peu de temps a saturé les sols et a nui aux opérations culturales.   AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Les récoltes sont de belle qualité dans toutes les régions. Les plantations se poursuivent dans les régions plus au sud.   INSECTES Punaises  On retrouve encore dans toutes les régions des punaises ternes (adultes et larves) et des adultes de punaises brunes. Les dommages causés sont tolérables en Chaudière-Appalaches et dans la Capitale-Nationale, mais ont justifié des interventions en Montérégie-Ouest, principalement pour contrôler les adultes. Les seuils d’intervention recommandés pour lutter contre la punaise terne sont présentés dans l’avertissement N° 4 du 4 juin 2020. Pucerons Dans toutes les régions, l’augmentation des populations de pucerons, ailés et aptères, de différentes espèces se poursuit. Des traitements ciblés en fonction du marché ont été faits dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches. Les populations sont très variables dans Lire la suite
Pommier, Avertissement No 15, 10 août 2022

Nouveau

10 août 2022
Ravageurs de fin de saison. Observations et prévisions du Réseau.    RAVAGEURS DE FIN DE SAISON (F. Pelletier)   Des captures encore nombreuses de mouche de la pomme ont été observées cette semaine dans plusieurs vergers. Quelques vergers ont atteint le seuil d’intervention pour une seconde fois cette saison.  Avec le début du vol de la 2e génération de papillons, une légère augmentation des captures de carpocapse de la pomme a été observée dans les vergers avec un historique mais, dans la majorité des vergers, les captures sont faibles et peu de dégâts sont observés. La présence de chenilles et de chrysalides de tordeuse à bandes obliques est rapportée par les collaborateurs du Réseau et quelques dommages sont observés sur les fruits. Les captures demeurent généralement faibles. On se situe actuellement au tout début du vol de la 2e génération. Les populations d’acariens phytophages, principalement celles du tétranyque rouge, sont stables ou encore en augmentation, selon les vergers. Les seuils d’intervention ont été atteints dans quelques blocs où les prédateurs sont moins nombreux. Des larves et des adultes de punaise pentatomide sont observés dans certains vergers, principalement en Montérégie-Ouest. Les premiers dommages sur les fruits ont été rapportés par un collaborateur du Réseau. Des colonies de pucerons lanigères sont présentes dans plusieurs vergers souvent avec la présence de prédateurs ou de parasitoïdes. STRATÉGIES D'INTERVENTION  (G. Chouinard) À quelques semaines de la récolte, les interventions doivent être limitées et viser prioritairement la protection des fruits. Il est important, si vous devez intervenir, de veiller à ce que ces dernières applications ne vous fassent pas perdre tous les bénéfices acquis en cours de saison! Vous devez donc :   protéger les prédateurs et parasitoïdes qui se sont multipliés et qui s'occupent de contrôler les pucerons, Lire la suite
Cucurbitacées, Avertissement No 11, 10 août 2022

Nouveau

10 août 2022
Plants virosés parfois très nombreux dans certains champs. Blanc en augmentation dans la courgette et les courges d’hiver; les autres maladies foliaires sont plutôt stables. Pas encore de signalement de mildiou dans le concombre. Quelques foyers de tache angulaire sur les fruits dans la courge d’hiver. Présence des insectes variable.   ÉTAT DES CULTURES La période du 3 au 9 août a été tout en contraste avec la poursuite du temps chaud et humide en début de période, suivie de pluies abondantes et de températures nettement plus fraîches en fin de période. La croissance des cucurbitacées est variable. Les courges d'hiver et les citrouilles sont au stade début fructification, grossissement des fruits. Les melons profitent bien et l'on récolte les premiers melons brodés.     Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.    PLANTS VIROSÉS Dans les régions de la Montérégie et de Lanaudière, dans le concombre, le melon, les courges d'hiver et les citrouilles, on rapporte des foyers de plants virosés à la suite de la présence de pucerons « visiteurs ». Dans certains cas, pour un même champ, c’est plus de 70 % des plants qui ont des symptômes. Une plante infectée par le virus de la mosaïque du concombre (CMV) ou un virus de type Potyvirus le restera toute sa vie. Les premiers symptômes se manifestent généralement une à deux semaines après l’inoculation par les pucerons. Souvent, plus d'un virus est transmis à la plante, ce qui amplifie également les symptômes. Ceux-ci peuvent être très différents selon la ou les souches des virus, le stade de la plante au moment de l’infection et sa sensibilité variétale. Il n’existe aucune méthode de lutte curative.   Plants de citrouilles virosés à la suite de la présence de pucerons ailés Isabelle Couture, agr. (MAPAQ)   Lire la suite
1 à 10 sur 23359

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.